Syndiquer tout le site

Article

Cada Loco Con Su Tema

Tapando El Hueco

Première publication 1er mars 2004, Publié le 20 mai 2004, par : guayacan

Chère lectrice, cher lecteur.

JPEG - 37.4 ko
cliquez pour agrandir

Ce mois ci, c’est un tré bô dessin qui vient visiter nos pages. N’es-tu pas comme moi assailli de questions en le contemplant ?

Qui sont ces ouvriers ? Représentent-ils une partie des musiciens du groupe ? Qui a dessiné cette pochette ?

La piètre qualité de la réédition CD (voir épisodes précédents) ne permet pas de répondre à ces questions. L’auteur du dessin n’est évidemment pas cité, les noms des musiciens non plus. Et, c’est fort malheureux, la lecture des crédits eût été bien agréable : entre autres, Diego Galé, Morist Jimenez, Israel "Cachao" Lopez...

En tout cas, pour tenter de découvrir qui sont ces ouvriers et pourquoi ils sont « tapando el hueco » (en train de boucher/réparer les trous), il nous faut chercher l’information ailleurs.

Première chose, déterminons quand est sorti ce disque. Le site officiel nous dit : « 1988-1989 », il faut rechercher des biographies plus poussées que sur ce site pour trouver : 1988. On apprend ainsi que ce disque fait suite à une scission du groupe.

Après l’album (indispensable) Historia Músical, presque tous les musiciens quittent le groupe et adoptent le nom de « Orquesta Internacional Los Niches ». Il reste alors Jairo Varela, directeur, fondateur du groupe dont il a signé toutes les chansons, Tito Gómez (chanteur), César Monge (tromboniste, arrangeur) et Alvaro Cabarcas (pianiste du groupe depuis Historia Músical).

Ici s’arrêtent mes infos et commencent mes suppositions. L’ouvrier juché sur les épaules d’un autre ressemble fortement à Jairo Varela : il en a la coupe de cheveux et la moustache. De plus, il n’a pas l’air content, comme sur les photos que l’on peut voir de lui...

Ainsi, on peut se demander si le dessin ne symboliserait pas l’état du groupe après le départ des musiciens ? Restent Jairo, Tito César et Alvaro, rebouchant les trous laissés par les ex membres.

Ce n’est peut-être pas la vraie explication, mais elle me plaît !

Ce qu’il y a de complètement certain au sujet de ce disque, c’est que les huit chansons qui le composent méritent le détour et le rendent absolument, totalement, résolument, et parfaitement incontournable !

Sur ce, je te souhaite une excellente soirée.


Références de l’album
Grupo Niche
Tapando El Hueco
Producteur : ? ?
Illustration ? ? :
Codiscos 9800001, sorti en 1988

Documents joints

  • La chronique telle qu’elle est parue

    (JPEG – 67.2 ko)

    Cliquez pour agrandir