Syndiquer tout le site

Article

Sortie de Muévete Bien - Sabor Latino

Publié le 1er octobre 2007, par : Georgina Nicoli

A l’occasion de la sortie de Muévete Bien - Sabor Latino [1] Rencontre entre la journaliste anglaise Georgina Nicoli qui travaille pour Qué Pasa Magazine [2], journal d’information sur la musique latine et Hervé Molia de Sabor Discos.

Merci à Georgina et a Qué Pasa Magazine de nous autoriser à reproduire ici la version française de l’interview.

JPEG - 18.9 ko
Muevete Bien, Sabor Latino 1

GN : Comment vous êtes-vous rencontrés et comment avez-vous démarré le projet Muévete Bien Sabor Latino ?

HM :: Nous étions deux étudiants en Histoire à Toulouse, sud de la France. Nous sommes rencontrés dans cette ville d’abord pour notre passion pour la musique ska. Je tenais à l’époque une liste de vente par correspondance de cd ska. Cédric reste toujours un gros fan du groupe Madness. Lors de notre première rencontre, on n’a pas parlé histoire mais musique !
Nous étions tous les deux amoureux de Celia Cruz, Oscar D’Leon, Ray Barretto et du label Fania... Mais à cette époque, nous étions plus investis dans la musique jamaïcaine.
Cédric s’est installé à México comme coopérant pourle service militaire en tant que professeur d’Histoire et de Géographie dans le DF [3]. C’est ce qui a tout déclenché ! Nous avons pas mal voyagé ensemble dans le pays, également au Belize et au Guatémala, Brésil, Venezuela...
Nous avons décidé de monter un label parce que nous voulions construire un pont musical entre l’Amérique Latine et l’Europe. Nous voulions montrer aux Européens que la musique latine, ce n’est pas seulement des rythmes traditionnels ou de la salsa. Donc nous avons produit nos premières compilations latinos, appelées Resto Pollo Rico, présentant sur chaque cd 18 groupes latins jouant Ska / Reggae / Rock / Cumbia / Rap et de la fusion latino ou du Son mestizo, des compiles très ouvertes musicalement et très festives !
Avec Muévete Bien - Sabor Latino, nous voulons promouvoir ce que les Latinos ou les musiciens influencés par la musique latine enregistrent ici. Notre série Muévete Bien est basée sur des groupes résidant en Europe. C’est notre réponse aux compilations Resto Pollo Rico, comme vous pouvez le constater, nous aimons beaucoup les musiques métissées ici !

GN  : Quel but cherchez-vous à atteindre avec ce projet ?

HM : Nous voulons mettre en avant les groupes inclus dans cette compilation. Nous voulons partager cette musique avec le plus de personnes possible. Ni Cédric ni moi ne gagnons d’argent avec notre label et nous avons beaucoup de problèmes pour équilibrer les comptes. Cédric est professeur et je travaille dans une bibliothèque. Donc nous faisons cela uniquement par passion après notre job respectif. J’espère que cela sera plus facile pour ces groupes de trouver des dates de concert si cette compilation a de l’impact !

Resto Pollo Rico 2

GN  : C’est le deuxième volume de la compilation. Que peut-on attendre de nouveau sur ce disque ?

HM : Beaucoup de plaisir et de découvertes musicales, j’espère ! Je gère un programme de radio, et je suis DJ sur quelques concerts ou festivals. Et cela ne me dérange pas de jouer de la rumba avec de la salsa, quelques titres brésiliens aussi, avec des tueries métissées. Le public est parfois très surpris mais toujours ravi. Donc cette compilation me sera très utiles pour mes prochaines soirées !

GN  : Qu’est-ce qui la différencies du premier volume ?

