Syndiquer tout le site

Article

Nada Diferente

Ven, ven ,ven de Los Van Van

Publié le 19 février 2004, par : pbouge

Los Van Van, une vraie légende à Cuba, une charanga moderne avec violons, cuivres, samplers et piano, quatre chanteurs, basse, congas, batterie et autres percussions. Comme la majorité des groupes cubains Los Van Van laisse une très grande part à l’improvisation instrumentale et chantée. Cette nouvelle chanson fait partie d’un album sorti uniquement à Cuba qui rencontre déjà un grand succès. Le texte relate l’épopée de plus de 30 ans des Van Van et les citations nombreuses des succès passés du groupe rappellent au public sa longévité et ceci malgré les changements de musiciens et chanteurs : « Te pone la cabeza mala », « La candela », « Se acabó el querer », «  Chirrin chirran », « La Habana no aguanta más », ... etc.

Tout cela pour dire que Los Van Van est là depuis et pour longtemps, et comme le dit cette histoire racontée à Cuba : « Fidel visite un jour une école. L’instituteur honoré interroge la classe en sa présence. –Vous savez qui est ce monsieur ?- …Silence… L’instituteur ennuyé :
- Vous ne savez pas qui est Fidel Castro ?- Re-silence. Fidel, magnanime lui suggère d’en profiter pour faire un petit cours. L’instituteur prend le dictionnaire pour faire une lecture :
- Fidel Castro, président de Cuba à l’époque et du vivant de Los Van Van dirigé par le bassiste et compositeur Juan Formell …-

PS : Merci à Denis « Rumberito » pour ses précieuses remarques.

