Syndiquer tout le site

Article

Roberto Roena Biographie III

Publié le 24 mars 2003, par : Chabelita

Le récit de la vie musicale de Roberto Roena se termine avec cette 3ème partie.

3ème partie : Des crises mais le succès perdure

A la mi-1978, Gunda Merced quitte Apollo Sound avec 5 autres members du groupe, y compris le chanteur Papo Sánchez, pour former : Salsa Fever. Le choc est rude mais les remplaçants plus que talentueux : Papo Pepin, Endel Dueño et Lutty Maldonado entre autres.

Roena produit El Progreso en 1978, un excellent album qui contient la composition de Catalino Curet Alonso : Lamento De Concepción avec un merveilleux arrangement de Papo Lucca, qui joue du piano sur ce morceau et sur 4 autres morceaux de l’album. Tito Cruz est rejoint en tant que chanteur principal par Carlos Santos. Les chansons ont des thèmes sociaux .
El Progreso

Toujours en 1978, Roena produit La Practica Hace La Perfección [1] pour le fils du trompetiste-vocaliste member fondateur d’Apollo Sound : Mickey Cora [2] , qui crée son propre groupe : « Orquesta Cabala ».
1980 nouvel album Que Suerte He Tenido De Nacer. Les chansons Trago Amargo, Yo Soy De Ley (chanté par Carlos Santos), El Aplauso et Algun Dia Sera (chanté par Tito Cruz) sortent du lot. Mais la grande surprise de cet album est Sigo Buscando Un Amor chantée par...Roberto Roena.

En 1980 sort la compilation Gold des meilleures chansons de Roberto Roena y su Apollo Sound. A avoir absolument !

En 1981 Looking Out For Numero Uno avec Apollo Sound contient Se Esconde Porque Me Debe, superbement arrangé par Louis García, et trois chansons écrites par le cubain Adalberto Alvarez : Tal Vez Vuelvas A Llamarme, Vamos, Hàblame Ahora et El Son De La Madrugada. Il introduit ainsi les nouveaux sons cubains dans sa musique.

En 1982, Roberto intégre dans l’équipe le vocaliste Adalberto Santiago sur Super Apollo 47:50, dernier album sous le label Fania qui est en crise. La même année, Roena participe à une réunion des ex-membres d’El Gran Combo, ceux-ci rebaptisés El Combo De Ayer enregistrent trois albums.

Roena passera plus d’un an en prison pour fraude fiscale, aujourd’hui il en rit en disant : je suis le seul, le seul et l’unique portoricain qui a été en prison à cause des impôts. Roberto Roena Y Su Apollo Sound, sort en 1985 Afuera Y Contento chez Pa’ Lante Records. Les membres fondateurs du groupe, Piro Mantilla et Sammy González, accompagnés de Junior Reynoso, constituent le trio de chanteurs principaux de l’album qui contient une version d’ A ver d’Adalberto Alvarez.

En 1987, après une brève pause, Roena revient avec le bien nommé : Regreso chez Up Records. Cet album marque le retour de Papo Sánchez dans Apollo Sound, qui partage le rôle de chanteur avec Rubén La Hoz et deux vocalistes féminines : Johanie Robles et Aracelis Beltran. L’album va encore plus loin dans la qualité avec une salsa sophistiquée dont deux chansons d’Adalberto Alvarez et un superbe arrangement de Reflexiones Mías par Tito Rivera.
Dans les années 90, le succès ne quitte pas Roena au contraire :
- le groupe est en première partie d’un concert de Sting au Colisée Roberto Clemente (Puerto-Rico), où il présente une version salsa du tube Every Breath You Take [de Sting.].
- En 1994 sort El Pueblo Pide Que Toque avec Papo Lucca au piano, Tito Rojas, Andy Montañez...Et les 25 ans d’Apollo Sound sont célébrés lors d’un grand concert au Centro de Bellas Artes (Puerto-Rico), qui a été enregistré et commercialisé en 1995 : « En Vivo Desdes Bellas Artes ».
- En 1995, Roena rempli le Poliedro de Caracas (Vénézuela) et laisse 5000 fans à la porte. La même scène se produit en Colombie.
- Mi musica’97 seul petit bémol : on trouve seulement deux chanteurs (Tempo Alomar et Luisito Carrion) et les critiques n’ont pas l’enthousiasme des précédants albums.
- En 1998, une école de musique de San Juan (Puerto-Rico) est baptisée Roberto Roena.

Le 29 septembre 2001 il participe à la réunion de la Fania All Stars à Los Angeles pour fêter le 30ème anniversaire de Our Latin Thing.

Le CD "Maestro Del Bongo" (2001) reste dans les tiroirs du musicien faute de distributeur (il sortira finalement en 2006). La chanson parlant du maître du bongo commence par les paroles : "Señor bongó siempre voy a estar agradecido de usted, nunca lo abandono lo llevo conmigo donde quiera que voy » [3].

En mars 2002 il est victime d’un accident vasculaire cérébral. Soutenu par sa femme Antonia Nieves, sa mère Raquel Vázquez et son ami Bobby Valentín, il récupére peu à peu : il peut parler, danser et jouer du bongó. Mais doit renoncer aux cigarettes et à l’alcool. Les engagements de Roberto Roena y su Apollo Sound sont maintenus : Víctor Calderón le remplace pour une prestation dans le vieux San Juan. Il participera quand même au 40ème anniversaire du Gran Combo.

