Syndiquer tout le site

Article

Plástico

Rubén Blades

Publié le 7 novembre 2002, par : Chabelita

Encore une chanson issue de Siembra [1], la plus grosse vente salsa de tous les temps : plus d’un million de disques vendus ; disque d’or et de platine.
Chanson sur la futilité de certaines personnes, qui se laissent influencer par la mondialisation, qui sont complètement dénaturés par l’argent et racistes de surcroit. Ils s’opposent en tout aux vrais gens - fiers de leur culture latino-américaine- décrits par l’auteur en fin de chanson.

Rubén Blades
Album : Siembra / Fania 537, 1978
Produit par : Willie Colón

Musiciens :

  • Leopoldo Pineda Trombone
  • Jose Rodriguez Trombone
  • Angel Papo Vasquez Trombone
  • Sam Burtis Trombone
  • Salvador Cuevas Basse
  • Eddie Rivera Basse
  • Eddie Montalvo Tumbadora
  • Jimmy Delgado Timbales
  • Bryan Brake Bateria
  • Al Santiago Maracas
  • Willie Colon Choeur
  • Ruben Blades Choeur
  • Jose Mangual Jr Choeur
  • Adalberto Santiago Choeur
Original Traduction
Ella era una chica plastica
De esas que veo por ahí
De esas que cuando se agitan
Sudan "Chanel n°3"
Elle, était une fille plastique
De celles que je vois par là
De celles qui quand elles s’agitent
Suent le "Chanel n°3"
Que sueñan casarse con un doctor
Pues el puede mantenerlas mejor
No le hablan a nadie si no es su igual
A menos que sea fulano de tal
Qui rêvent d’épouser un médecin
Car il peut mieux les entretenir
Qui ne parlent pas à ceux qui ne sont pas de son milieu
A moins que ce ne soit un type untel.
Son lindas, delgadas, de buen vestir
De mirada esquiva y falso reir
Elles sont belles, minces et bien habillées
Ont le regard fuyant et le rire faux
El era un muchacho plastico
De esos que veo por ahí
Con la penilla en la mano
Y cara de yo no fuí
Lui, était un gars plastique
De ceux que l’on voit par là
Avec le peigne à la main
Et visage de saint [2]
De los que por temer conversación
Discuten que marca de carro es mejor
De los que prefieren el no comer
Por las aparencias que hay que tener
De ceux qui pour éviter les conversations [3]
Préférent parler de la meilleure marque de voiture [4]
De ceux qui préférent ne pas manger
Pour le physique qu’ils sont sensés avoir [5]
Pa’ andar elegantes y así poder
Una chica plastica recoger
Pour être élégant et ainsi pouvoir
Lever une fille plastique
Era una pareja plastica
De esas que veo por ahí
El pensando solo en dinero
Ella en la moda de París
C’était un couple plastique
De ceux que l’on voit par là
Lui pense seulement à l’argent
Elle à la mode de Paris
Aparentado lo que no son
Viviendo en un mundo de pura ilusión
Diciendo a su hijo de cinco años
No jueges con niños de color extraño
Voulant paraître ce qu’ils ne sont pas
Vivant dans un monde de pure illusion
Disant à leur fils de 5 ans
Ne joues pas avec des enfants de couleur bizarre
Ahogados en deudas para mantener
Su status social en modo coctél
Noyés sous les dettes pour maintenir
Leur statut social dans les cocktails
Era una ciudad de plastico
De esas que no quiero ver
De edificios canceros
Y un corazon de oropel
C’était une ville plastique
De celles que je ne veux pas voir
D’édifices cancéreux (pourris)
Et d’un coeur clinquant
Donde en vez de un sol amanece un dolar
Donde nadie rie
Donde nadie llora
Gente de rostros de poliester
Que escuchan sín oír
Y miran sín ver
Où le dollar se lève à la place du soleil
Où personne ne pleure
Où personne ne rie
Des gens aux visages de polyester
Qui écoutent sans entendre
Qui regardent sans voir
Gente que vendio por comodidad
Su razon de ser y su libertad
Des gens qui ont vendu par facilité
Leur raison d’être et leur liberté
Oye latino oye hermano oye amigo
Nunca vendas tu destino
Por el oro ni la comodidad
Nunca descanses
Pues nos falta nadar bastante
Latin, frère, ami
Ne vend jamais ton destin
Pour l’or ou la facilité
Ne te reposes jamais [6]
Nous n’avançons pas assez [7]
Vamos todos adelante
Para juntos terminar
Con la ignorancia
Que nos trae sugestionados
Con modelos importados
Que no son la solución
Allons tous de l’avant
Pour en finir ensemble
Avec l’ignorance
Qui nous maintient sous influence
Par des modèles importés
Qui ne sont pas la solution
No te dejes confundir
Busca el fondo y su razon
Recuerda se ven las caras
Pero nunca el corazon
Ne te laisse pas duper
Cherche l’essentiel et sa raison
Rappelle toi qu’on voit les visages
Mais jamais le coeur
No te dejes confundir
Busca el fondo y su razon
Recuerda se ven las caras
Pero nunca el corazon
Ne te laisse pas duper
Cherche l’essentiel et sa raison
Rappelle toi qu’on voit les visages
Mais jamais le coeur
Se ven las caras, se ven las caras, ¡ vaya !
Pero nunca el corazon
On voit les visages, on voit les visages
Mais jamais le cœur
Pero señores y señoras
En medio del plastico
Tambien se ven las caras orgullosas
Que trabajan por una latinoamerica unida
Por una mañana de esperanza y de libertad
Se ven las caras de trabajo y de sudor
De gente de carne y hueso que no se vendio
De gente trabajando buscando el nuevo camino
Orgullosa de su herencia y de ser latinos
De una raza unida, la que Bolivar soño
Mais mesdames et messieurs
Parmi tout ce plastique
On voit aussi des visages fiers
Qui travaillent pour une Amérique Latine unie
Pour un futur d’espoir et de liberté
On voit les visages de gens qui travaillent et suent
Des gens de chair et d’os qui ne se sont pas vendus
Des gens travaillant et cherchant un nouveau chemin
Fiers de leur héritage et d’être latino-américain
D’une race unie telle que Bolivar l’a rêvé
Del polvo venimos todos
Y allí regresaremos como dice la canción
Se ven las caras, se ven las caras,
Pero nunca el corazon
Recuerda que el plastico se derite
Si le da de lleno el sol
Se ven las caras, se ven las caras,
Pero nunca el corazon
Nous sommes tous issus de la poussière
Et c’est là que nous retournerons, comme dit la chanson
On voit les visages, on voit les visages
Mais jamais le coeur
Rappelle-toi que le plastique fond
Quand il est en plein soleil
On voit les visages, on voit les visages
Mais jamais le coeur

[1] voir chronique du Latina Mag

[2] Traduction mot-à-mot = "et visage de je n’y étais pas !"

[3] Traduction mot-à-mot = De ceux qui par peur des conversations

[4] Traduction mot-à-mot = "Discutent de la meilleure marque de voiture"

[5] Traduction mot-à-mot = "Pour les apparences qu’il faut avoir

[6] en français on rajouterait « sur tes lauriers »

[7] Traduction mot-à-mot = "Il nous faut encore beaucoup nager"