Syndiquer tout le site

Article

Cada Loco Con Su Tema

The Good, The Bad, The Ugly

Publié le 1er avril 2006, par : guayacan

Chère lectrice, cher lecteur.

JPEG - 11.4 ko
The Good The Bad The Ugly

Cela faisait un petit moment que je ne t’avais pas parlé en cette chronique de Ron Levine, l’un des plus grands illustrateurs de la Salsa, celui à qui l’on doit entre autre l’univers chevaleresque / métal des albums de la Sonora Ponceña. Cette pochette est une très belle occasion d’y revenir.

Ron Levine a commencé à travailler pour la Fania en 1975, cela faisait déjà longtemps que Willie Colón avait travaillé son image de latino mauvais garçon. Cette pochette est l’une de leurs premières collaborations, avec entre autre la fameuse « Wanted By The FBI » déjà chroniquée en ces pages. Elle se situe dans la droite ligne des pochettes de Willie.

Tout avait commencé par El Malo (le méchant) premier album de Willie Colón à la fin des années soixante, il a 17 ans. Ensuite, au fil des pochettes il construit son univers en empruntant des postures de mafieux, de parrains, mais toujours avec un second degré que l’on ne retrouve pas souvent dans les pochettes gangsta rap plus récentes. Evidement, l’incarcération et le jugement font partie de l’itinéraire du supposé voyou : La Gran Fuga est la pochette qui représente l’évasion, le jugement avait eu lieu en 1972 avec l’album El Juicio.

Mais si cette pochette s’inscrit dans la continuité, elle marque aussi un tournant. Elle ne fait pas appel à l’imaginaire de la mafia newyorkaise, mais pour la première fois au western. Le Bon, le Méchant et le Laid sont ici Ruben Blades, Willie Colón et Hector Lavoe, réunis pour la première fois sur un disque.

Ce tournant graphique correspond à un tournant musical pour Willie Colón, c’est son dernier disque avec Lavoe, et il fait appel pour la première fois à Ruben Blades. Ce disque est ainsi le précurseur de ce qui deviendra une des collaborations les plus fructueuses de la Salsa.

Les pochettes suivantes ne feront plus référence ni à la mafia, ni aux western : la suivante aura pour sujet un ring de boxe, et puis ce sera la fameuse pochette aux nombreux bébés d’un album mythique : Siembra, mais ceci est une autre histoire...

Sur ce, je te souhaite une excellente soirée.


Références de l’album :
Willie Colón, Ruben Blades, Héctor Lavoe
The Good, The Bad, The Ugly
Photo : Lee Marshall
Art and Design : Ron Levine.
Fania 484, sorti en 1975