Syndiquer tout le site

Article

Cada Loco Con Su Tema

On Target

Première publication 1er novembre 2002, Publié le 1er décembre 2002, par : guayacan

Chère lectrice, cher lecteur.

JPEG - 105.1 ko
cliquez pour agrandir

A ton regard surpris devant cette pochette, je déduis que tu dois te dire :
"Ça y est. Cette fois, il a pété un câble. Le mois dernier il nous a vendu une pochette de Latin Jazz, cette fois il tente carrément de nous fourguer du Heavy Metal ! Que fait la rédaction !"

Et bien non, cette pochette est bien une pochette de Salsa. Plus précisément, elle appartient au plus ancien groupe de Salsa en activité : La Sonora Ponceña, 46 ans bon pied bon oeil.

Et il fallait bien que ça arrive. A force de décrire des pochettes et de parler de Ron Levine, je n’aurais pu continuer plus longtemps sans passer par la case Ponceña. Et il faudra que j’y repasse car le nombre de superbes illustrations de ce groupe est impressionnant.

Si j’ai choisi On Target (le dernier album avant le live du 45ème anniversaire), c’est en partie par provocation : ce n’est ni le plus beau ni le plus intéressant des dessins de Ron Levine pour le groupe, mais c’est probablement le plus résolument Hard Rock !

Posons ici la question qui te brûle les lèvres :comment un groupe de Salsa en est-t-il arrivé là ?

Au début des années 70, le label de la Ponceña, INCA Records, est racheté par la FANIA. Ron Levine, illustrateur exclusif de Fania va alors travailler avec le groupe sur le design des albums.
Exit les bonnes vieilles photos des musiciens en couverture des disques, on passe au dessin souvent légèrement psychédélique, comme il sied à la période. Puis au fil des disques, une identité se construit autour de la figure du chevalier médiéval.

Mais en 1980 avec l’album New Heights, pour renforcer l’image internationale du groupe deux changements interviennent. Le nom des albums sera désormais en anglais, et Ron Levine va se lâcher. S’inspirant des maîtres du comics d’Heroic Fantasy [1] (Frazetta, Corben, Jones...) il passe du preux chevalier style Excalibur, au guerrier solitaire type Conan.
Peu à peu la police de caractère se rapproche du gothique typique des albums Metal, et c’est comme cela qu’on abouti à On Target.

Mais cet album a pour moi une autre importance. Il fait partie des rares productions des années 90 réellement Salsa. De ces quelques perles perdues dans un désert de productions commerciales aux arrangements qui tirent à la ligne. On y retrouve tous les éléments qui font l’essence de cette musique : afro-centrisme, improvisations (sonéos et solos), textes, y mucha clave !

Cerise sur la galleta, quelques chansons de Romántica rappellent fort à propos que ce genre n’est pas réservé aux "caras bonitas" sorties des studio pour des besoins marketing !

Est-il nécessaire de préciser que je te recommande ce CD ?

Sur ce, je te souhaite une excellente soirée.


Références de l’album :
La Sonora Ponceña
On Target
Illustration : Ron Levine
Producteur : Papo Lucca
Sony CDZ-82860, sorti en 1998


[1] Heroic Fantasy : Pour situer TRES simplement, il s’agit d’un genre littéraire souvent inclus dans la science fiction, dont les exemples les plus parlants sont Le Seigneur des Anneaux et Donjons et Dragons, ou encore Conan.

Documents joints

  • La chronique telle qu’elle est parue

    (JPEG – 148.6 ko)

    cliquez pour agrandir