Syndiquer tout le site

Article

Roberto Roena y Su Apollo Sound

Publié le 1er décembre 2005, par : guayacan

Chère lectrice, cher lecteur,

JPEG - 194.8 ko
Roberto Roena y su Apollo Sound
cliquez pour agrandir

Il est des hasards qui restent dans l’Histoire. En 1969, alors que les Etats-Unis d’Amérique débarquent sur la lune dans le cadre du programme Apollo, Roberto Roena se constitue un orchestre. En quête de nom, il fait preuve d’opportunisme : ce sera l’Apollo Sound.

Et le monsieur a de la suite dans les idées, la pochette que tu as sous les yeux est celle du premier disque de l’Apollo. Au centre, Roberto semble en lévitation au dessus d’une montagne que l’on imagine lunaire. Au dessus de lui, un plafond de type hangar, avec canalisations, câbles et ferraille apparente... Derrière lui, en escalier, le groupe.

On pourrait aussi bien se trouver devant une reconstitution dans un hangar de la Nasa que devant une maquette de cinéma genre préparation de Rencontre du 3ème type avec presque dix ans d’avance !

C’est que Roberto Roena ne quitte pas le Gran Combo pour rien, il a des idées et de l’ambition. Il signe avec FANIA qui n’est alors qu’à l’aube du décollage salsesque des années 70. En même temps, il rompt avec les schémas traditionnels des orchestres new-yorkais de l’époque en incorporant un sax ténor dans sa section de cuivre.

Enfin, pour mettre toutes les chances de son côté, Tite Curet sera son « Creative Musical Director » (et lui écrira son premier hit Tu Loco Loco y Yo Tranquilo), Johnny Pacheco son directeur d’enregistrement, Elias Lopez (trompettiste et arrangeur, compagnon du Gran Combo) Bobby Valentin et Ray Santos les arrangeurs.

Un look, un nom, et un premier album monstrueux, c’est ainsi que commence réellement la carrière en nom propre de Roberto Roena. S’en suivra une intégration méritée dans la fameuse All Stars de la FANIA et une carrière qui contribuera à donner ses lettres de noblesses à la Salsa !

Sur ce, inutile de préciser que je te recommande chaudement ce disque, et je te souhaite une excellente soirée.


Références de l’album :
Roberto Roena y su Apollo Sound
Roberto Roena y su Apollo Sound
Couverture : et une mauvaise réédition CD de plus qui ne mentionne pas les crédits design/photo...
Fania 383, sorti en 1969