HM : Sabor Latino vol.1 était très salsa, comprenant des groupes uniquement installés en France, avec une déclinaison de divers rythmes latins comme un Cha-Cha-Cha, un Merengue, une Cumbia... et même un Salsamuffin et deux titres électro-latino.
-Sur le volume 2, il y a aussi beaucoup de salsa, mais comme nous voulions faire un disque différent du premier volume, nous avons choisi plus de titres métissés et ouvert la tracklist a beaucoup de groupes espagnols. Nous avons construit ce disque comme s’il s’agissait d’un programme radio avec quelques jingles vintages et des présentations vocales. J’ai réalisé l’ordre des titres et mixé tout ça à la maison avec Laurent notre webmaster. Nous avons acheté dernièrement de meilleurs équipements sonores pour pouvoir travailler dans des conditions de qualité optimale. Manu de Patate Records (Paris) a fait le mastering. Et je pense que le résultat donne une tracklist originale et très intéressante.

GN  : Comment avez-vous choisi les 18 groupes de cette compilation ?

HM : Il y avait quelques combos salsa que nous n’avions pas pu inclure dans le volume 1. Nous avons choisi quelques uns de leurs titres récents pour les placer dans cette nouvelle compilation. Et quelques groupes sont aussi rentrés en contact avec nous suite à l’édition du premier volume. Je suis allé à Barcelone pour rencontrer plus de groupe encore, des managers, des labels, des DJ’s... Nous avons une petite distribution sur place grâce à Ventilador. Nous sommes en contact avec beaucoup de groupe de Barcelone et nous voulions associer la rumba gitane à ce projet. Il y a beaucoup de connections entre la rumba et la salsa. On peut entendre de la rumba en Amérique Latine et les rumberos catalans font beaucoup de versions de titres salsa en rumba !
-Cédric se charge de la majeure partie web de notre label. Il gère www.myspace.com/sabordiscos et www.onvibes.com/sabordiscos . Il répond à la plupart des e-mails que nous recevons. Il surfe à la recherche de groupes intéressants. C’est comme cela qu’il a rencontré Kysha 25 par exemple.
-Nous discutons énormément pour le choix des groupes et des titres. Certains groupes ne sont pas sur cet opus parce que ni Cédric ni moi n’avons pu nous mettre d’accord sur un titre !

GN  : Présente nous les artistes et leurs pays respectifs de cette compilation.

HM :

  • Victor Hugo est un excellent chanteur du Venezuela. Il vit à Londres.
  • Sonando est un combo français avec trois chanteur d’origine cubaine. La Contrabanda et Batazo sont aussi des groupes salsa français, basés à Paris avec de grosses sections de cuivres.
  • Radio Malanga, de Barcelone, joue un mix d’afro, Soul, Reggae, le tout dans une ambiance rythmée et très latino.
  • Nous avons choisi un Forro accéléré et tueur d’Orquesta Do Fuba, un groupe brésilien basé à Paris. Pour le titre samba, nous avons choisi Madrugada (à ne pas confondre avec le groupe pop-rock suèdois !) qui sont des amis de Bordeaux.
  • De même de Bordeaux, Melting Pot Orquesta avec une chanteuse cubaine, j’ai fait le DJ sur quelques uns de leurs concerts ici. Il était temps de concrétiser notre amitié.
  • Nous avons sélectionné Kysha 25, un groupe Salsa-Rap original, Los Van Van comme invité, pour un titre très dansant.
  • Je pense que Deldongo est l’artiste salsa français qui a le plus gros potentiel aujourd’hui. Il chante essentiellement en français et en espagnol avec des textes humoristiques et des chansons d’amour. Il a de très bonnes mélodies. Ne rater pas son Caminos Peligrosos sur notre compilation !
  • Depuis Barcelone, voici les Patriarcas De La Rumba, je les appelle Le Buena Vista Social Club de la rumba catalane. Cinq vieux chanteurs gitans issus de cinq familles différentes, chacune avec leurs techniques de chant propre, chantent sur une rumba métissée de salsa. Ils sont excellents en concert. C’est une de mes meilleures découvertes de 2007, pas moins ! Sabor De Gracia est le backing band des Patriarcas. Sicus, le leader et chanteur guitariste, produit tout.
  • De Colombie et vivant à Paris, Vanny Jordan est un excellent artiste reggaeton chantant sur de la salsa et des percussions ! Du vrai salsamuffin/salsaton.
  • Si Señor nous a séduit avec leur titre influencé par le trio Orishas. Ils sont basés à Pau près de chez moi !
  • On suit leur carrière depuis le début, nous sommes très fiers de présenter Ojos De Brujo qui joue un mixe exitant de Flamenco Hip Hop, aussi de Barcelone !
  • Nous avons édité leur premier album qui a eu un grand retentissement en Colombie et aux USA. Ocho Y Media de Paris présente ici un titre inédit enregistré en concert, un boogaloo très dansant !
  • Jimmy Lopez est professeur de timbales à l’école Abanico de Paris. Il est aussi le leader de La Nueva Edición un excellent combo salsa de Cali, Colombie, avec des influences hip hop dans le chant
  • Pour terminer notre sélection, aussi de Barcelone, nous voulions absolument présenter ce groupe de qualité, Barxino, mixant en concert ordi électro avec percussions, chants latinos et vidjaying... un très bon concert et musique métissée !