JPEG - 15.5 ko
Roberto Roena et Antonia Nieves (photo Primera Hora)

En 2005, Roberto Roena et son épouse Antonia Nieves fondent l’entreprise Roan Music Production, permettant au musicien de contrôler les détails de la production et de faciliter l’activité de son orchestre : Apollo Sound [4].

Antonia Nieves dirige l’entreprise dont la première activité sera l’organisation du spectacle "Gran mano a mano : Robo salsero", qui présentera à Mayagüez le 23 novembre 2005 sur la même scène les groupes de Roberto Roena et Bobby Valentín. Suivi d’un autre concert à San Juan le 14 janvier 2006 pour célébrer les 66 ans de Roberto Roena en compagnie de Willie Rosario et la Sonora Ponceña. Roan Music Productions travaille aussi sur l’organisation des 35 ans de l’Apollo Sound, évènement prévu le 13 mai 2006 au coliseo "Roberto Clemente", et le 12 août 2006 au Centro de Bellas Artes de San Juan.

Autre évènement en 2006 : le tournage d’un film sur la carrière de l’artiste. Et surtout la sortie du disque : "Señor Bongo" finalement distribué par ROAN Music.

JPEG - 14.5 ko
Señor Bongo

Doté d’une personnalité provocante (il se colorait les cheveux à une époque où ce n’était pas vraiment à la mode, il a joué des percussions dans les tenues les plus extravangantes quand il ne se faisait pas virer d’un spectacle pour s’être débarrassé de la tenue correcte exigée) et d’un don pour trouver des effets spéciaux (il a allumé des pétards sur scène ; il s’envolait au-dessus de la scène attaché par un harnais,...) il en a rajouté pour sortir du lot des groupes à la mode. Une journaliste parlait d’Apollo Sound comme : « le premier groupe de Puerto-Rico avec un système de lumières psychédéliques et des danseuses à go-go ». Malgré cela Roberto Roena s’est assuré un grand respect dans le monde de la salsa : considéré comme l’un des meilleurs bongoceros : maître de l’expression rythmique et grand inventeur de mélodies, Roena est réputé pour avoir les mains et les pieds les plus rapides du monde de la salsa, un grand talent de chorégraphe et de directeur d’orchestre. Son impeccable technique, son rythme, et sa présence sur scène font de lui un des artistes les plus formidables à regarder et écouter. A vous de découvrir ou redécouvrir....


Actualisation de l’article paru en 2001 sur SalsaFrance.


SOURCES

- Biographie sur Prpop.org. En espagnol.
- Oasissalsero. En espagnol .
- Oasissalsero. Article sur la Fania All Stars : p.14-15 passage sur Roberto Roena et photos. En espagnol .
- Oasissalsero. Suite de l’article sur la Fania All Stars : p.10 sur Roberto Roena et plus loin « los seis de la Fania ». En espagnol .
- Biographie sur Mponline. En espagnol .
- Sur le concert en 1997. En espagnol .
- Biographie sur Musicofpuertorico. En anglais.
- Salsacrazy. En anglais.
- Centrodhd. En anglais.
- Ralph Mercado. En anglais.
- Article de Tommy Muriel "The clave is back". En anglais
- Article de "Latin Beat magazine" Octobre 2001 par Jesse "Chuy" Varela que l’on retrouve sur :. En anglais.


Les articles précédants :

Et la suite :

Dernière mise à jour 28 décembre 2005.


[1] NDLE : voir la chronique consacrée à ce disque

[2] NDLE :fils de Mario Alvarez Cora dit Mario Cora qui participe au disque, en savoir plus

[3] Traduction : Señor bongó siempre voy a estar agradecido de usted, nunca lo abandono lo llevo conmigo donde quiera que voy = Monsieur Bongo, je serais toujours reconnaissant envers vous, je ne vous abandonnerai jamais et vous emmenerai partout avec moi.

[4] Les ex chanteurs de l’Apollo Sound : Papo Sánchez, Tito Cruz et Sammy González ont crée en 2005 un orchestre où ils reprennent les classiques de Roberto Roena. Malgré cela l’Apollo Sound connaît toujours le succès avec de nouveaux vocalistes : Rubén Román, Fito Cruz et Alex Soto.

  • Message 2
    • par Chabelita, 19 novembre 2005 - > Roberto Roena Biographie III

      Article actualisé ce 19 novembre 2005, raffraîchissez votre écran par la touche F5 si nécessaire.

      Roberto Roena crée son entreprise de production de spectacles Roan Music Production.

      Chabelita

  • Message 1
    • par guayacan, 13 février 2005 - > Roberto Roena Biographie III

      Mickey Cora ? Mario Alvarez Cora ? Il semblerait en fait que Mickey Cora soit le Fils de Mario Cora, cofondateur de l’Apollo Sound.. Avec son "Orquesta Cabala" on lui connait un premier disque produit par Willie Rosario, puis celui produit par Roberto Roena et un autre plus récent...

      à confirmer...