Syndiquer tout le site

Article

Prohibido Olvidar

Rubén Blades

Publié le 6 mai 2004, par : Chabelita

Prohibido Olvidar

- Album : Caminando de Rubén Blades
- Référence : Sony 080593
- Année : 1991

Original Traduction
Prohibido ir a la escuela
e ir a la universidad
Prohibieron las garantías
y el fin constitucional.
Prohibieron todas las ciencias,
excepto la militar.
Prohibieron el derecho a queja,
prohibieron el preguntar.
Hoy te sugiero mi hermano,
pa’que eso no vuelva a pasar,
¡prohibido olvidar !
Défense d’aller à l’école
et à l’université
Ils ont interdit les garanties
et les valeurs constitutionnelles
Ils ont interdit toutes les sciences,
sauf la militaire
Ils ont interdit le droit de doléance,
ils ont interdit le questionnement
Aujourd’hui je te suggére mon frère
pour que cela ne se reproduise pas :
Défense d’oublier !
¡Prohibido olvidar ! Défense d’oublier !
Prohibido esperar respuestas,
prohibida la voluntad.
Prohibidas las discusiones.
Prohibida la realidad.
Prohibida la libertad de prensa
y prohibido el opinar.
Prohibieron la inteligencia
con un decreto especial.
Si tú no usas tu cabeza,
otro por ti la vas a usar.
¡Prohibido olvidar !
Défense d’espèrer des réponses,
interdit la volonté,
Interdits les débats
Interdite la réalité
Interdite la liberté de la presse
et défense d’avoir une opinion,
Ils ont interdit l’intelligence
par un décret spécial
Si tu n’utilises pas ta tête,
un autre va l’utiliser pour toi
Défense d’oublier !
¡Prohibido olvidar ! Défense d’oublier !
Prohibido el derecho a huelga
y el aumento salarial.
Prohibieron ir a la calle
y al estado criticar.
Prohibieron reírse del chiste
de su triste gobernar.
Prohibieron el desarrollo
del futuro nacional.
Yo creo que la única forma
de darle a esto un final es :
¡Prohibido olvidar !
Interdit le droit de grève
et l’augmentation des salaires
Ils ont interdit de sortir
et de critiquer l’Etat
Ils ont interdit de se moquer des blagues
de sa triste façon de gouverner
Ils ont interdit le développement
du futur national
Je crois que l’unique forme
d’en finir avec ça :
Défense d’oublier !
¡Prohibido olvidar ! Défense d’oublier !
Prohibieron los comentarios sin "visto bueno" oficial,
prohibieron el rebelarse contra la mediocridad.
Prohibieron las elecciones y la esperanza popular.
Y prohibieron la conciencia al prohibirnos el pensar.
Si tú crees en tu bandera y crees en la libertad :
¡Prohibido olvidar !
Ils ont interdit les commentaires sans "visa" officiel
Ils ont interdit de se révolter contre la médiocrité
Ils ont interdit les élections et l’espoir populaire
Ils ont interdit la conscience en nous interdisant de penser
Si tu crois en ton drapeau et en la liberté :
Défense d’oublier !
¡Prohibido olvidar ! Défense d’oublier !
Pobre del país donde lo malo controla,
donde el civil se enamora de la corrupción.
Pobre del país alienado por la droga,
porque una mente que afloja, pierde la razón.
Pobre del país que, con la violencia, crea
que puede matar la idea de su liberación.
Pobre del país que ve la justicia hecha añicos
por la voluntad del rico o por orden militar.
Cada país depende del corazón de su gente.
Y un país que no se vende,
nadie lo podrá comprar.
¡No te olvides !
Pauvre du pays où le mal contrôle,
où le civil s’amourache de la corruption
Pauvre du pays aliéné par la drogue,
un esprit qui se relache, perd la raison
Pauvre du pays qui, avec la violence, croît
qu’il peut tuer l’idée de sa libération
Pauvre du pays qui voit la justice réduite en miettes
par la volonté du riche ou sur ordre militaire
Chaque pays dépend du cœur de son peuple
Et un pays qui ne se vend pas,
personne ne pourra l’acheter
N’oublies pas !
¡No te olvides ! N’oublies pas !
  • Message 3
  • Message 2
    • par Chabelita, 19 mai 2005 - > Prohibido Olvidar - théâtre

      L’association Rumbero présente son spectacle théâtral et musical, d’après les textes de Ruben Blades, "Prohibido Olvidar" les 24, 25, 26 mai 2005 à 20h30 au théâtre Bacchus à Besançon.

      De nombreuses chansons telles « Pedro Navaja », « Pablo Pueblo », « La Maleta », « Desapariciones » seront jouées par les musiciens d’un groupe bisontin : "La Cuartada"... d’autres comme « Plastico », « Maestra vida », « Buscando America »... nous ont servi à l’écriture des textes...

      Musique, théâtre et danse sont à l’honneur, pendant 1h30.

      Les réservations peuvent se faire au 03 81 53 82 81

  • Message 1
    • par laura, 1er juin 2004 - > Prohibido Olvidar

      Fin : objectif. Le but d’une constitution : ça veut dire les valeurs constitutionnelles. Bref interdiction de tout ce qu’il dit après dans la chanson.