Syndiquer tout le site

Article

Salsa Européenne à Paris !

Premier concert organisé par Guayaba 25/04/2010

Publié le 10 mai 2010, par : guayacan

Ce ne sont pas les images et autres jeux de mots faciles qui manqueront pour qualifier ce concert. Quelques jours après les soucis causés par l’éruption du Eyjafjallajökull [1] il est bien sur aisé de parler de coup de chaud sur la Maroquinerie, de concert de feu et de lave, d’éruption de chaleur nordique...

La journée commençait par l’arrivée du groupe gare de... Lyon ! Salsa Celtica (prononcer keltika), étrange équipage que ces celtes auxquels se mélangent un argentin, deux cubains et quelques anglais... Ils nous racontent un concert peut usuel pour eux : à Lons le Saunier la veille, le public était assis, et il avait fallut attendre les dernières chansons pour le voir se lever.

A Paris, un timing serré attendait les musiciens, timing qui leur permis tout de même de découvrir les terrasses et pressions parisiennes durant une après midi ensoleillée.

JPEG - 132.1 ko
Ocho y Media à la Maroquinerie
25 avril 2010
Photo © Alain Somvang | Apsara Images

A huit heure précise, Ocho y media allumait la mèche :

  • Claudia « la Voz » : chant lead
  • Thierry « le Yéti » : piano
  • Max : guiro, maracas, choeurs
  • François « Chachi » : baby-bass et basse électrique
  • Philippe : bongos, campana, cajon, choeurs
  • Pascal « Pacaï » : timbales
  • Fred « Capitan » : congas
  • Lambert « Coucou » : sax baryton et choeurs
  • Antoine « Star Ac’ » : trombone
  • Hikmet « kiko » : trombone
  • Julien « Juju » : trompette et choeurs
  • Moon : sonorisation
  • Tuong-Vi « Toute une vie » : photos, graphisme, lumière

Onze musiciens qui en ont vu d’autres (Colombie, Venezuela, Etats Unis) attaquaient sans complexe une première partie par Avengers, un titre pas encore sur disque [2]. Cette Ocho formule 2010 n’a pas perdu les allumettes, le feu a pris immédiatement. Moins d’une heure plus tard, sept chansons (dont quatre à enregistrer La Muralla, Yescarga 4, Mala onda patras, Con mi bici), la température de la salle de la Maroquinerie était montée de plusieurs degrés...

JPEG - 198 ko
Ross Ainslie : Scottish Border Pipes
Photo © Alain Somvang | Apsara Images

La première (courte) mi-temps avait ainsi commencé à chauffer très un fort un public en grande partie acquis à la Ocho, les TShirt du groupe dans le public étaient bien voyants ! Qu’allait il en être de Celtica. Groupe écossais prestigieux, leur tournée française voyait (enfin !) une date à Paris après 15 ans d’existence, et un bonheur ne venant jamais seul, ils enchaineront au fameux Tempo Latino en juillet. Soyons ici très clairs, Salsa Celtica mélange des musiques et sons traditionnels écossais, à de la bonne grosse salsa dura avec tout ce qu’il faut de cuivres. Pour les éventuels détracteurs, on notera que c’est surement "plus salsa" que les album Tiempo et Mundo de Blades, et la référence n’est pas innocente puisqu’on entend des cornemuses sur quelques une des chansons de ces disques, mais résumons nous : voici nos musiciens nordistes bien arrivés à Paris accompagnant la sortie de En Vivo En El Norte leur cinquième album. Ils ont l’air reposés, ils ont bien mangé et le public de la maroquinerie les attend de pied ferme.

Celtica commençait, après un changement de plateau minuté, par Adios Adios et lançait une heure et demi de grande émotion musicale où l’on ne sait plus où commencent les traditions celtes, jusqu’où vont les racines afro cubaines, où la Border Pipe côtoie le cajon, les cistres et banjo rivalisent avec la classique section de cuivre sax / trombone / trompette, ou le fiddle remplace le violon...

JPEG - 196.5 ko
Salsa Celtica à la Maroquinerie
25 avril 2010
Photo © Alain Somvang | Apsara Images
  • Ricardo F Pompa : Lead Vocals, Congas (Cuba)
  • Toby Shippey : bongo,bell,cajon, Coro (Scotland)
  • Eric Alfonso : Timbale (Cuba)
  • Simon Gall : Piano, Coro (Scotland)
  • Javier Fioramonti : Bass, Coro (Argentina)
  • Steve Kettley : Saxophones (England)
  • Phil O’malley : Trombone (Scotland)
  • Paul Jayasinha : Trumpet (England)
  • Ross Ainslie : Scottish Border Pipes, Whistles, Cittern (Scotland)
  • Éamonn Coyne : Banjo (Ireland)
  • Mathue Watson : Fiddle, Guitar (Scotland)
  • Joe Peat : Sound engineer (Scotland)

Le public lui ne s’y trompe pas il adhère complètement, fusion ? communion ?...

Celtica enchaîne ses tubes parmi lesquels Pa’l Rumbero, Correla, An Cailleach, Whisky Con Ron, El Agua de la Vida... Il en redemande : Rumba Escocia...

Pour cette première grande soirée dédiée à la Salsa Européenne à Paris, le mélange a clairement fonctionné, reste à espérer que se corra la voz et que ce double concert ne soit qu’un prélude ! Quand à Celtica, si d’aucuns se posaient la question de leur capacité à être à la hauteur des arènes de Vic, pour moi la question est plutôt : est-ce que le public vicquois sera à la hauteur de Celtica !


Merci à Alain Somvang (Apsara Images) pour le logo de cet article ainsi les illustrations, voir sa galerie du concert.


[1] l’interruption du trafic aérien avait un moment fait craindre l’annulation du concert, mais finalement, les écossais vinrent en train !

[2] et vivement le prochain disque dailleurs... il a été réclamé ce troisième opus durant le concert...