Syndiquer tout le site

Article

Mulenze

Publié le 1er janvier 2005, par : guayacan

Fondé en 1976 par le bassiste de Santurce Edwin Morales, le groupe était à l’origine un groupe d’accompagnement pour les stars de passage à Porto Rico. Ils jouèrent ainsi pour Cheo Feliciano, Hector Lavoe, Santos Colón, Ismael Miranda... Le nom de Mulenze est un hommage à un musicien cubain homonyme : "le nom de l’orchestre n’est pas du à mon deuxième prénom Mulenze. En fait, Morales ne me paraissait pas très commercial et je me suis rappelé qu’un jour à New York Celia Cruz m’avait comparé à Mulenze, un musicien cubain très rumbero fanatique de percussion. Mon orchestre se caractérise précisément par son style très percussif. [1]"

Desde el PrincipioMulenze fait partie de ces orchestres que l’on reconnaît dès la première note, de ces groupes qui ont cherché et trouvé un son caractéristique qu’ils conservent tout au long de leur carrière. Derrière une structure classique de deux trombones, deux trompettes, une section rythmique complète (conga, bongo, timbal, bass et piano) et trois chanteurs, se cache une identité bien affirmée. Celle ci se traduit par un style percussif, agressif, et des arrangements sophistiqués matinés de latin jazz. Edwin exige de ses arrangeurs qu’ils écoutent l’ensemble des disques du groupe avant de se mettre au travail "pour qu’ils se saturent de ce que je veux pour maintenir le style du groupe. Quand les arrangements sont prêts, je les monte et si quelque chose me déplait je le change !" [2].

En 1979, Morales décide de faire jouer le groupe pour lui-même et non plus comme accompagnant. Pour remplacer Cano Estremera (qui quitte ce groupe avec lequel il débuta pour rejoindre Bobby Valentin), Edwin recrute sur les recommandations de Willie Rosario celui qui deviendra la voix emblématique du groupe : le sonero Pedro Brull . Mulenze enregistre ensuite quatre disques sur PDC records entre 1979 et 1983 : Desde El Principio 79, Que Cambio 80, Creciendo 81 et Otra Vez 83. Dès le premier disque un premier hit cartonne : No Hay Manera Filomena

No hay manera Filomena, no me convences. matrimonio es una cosa que no conviene
 
Il n’y a pas moyen Filomena, tu ne me convainc pas, le mariage est une chose qui ne convient pas
GIF - 90.2 ko
Con Pocas Palabras Basta

En 1984, le groupe rejoint le label de Bobby Valentin Bronco Records pour l’un de leurs meilleurs disques : Con Pocas Palabras Basta. Keny Cruz chante l’excellent titre éponyme et Pedro Brull se charge avec brio de la chanson de Pedro Arroyo No Te Vayas Todavía. Le disque conclue sur une très interessante reprise Latin Jazz de Dolphy Street (On Green Dolphy Street). C’est le dernier enregistrement de Keny avec Mulenze, il sera remplacé par Rafael Andino actuellement toujours membre du groupe. Sur Bronco Records suivront te Damos Las Gracias en 85, duquel on retiendra particulièrement l’interprétation par Pedro Brull de La Crianza (Johnny Ortiz), puis en 1986 Mulenze n°7 sur lequel Ortiz et Brull nous gratifient de Buscando Aventuras.

Mulenze change de label pour rejoindre HittMakers sur lequel sortiront Toco Madera en 88 et Extravagante en 90. Ensuite, le groupe rejoint MP (Musical Production) où Edwin Morales (dorénavant Edwin Mulenze) et Pedro Brull participent au MP All Stars en 92. Les trois chanteurs du groupe sont alors Pedro Brull, Rafael Andino et Luisito Carrión.

JPEG - 4.2 ko
De Regreso

En 93 la formation enregistre De Regreso sur la filiale de MP NRT, disque qui contient le hit A Mi Me Huele, puis Sabor Y Mas en 95. Le groupe est alors rejoint par Tony "Pupy cantor" Torres qui remplace Luisito Carrión comme troisième chanteur .

Le 30 novembre 2001 la formation fête ses 25 ans lors d’un concert de prestige à l’amphithéâtre Tito Puente à San Juan. Parmi les artistes qui participèrent on peut citer La Sonora Ponceña, Primi Cruz, Luisito Carrión, Andy Montañez, Domingo Quiñones... En 2003, le groupe a sorti une nouvelle compilation Este Es El Sol sur Musica Del Sol. En 2004 ils ont présenté le single de leur prochain album Quisiera.



[1] Voir Entrevue sur El Pais - Colombia

[2] Idem