Syndiquer tout le site

Article

Cada Loco Con Su Tema

Mi Campeón, Jukín

Publié le 1er décembre 2004, par : guayacan

Chère lectrice, cher lecteur.

JPEG - 73.4 ko
Mi Campeón, Jukín
Cliquez pour agrandir

Mon royaume pour un cheval ! Ou plutôt mon cheval pour une galette... Je te vois d’ici te demandant : « mais d’où peut-il nous sortir ce truc ? Qu’est-ce donc que cette pochette ridicule ? » et j’en passe.

Je conviens bien volontiers que cette couverture est complètement dénuée du moindre soupçon de subtilité. On y voit un homme qui tient un cheval, et on y lit « Santiago Cerón » (l’homme), et « Mi campeón Jukín » c’est-à-dire Mon champion Jukín (le cheval). Plus fort, en fait cette pochette se déplie et permet d’admirer le dada dans toute son intégralité.

Et bien ne te moque pas ! Ne rie pas du cheval, son pédigrée remonte au début du siècle, il a des ancêtres sur plusieurs continents et un palmarès impressionnant de 20 victoires d’affilée.

Ne te gausse pas non plus de Monsieur Santiago Cerón. Sa carrière commence dans les années 50 avec entre autre Pete "El Conde" Rodriguez, Tony Pabón y La Protesta, et le légendaire orchestre d’Arsenio Rodriguez. A partir de 1970, ce dominicain a poursuivit sa carrière en solo dans un relatif anonymat, qui constitue un parfait exemple des injustices dont l’histoire est remplie.

Ce disque constitue d’ailleurs un élément de preuve de cette injustice. Ecoute donc à l’occasion ses compositions (En Memoria de Mi Hijo, El Celoso, Yo Me Voy Pa Cali), ou encore l’hommage à Jukin (Mi Campeón), El Camino de la Vida...

Il faut dire que ce disque, probablement une commande du propriétaire du cheval et de son écurie Leomar Racing, a été particulièrement soigné :

  • parmi les musiciens qui y participèrent : Jimmy Bosch, Charlie Sepulveda, Eddie Montalvo, Chino Nuñez, Raymond Castro, Milton Cardona, Yomo Toro, et encore j’en oublie...
  • parmi les chansons écoute particulièrement la première, un vibrant hommage au fils décédé de Santiago, et la seconde une superbe chanson d’amour :
Solo le pido a dios,
si llego a la vejez
que estés conmigo

Sur ce, bonne traduction et excellente soirée.

JPEG - 42.3 ko
Jukin, Santiago Cerón
La chronique telle qu’elle est parue

Références de l’album :
Santiago Cerón
Mi Campeón, Jukin
Photo : Rafael Del Orbe,
Design : Manuel Sierra
Leomar Racing Productions 0821, 1994