Nada diferente

Original Traduction
Robertón : ¡Ahí na’ má’ !
Historia verdadera
¡Cómo !
Robertón : ça, rien de plus ! [1]
Une histoire vraie
Comment !
Hoy voy a contarte una linda historia
De aquellos que bien saborearon la gloria
Y recorriendo el mundo con su estilo
Sortearon reveses y victorias
Aujourd’hui je vais te raconter une belle histoire
De ceux qui savourairent la gloire
Et en parcourant le monde avec leur style
tirairent au sort revers et victoires
Peeero por las cosas que tiene el destino
Hay que vivir la vida cada momento
Y aunque surjan piedras en el camino
Yo te aseguro mi amigo que
Hay Van Van por mucho tiempo
Y es que por mucho tiempo, mucho tiempo
Verdad Julien
Mira, ahí na’ má’
Malgré toutes les choses du destin
Il faut vivre la vie à chaque moment
Et même si surgissent les pierres sur le chemin
Je te l’assure mon ami que
Van Van est là pour très longtemps
Et c’est pour très longtemps, vraiment longtemps
N’est ce pas Julien
Regarde, ahí na’ má’
Eh y eh y eh es que por eso ahora
Vengo con más fortaleza
Más sentimiento y más firmeza
Y te brindo esta canción
Y sin demora con el alma enamorada
Yo te brindo esta tonada
Reafirmando lo que soy, lo que soy
« Eh y eh y eh » c’est pour cela que maintenant
Je viens avec plus de force
Plus de sentiment et plus de fermeté
Et je t’offre cette chanson
Et sans délai avec une âme amoureuse
Et je t’offre cet air
En réaffirmant ce que je suis, ce que je suis
Coro : No tengo nada diferente
Yo soy Van Van el mismo de siempre
Robertón : Ese soy yo
Él que te pone la cabeza mala a ti
De una forma diferente
Chœur : Je n’ai rien de différent
Je suis le même Van Van pour toujours
Robertón : C’est bien moi
Qui te fait perdre la tête
D’une manière différente
Coro : No tengo nada diferente
Yo soy Van Van el mismo de siempre
Robertón : Vengo yo, vengo con el songo
En la mano defendiendo mis raíces
Pa’ poner sabroso el ambiente
Hay bongó
Chœur : Je n’ai rien de différent
Je suis le même Van Van pour toujours
Robertón : Je viens, je viens avec le songo [2]
Dans la main en défendant mes racines
Pour mettre une ambiance savoureuse
Hay bongo
Coro : No tengo nada diferente
Yo soy Van Van el mismo de siempre
Robertón : Mira, chirrin chirran la candela
La Habana no aguanta más
Y ahora tú, dime si tú quieres más
Chœur : Je n’ai rien de différent
Je suis le même Van Van pour toujours
Robertón : Ecoute, chirrin chirran [3] le feu
La Havane ne résiste plus
Et maintenant toi, dis-moi si tu en veux plus
Coro : No tengo nada diferente
Yo soy Van Van el mismo de siempre
Robertón : Eeeeese soy yo
Yo soy Van Van de siempre
Yo soy Van Van de ahora
Chœur : Je n’ai rien de différent
Je suis le même Van Van pour toujours
Robertón : C’est moi
Je suis Van Van de toujours
Je suis Van Van d’aujourd’hui
Coro : No tengo nada diferente
Robertón : Seguro que sí
Coro : Yo soy Van Van el mismo de siempre
Coro : No tengo nada diferente
Robertón : Seguro que sí
Chœur : Je n’ai rien de différent
Robertón : Sur que oui
Chœur : Je suis le même Van Van pour toujours
Chœur : Je n’ai rien de différent
Robertón : Sur que oui
Coro : Yo soy Van Van el mismo de siempre
Robertón : No tengo nada diferente
Yo soy Van Van él que le gusta a la gente
...esa es la verdad
¡Cómo !...y prepárate
...prepárate que viene el tren
¡Cómo no !
Y que...
Chœur : Je suis le même Van Van pour toujours
Robertón : Je n’ai rien de différent
Je suis Van Van qui plait au public
C’est la vérité
Comment ! …et prépare-toi
Prépare-toi à l’arrivée du train [4]
Pardi !
Et que…
Coro : Ven, ven, ven
Robertón : ¡Joya !
Coro : Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Seeeeeeeeeee
Chœur : Viens, viens, viens
Robertón : Trésor !
Chœur : Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Seeeeeeeeeee
Coro : Ven, ven, ven
Robertón : ¡Jua !
Coro : Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Pa’ que tú veas
Pa’ que lo bailes
Pero que rico que suena el tren
Belén
Chœur : Viens, viens, viens
Robertón : ¡Jua !
Chœur : Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Pour que tu voies
Pour que tu le danses
Mais que c’est beau comme le train résonne
Belén [5]
Coro : Ven, ven, ven
Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Avísale a mi mamá Cristina
Que Van Van está en la esquina
Por allá por el Batey
Chœur : Viens, viens, viens
Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Préviens maman Cristina
Que Van Van est au coin de la rue
Par là par « le Batey » [6]
Coro : Ven, ven, ven
Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Mira, nadie quiere a nadie
Se acabó el querer
Chœur : Viens, viens, viens
Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Ecoute, personne n’aime personne
C’en est fini de l’amour
Coro : Ven, ven, ven
Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Pregúntale a Don ??
Santiago de Cuba ahora
Y también en Camagüey
Chœur : Viens, viens, viens
Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Demande le à Don ?
Santiago de Cuba maintenant
Et aussi à Camagüey
Coro : Ven, ven, ven
Robertón : Repito, repito
Coro : Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Mira...nadie quiere a nadie
Se acabó el querer
Chœur : Viens, viens, viens
Robertón : Je répète, je répète,
Chœur : Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Ecoute, personne aime personne
C’en est fini de l’amour
Coro : Ven, ven, ven
Robertón : Manos pa’ arriba la Habana
Coro : Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Manos pa’ arriba Cuba, dice...jua ...cómo
Chœur : Viens, viens, viens
Robertón : Levez les mains en l’air la Havane
Chœur : Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Les mains en l’air Cuba, …jua…comment
Coro : Ven, ven, ven
Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Belén, Belén, Belén, Belén, Belén
Ahí na’ má’
Chœur : Viens, viens, viens
Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Belén, Belén, Belén, Belén, Belén
Ahí na’ má’
Coro : Ven, ven, ven
Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : ¡Cómo !
Chœur : Viens, viens, viens
Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Comment !
Coro : Ven, ven, ven
Robertón : Arriba Jimi...goza
Coro : Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Pa’ que tú veas, pa’ que tú veas
Chœur : Viens, viens, viens
Robertón : Debout Jimi... ?
Chœur : Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Pour que tu voies, pour que tu voies
Coro : Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Mira esa mulata como se menea
Coro : Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Él que no se la sabe la tararea
Chœur : Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Regardes comment se balance la mulâtre
Chœur : Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Celui qui ne la sait pas la fredonne
Coro : pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Mira Eloisa como se menea
Coro : Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Oye relájate y coopera
Coro : Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Mano pa’ arriba diceeeeee
¡Jua !
Chœur : Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Regarde Eloisa comment elle ondule
Chœur : Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Ecoute détend toi et participe
Chœur : Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Les mains en l’air
Jua !
Coro : Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Oye relájate y coopera
Coro : Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Muchacho relájate y coopera
Chœur : Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Ecoute détend toi et participe
Chœur : Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Mec, détend toi et participe
Coro : Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Conmigo no con la Ganga
Coro : Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Oye conmigo no con la Ganga
Oya ahí na’ má’
Chœur : Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Avec moi pas avec les flics [7]
Chœur : Pour que tu voies comment est le train
Robertón : Avec moi pas avec les flics
Oya ahí na’ má’
Coro : Ven, ven, ven
Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Arriba Carlos Barrios
Cuida la cola...cómo
Pa’ que tú veas cómo está el tren
Oye conmigo no con la Ganga
Oya ahí na’ má’
Chœur : Viens, viens, viens
Pour que tu voies comment est le train
Robertón : En haut Carlos Barrios
Attention à la "cola" [8]...pardi
Pour que tu voies comment est le train
Ecoute avec moi pas avec les flics
Oya ahí na’ má’
Coro : Ven, ven, ven
Robertón : ¡Oye !
Coro : Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Pregúntale a Epifanía allá en Camaguey
Mira como se menea
Ahí na’ má’
Chœur : Viens, viens, viens
Ecoute
Chœur : Pour que tu voies comment est le train
Demande à Epifanía la bas à Camaguey
Regarde comment elle ondule
Ahí na’ má’
Coro : Ven, ven, ven
Robertón : Y Ivi la gorda
Coro : Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón : Ahí menéame la cuna Ramón
¡Jua !
Viens, viens, viens
Et Ivi la grosse
Pour que tu voies comment est le train
Balance le berceau [9]Ramón
¡Jua !
Coro : Ven, ven, ven
Pa’ que tú veas cómo está el tren
Robertón :...Y ya me voy
Viens, viens, viens
Pour que tu voies comment est le train
Et maintenant je m’en vais

