Syndiquer tout le site

Article

Cada Loco Con Su Tema

Siembra

Première publication 1er novembre 2003, Publié le 25 novembre 2003, par : guayacan

Chère lectrice, cher lecteur

JPEG - 99.2 ko
Siembra
Cliquez pour agrandir

Le mois dernier, nous avions laissé Willie Colon en compagnie de Mon Rivera. En ce frileux mois de novembre, nous retrouvons Willie cette fois en compagnie de Ruben Blades.

Etudions cette pochette :
Sur un fond blanc, quatre bébés de tous sexes et de toutes couleurs sont assis chacun à leur façon. L’un rit, l’autre grimace, le troisième est surpris... : cada loco con su tema, on y revient toujours ! Au dessus d’eux surgit une arche soutenue par des arbres. En dessous, des fleurs qui forment un décor tout à fait en ligne avec la fin des années soixante dix.

A l’heure où la disco fait carton plein, Willie et Ruben commencent leur disque par 33 secondes de cette musique pour déboucher brutalement sur une Salsa à très fort contenu : Plástico.

De fait, pour originale qu’elle soit, ce n’est certainement pas à sa pochette que ce disque doit son statut si particulier. Plusieurs sources fiables attestent qu’il est à ce jour le disque de Salsa le plus vendu.

Ce disque a marqué à plus d’un titre l’histoire de la salsa. Par sa cohérence d’abord, car c’est l’un des premier à être 100% Salsa alors qu’à l’époque les disques contenaient en général au moins un boléro et souvent d’autres rythmes. Par sa forme ensuite, les chansons s’écartent considérablement des standards radios (trois minutes à l’époque).

Par son contenu enfin, avec Plastico, Siembra et surtout Pedro Navaja il marque le début d’une Salsa que l’on appellera « conciente » (consciente), une Salsa à message. Pour ceux qui n’auraient pas compris, les derniers mots du disque en rajoutent une couche :

Usa la conciencia latino
no la dejes que se te duerma
no la dejes que muera
utilises ta conscience latino,
ne la laisse pas s’endormir,
ne la laisse pas mourir

Pour une fois, le carton commercial ne rimait pas avec pur marketing...

Sur ce, je te souhaite une excellente soirée.


Références de l’album
Willie Colón / Ruben Blades
Siembra
Producteur : Willie Colón
Illustration : Irene Perlicz
Photographie : J.P.Posse
FANIA 537, sorti en 1978

Documents joints

  • Document

    (JPEG – 91 ko)

    chronique telle qu’elle est parue