Syndiquer tout le site

Article

Puerto Rico - Frankie Ruiz

Publié le 1er octobre 2005, par : Fabrice

Cet hymne à Porto Rico est l’une des chansons phare de Frankie Ruiz, idole du peuple au destin tragique.

Puerto Rico

  • Auteur : Armando Napoleón
  • Album : Puerto Rico Soy Tuyo, TH Rodven, 1993
  • crédits :
    • Arreglos : Ramon Sanchez, Martin Nieves, Willie Sotelo, Julito Alvarado, Ricky Rodriguez
    • Frankie Ruiz : Main Performer, Vocals
    • Domingo Quiñones : Coro
    • Darvel Garcia : Coro
    • Hecor Perez : Maracas, Coro
    • Santiago Chago Martínez : Timbales
    • Celso Clemente : Bongos
    • Jimmy Morales : Conga
    • Luis Quevedo : Piano
    • Lenny Prieto : Piano
    • Luis Aquino : Trumpet
    • Angel "Angie" Machado : Trumpet
    • Vicente Cusi Castillo : Trumpet
    • Juan Pablo Torres : Trumpet
    • Jorge Diaz : Trombone
    • Rafael Torres : Trombone
    • Antonio Vazquez : Trombone
    • Gamalier González : Trombone
    • Cuto Soto : Arranger, Trombone
    • Maximo Torres : Cuatro
    • Vinny Urrutia : Producer
Original Traduction
Cuando mis labios pronuncian tu nombre,
Mi corazón se acelera y siempre espera,
Seguirte a ti.
Quand mes lèvres prononcent ton nom,
Mon coeur s’accélère et attend toujours,
De pouvoir te suivre.
Cuando de niño, yo jugaba en tus calles,
Que con cariño viven en mi.
Tus lindos montes, tan bellos tus valles,
Que en esa isla, deseo morir.
Puerto Rico,
Muestra isla de encanto,
Frankie Ruiz, con su canto,
Quiere hacerte feliz.
Puerto Rico, mi ambición es tenerte,
Como todo un boricua [1], en mi pecho tenerte.
Puerto Rico, yo me siento latente,
Pues boricua me hiciste hasta la muerte.
(bis)
Quand étant enfant je jouais dans tes rues,
Qui vivent affectueusement en moi.
Tes jolies montagnes, tes vallées tellement belles,
C’est dans cette île que je veux mourir.
Porto Rico,
Exemple parfait d’île d’enchantement,
Frankie Ruiz avec sa chanson,
Veut te rendre heureuse.
Porto Rico, mon ambition est de t’avoir,
Comme tout boricua, dans ma poitrine [2].
Puerto Rico, je me sens latent
Parce que boricua tu m’as fait jusqu’à la mort.
(bis)
Boricua soy, y siempre seré...
Es la isla del encanto,
La tierra donde nací es mi Borinquen [3].
Boricua soy, y siempre seré...
Preciosa te llaman las olas,
De ese azul y verde mar.
Boricua soy, y siempre seré...
Porque boricua me hiciste
Y te querre hasta la muerte.
Je suis boricua, et je le serai toujours...
C’est l’île de l’enchantement,
La terre où je suis né, c’est mon Boriquen.
Je suis boricua, et je le serai toujours...
Précieuse, c’est le nom que te donnent les vagues,
De cette mer bleue et verte.
Je suis boricua, et je le serai toujours...
Parceque "boricua" tu me fis,
Et je t’aimerai jusqu’à ma mort.
Y siempre seré...
Puerto Rico yo soy tuyo.
Y siempre seré...
Boricua, y de Mayagüez [4].
Y siempre seré...
Puertorriqueño hasta la muerte.
Et je le serai toujours...
Porto Rico, je suis à toi.
Et je le serai toujours...
Boricua et de Mayaguez.
Et je le serai toujours...
Porto Ricain jusqu’à la mort.
Yo soy de aquí...
Como el coquí [5]...
Como el coquí...
De Puerto Rico
Yo soy de aquí...
Yo soy Frankie Ruiz...
Como el coquí...
Y soy de aquí
Yo soy de aquí...
Ya tu verás siempre es así...
Como el coquí...
Soy el papá de la salsa.
Je suis d’ici...
Comme la coquí...
Comme la coquí...
De Porto Rico
Je suis d’ici...
Je suis Frankie Ruiz...
Comme la coquí...
Et je suis d’ici.
Je suis d’ici...
Et tu verras qu’il en sera toujours ainsi...
Comme la coquí...
Je suis le "papa" de la Salsa

[1] Porto Ricain

[2] en mon sein / en mon soeur

[3] nom indien de Porto Rico

[4] ville de l’ouest portoriquain où Frankie Ruiz à commencé sa carrière avec la Solución

[5] grenouille emblème de Porto Rico. Espèce endémique de l’ile, elle a été introduite à Hawaï où, n’ayant pas de prédateur, elle est devenu à la fois un problème écologique et un problème de société.