Syndiquer tout le site

Article

Periquito Pin Pin

Tommy Olivencia

Publié le 30 juillet 2003, par : Chabelita

L’hymne des sans-papiers, Periquito Pin Pin est aussi truffé de sous-entendus et doubles [triples] sens qu’il est difficile de retranscrire en français (le texte ferait en fait référence à la drogue).

Comme disait Maya Roy lors d’un de ses passages dans "l’officiel de la Salsa" (Radio Latina) : il y a bien des manières de sauter les frontières...

Periquito Pin Pin

- Tommy Olivencia
Album : Oro Salsero (Compilation)
Voix : Hector Tricoche

Le lien de cet article pointe vers la base de donnée de Descarga

Original Traduction
Me tienen en vigilencia
No quieren dejarme entrar
Dicen que soy ilegal
Y las puertas me quieren cerrar
Y pero que va
On m’a à l’œil
On ne veut pas me laisser entrer
On dit que je suis illégal
On veut me fermer les portes
Mais cela n’est guère possible
Siempre me hé colado
Me vigilan por ahí
Yo entro por allá
J’ai toujours resquillé
On me surveille par là
Je rentre par là-bas
Me niegan [1] por aqui
Me cuelo por allá
On me refuse par ici
Je me faufile par là
Yo soy Perico Pin Pin
Y me han pedido el Pin Pan
Je suis Perico Pin Pin
Et ils m’ont demandé le Pin Pan
Me gusta la rumba
Me gusta tocar
Lo mio es la musica
Lo mio es poner la gente a gozar
La gente se anima, baila mi salsa
Y gritan a coro :
Llego el general
Ese es Perico Pin Pin
Y ese hay que dejarlo entrar
J’aime la rumba
J’aime jouer
Mon truc c’est la musique
Mon truc c’est faire jouir les gens
Les gens s’animent, dansent ma salsa
Et ils crient en chœur :
Le général est arrivé
Celui-ci c’est Perico Pin Pin
Et celui-ci il faut le laisser entrer
EL REY LE ROI
Coro
Periquito Pin Pin
Periquito Pin Pan
Chœur
Periquito Pin Pin
Periquito Pin Pan
Soy el rey de la alegria
El que te pone a gozar, mama
Je suis le roi de la gaieté
Celui qui te fais jouir, chérie
Cuando, cuando yo llego a la salsa
Todos me gritan :
Oyé llego el general
Quand, quand j’arrive à la salsa
Tous me crient :
Le général est arrivé
Si me atajan por el aire
Me recuelo por el mar
S’ils m’interdisent la voie des airs
Je me faufile par la mer
Siempre de buscar en truco
Para poderme colar
Toujours à chercher un truc
Pour pouvoir me faufiler [2]
Entre las nenas de ahora
Soy el bravo
Soy el bravo
El que mata
Parmi les filles de maintenant
Je suis le magnifique
Je suis le magnifique
Celui qui tue
Cuando yo llego a la rumba
Se alborrota todo el solar
Quand j’arrive à la fête
C’est l’agitation dans la foule
Siempre vestido de blanco
Ese es un corte ideal pa’ impresionar
Toujours vêtu de blanc
C’est un style idéal pour impressionner
Y no no no
No te olvides de mi nombre
Yo soy Periquito Pin Pan
Et non non non
N’oublie pas mon nom
Je suis Periquito Pin Pan
Y me vigilan por aqui
Me vigilan por allá
Siempre buscar en la forma de llegar
On me surveille par ici
Et on me surveille par là
Cherchant toujours la manière d’entrer

[1] Negar = faire dire qu’on n’est pas chez soi.

[2] Ou "resquiller".