Muevete Bien, Sabor Latino 2

GN  : Que pensez-vous de la scène latino en Europe ?

HM : Je pense qu’il y a beaucoup de groupes intéressants, avec de très bons musiciens, vraiment inventifs et originaux. J’aime beaucoup les groupes métissés physiquement et musicalement aussi. Le problème c’est que ces groupes ne sont pas très connus et ont beaucoup de difficultés pour jouer régulièrement en concert. Par exemple à Paris, il n’y a plus de club salsa programmant chaque semaine un concert. Un DJ coûte moins. Les danseurs salsa ont oublié de défendre les concerts et dansent toujours sur les mêmes titres de Marc Anthony. J’ai la chance de vivre dans une région où il y a beaucoup de festivals latinos : Tempo Latino à Vic Fezensac, Toros Y Salsa à Dax, Latinorock de Cauterets, Bodeguitas en la Playa à Hossegor... C’est excellent mais pas suffisant pour que les petites formations puissent rencontrer leur public...Je me rappelle des festivals en Belgique qui sont géniaux, avec un public merveilleux et meilleur qu’en France, chantant, dansant, encourageant les groupes à jouer... Nous sommes allés en Allemagne et en Hollande l’été 2005. Et nous avons vu de très bons concerts et rencontrés des gens très sympas là-bas. Nous projetons d’aller faire un tour en Italie et en Grande Bretagne sous peu...

GN  : Quel est votre musique préférée si vous aviez à en choisir une ?

HM : Ouf, c’est très difficile de répondre quelque chose. Je collectionne des 33T de Soul-Funk, Jazz, Rock, Electro, latino et musique jamaicaine, afrobeat, fusion world...

En musique latine, Boogaloo et Salsa représentent les meilleures fusions musicales. Je compare souvent la Soul au Boogaloo jusqu’au Rock Steady, la Funk à la Salsa jusqu’au early reggae (pour l’aspect soul de chaque musique : el alma del barrio !). J’aime la basse, les percussions et le trombone... C’est sûrement la raison pour laquelle je suis proche de la musique noire, latino américaine et caraïbe

GN  : Où pouvons-nous acheter le cd ?

HM : Vous pouvez acheter notre compilation dans les boutiques de disques en France et en Espagne. On peut aussi commander le cd via notre webpage : http://sabordiscos.free.fr il coûte seulement 10 euros + 2 euros de frais de port.

GN  : Avez-vous planifié de nouvelles sorties futures ?

HM : Nous projetons de faire la toute nouvelle Resto Pollo Rico 3, deux compilations Muévete Bien : l’une appelée Sabor Mestizo Vol.2 et l’autre Sabor Latino 3 (avec plus de groupes salsa européens cette fois-ci !)... D’ailleurs si des groupes sont intéressés par ces projets, ils peuvent nous contacter. Et nous travaillons sur le deuxième album de Flor Del Fango, du rock mexicain et hispanique de Paris incluant des ex-membres de la Mano Negra...


[1] suite d’une précédente compilation Muevete Bien, utilisée entre autre pour une émissions de septembre 2005 (NDLE)

[2] En savoir plus sur Que Pasa Magazine

[3] Distrito Federal : distinction entre Mexico la ville, le pays et dans ce cas le distric fédéral. (NDLE)