Syndiquer tout le site

Article

2006 Dia Nacional de la Salsa XXIII édition

Dimanche 19 mars 2006

Publié le 23 mars 2006, par : Chabelita

Le 23ème "Día nacional de la salsa" organisé par la radio Z-93, a eu lieu à Porto Rico le 19 mars 2006 dans le stade "Roberto Clemente Walker" de Carolina.

Malheureusement cette année l’équipe de BuscaSalsa.com n’a pu faire le déplacement.

Sous un soleil de plomb les musiciens se sont succédés de 13h00 à 21h00.

La orquesta Costa Brava fut la première à fouler la prestigieuse scène. Ulises Rivera, Uly Martínez et Javier Quiñones ouvrirent la fête en interprétant "Te voy a hacer feliz", "Tu precio", "Pequeño detalle" et "Yo también tengo timbal", dans lequel Tito Ortiz s’appropria un grand solo sur ses timbales.

N’Klabe est passé en seconde position, faisant une entrée remarquée avec le succès "I love salsa" appuyé par une chorégraphie appropriée. Ils ont conclu par "Navegándote" et "Amor de una noche" sur laquelle le chanteur de reggaeton Julio Voltio les a rejoint.

Puis vint l’heure de l’hommage aux frères Lebrón : Ángel, José, Frankie, Carlos et Pablo, hommage fait par Néstor Galán "El Búho Loco" et Félix Bonnet de la chaine SBS.

Frankie Vázquez -nouveau membre de l’orchestre- a chanté les classiques des frères Lebrón, tels que "Ya no hacen falta" et "Salsa y control".

L’hommage à Charlie Palmieri débuta avec la venue sur scène de Víctor Manuelle pour chanter "Óyelo que te conviene" d’Eddie Palmieri qui l’accompagnait au piano.

Puis ce fut au tour du panaméen Miguel "Meñique" Barcasnegras de chanter "Tiene sabor" en hommage à son collègue décédé.

L’hommage à Tito Rodríguez était assuré par Gilberto Santa Rosa, accompagné du fils du défunt Tito Rodríguez Jr., qui a interprété "Avísale a mi contrario", "Mamagüela", "Ahí no", "El que se fue", "Vuela la paloma" et "Yambú".

C’est l’hommage à Ray Barretto qui dura les plus longtemps grâce aux soneros Ray de la Paz, Tito Allen et Adalberto Santiago.

De la Paz commença avec "Fuerza gigante" et "Manos duras". Suivi de Tito Allen avec "Llanto de cocodrilo", "La familia" et "Indestructible".

Adalberto Santiago demanda au public une minute de silence pour son ami, avant de se lancer sur "Oye la noticia", "Alma con alma" et "Quítate la mascara".

Le final fut magique avec l’arrivée sur scène des pianistes Papo Lucca et Richie Ray, du bassiste Bobby Valentín, du bongocero Roberto Roena, des congueros Paoli Mejías et Eddie Montalvo, du timbalero Ralph Irizarry et des chanteurs Adalberto Santiago, Tito Allen, Ray de la Paz, Cheo Feliciano et Domigo Quiñones.

Avec eux fut célébré le morceau "Que viva la música" ponctué par les solos de Papo Lucca (piano), Eddie Montalvo (congas), Bobby Valentín (basse) et Ralph Irizarry (timbales).

Ci-dessous quelques photos de l’évènement qui nous ont été adressées par Paoli Mejias et son épouse.

Paoli Mejias et Richie Ray

JPEG - 33.2 ko

Adalberto Santiago

JPEG - 55.7 ko

Adalberto Santiago, Tito Allen et Pichie Perez

JPEG - 39.8 ko

Paoli Mejias

JPEG - 24 ko

Adalberto Santiago, Tito Allen, Cheo Feliciano, Ray De La Paz, Domingo Quiñones et Pichie Perez

JPEG - 57.3 ko
JPEG - 45 ko

Bobby Valentin

JPEG - 30 ko
JPEG - 32.3 ko

Papo Lucca, Bobby Valentin, Paoli Mejias

JPEG - 54.6 ko

Divers

JPEG - 54 ko

Paoli Mejias

JPEG - 30 ko

Adalberto Santiago

JPEG - 45.6 ko

Domingo Quiñones

JPEG - 41.9 ko

Divers

JPEG - 53.6 ko