[1] Racourci pour ¡Ahí nada más

[2] Songo : style musical dont le caractère éclectique de ses rythmes puise son inspiration dans la rumba, le son et la conga avec des éléments issus du funk et du jazz. On attribue sa création, du moins pour sa composante rythmique, à Changuito qui fut longtemps le timbalero de Los Van Van.

[3] Help !!! je sèche ! Il existe une ancienne chanson de Los Van Van dont le titre est "Chirrin, chirran"

[4] A partir d’ici le train va commencer à prendre un sens figuré à savoir : un bel homme et on va le voir un bel homme sans scrupule ni respect des femmes. Le chanteur va dans la suite de la chanson jouer avec le sens propre et le sens figuré.

tren (fr. train ;<- trainer, arrastrar) 1 m. Conjunto de utensilios o máquinas empleadas para una misma operación…2 …3 … 4 Estar como un , fig., fam. tener una persona un buen tipo.

[5] belén La traduction est difficile mais vu le contexte il s’agit peut être du nom du quartier de la Havane ou encore d’un sens proche de pagaille ou foutoir ...mais si vous avez un autre sens à proposer n’hésitez pas

belén (de Bethlehem) 1 m. Nacimiento (representación). 2 Confusión, desorden y sitio donde lo hay.

[6] Village de cases occupées par les esclaves utilisés dans l’agriculture

batey (voz indígena) 1 m. Lugar ocupado por las casas de vivienda, barracones, almacenes, etc., en los ingenios y fincas de campo de las Antillas.

[7] Ganga : Cuerpo policial -Diccionario cubano de habla popular y vulgar

[8] Les references se font plus précises. Attention aux attributs du bel homme et surtout aux conséquences

cola 4. (col.) pene, falo, méntula, verga (col.) pito. (col.) minga. (col.) (malsonante) cipote. (malsonante)

[9] Encore un double sens :

1/ Et les conséquences sont l’arrivée d’un bébé

2/ Une référence directe à une chanson interprété par Roberto Torres

  • Message 1
    • par Chabelita, 1er février 2006 - > Los Van Van prochains concerts

      Le retour de Los Van Van c’est pour le 7 mars 2006 à Paris (Cabaret Sauvage), le 8 mars à Bordeaux (4 sans) et le 9 mars à Toulouse (Havana Cafe).