Syndiquer tout le site

Article

Luisito Quintero - Biographie

Publié le 1er mars 2009, par : Chabelita

Luisito Quintero est un musicien reconnu mondialement, directeur d’orchestre, professeur et grand maître des percussions, il fait partager son amour de la musique afro-vénézuélienne et de la salsa à tous.

Il n’y a rien de plus agréable que de voir le sourire permanent de Luisito Quintero lors d’un concert, tout en écoutant ses prouesses aux timbales.

Luis Quintero Junior, dit "Luisito", est né dans le quartier populaire de San Agustín (Venezuela), le 24 août 1967. Là il a été plongé dès le berceau dans les rythmes afro-vénézuéliens, grâce à son père Luis Quintero, percussionniste, qui lui a transmis ses connaissances.

Luisito a étudié avec l’Orchestre Symphonique du Venezuela où sa technique aux timbales attira l’attention de ses collègues. Il a fait ses débuts dans le milieu de la parranda, des gaitas et des aguinaldos au sein d’un groupe appelé : "Los Supertrema", avec ses oncles Ricardo et Jesús Quintero. Il poursuivit avec l’orchestre dirigé par Jesús Blanco "Totoño", nommé "La Nueva Generación", où il jouait du bongo et des timbales, le petit prodige n’avait alors que 8 ans !

Voyez comment Luisito jouait à 10 ans : ICI.

On le retrouve ensuite dans l’orchestre de Manuel Guerra appelée : "Fa Menor". Puis âgé d’à peine 12 ans, on lui ouvre les portes d’un des orchestres les plus en vue du Venezuela : El Trabuco Venezolano. Il fera aussi partie du prestigieux groupe Guaco.

Il passa ensuite dans l’orchestre "Siete Cuero" avec Alberto Borregales. Lors d’une des descargas qui faisait partie de leur show, il inspira le musicien et directeur du Groupe Daiquiri, Alberto Slezynger, qui était présent dans le public, en écoutant les solos magistraux du gamin, il eut l’idée de lui composer une chanson : "Chamo Candela" , qui devient un grand succès et sur laquelle Luisito joue.

Plus tard, il fit partie de l’orchestre d’Oscar D’Leon, avec qui il resta près de 10 ans, tout en faisant parallèlement des enregistrements pour des musiciens tels que : Yordano, Ilan, Ildemaro, Evio de Marzo, entre autres,...

Durant ces 10 ans, il a visité de nombreux pays, et s’est enrichi d’une grande expérience.

En 1987, il enregistra son premier album "Luis Quintero" sur lequel l’accompagnait le sonero vénézuélien Yeci Ramos, en tant que voix principale, sous le label Sonográfica.

En 1992, il se fixa à New York, où il travailla pour quelques grandes pointures comme : Natalie Cole, David Sanborn, Diana Kroll, George Benson et beaucoup d’autres.

En 1993, il devint le directeur musical de la chanteuse La India, une relation professionnelle et sentimentale qui dura 7 ans.

Luisito a été directeur musical de l’orchestre de Jerry Rivera.

Grand admirateur de Tito Puente, il est considéré comme l’un des meilleurs aux côtés de Giovanni Hidalgo, Pequeño Johnny , Raphy Irizarry, Nicky Marrero, Tito de Gracia, Marc Quiñones, Bobby Allende, Jimmy Delgado, etc... Il a enregistré auprès de Gonzalo Rubalcaba, La Combinación Perfecta, Isidro Infante y La Élite, Celia Cruz, Tito Puente, Isaac Delgado et beaucoup d’autres.

Luisito a aussi pris une part prépondérante dans le projet "Element of Life" de Louie Vega, qui combine les rythmes Afro-Latins avec le jazz et la bossa nova.

Luisito est directeur musical de l’orchestre "Elements of Life", qui a partagé la scène avec des noms prestigieux comme : Robert Plant, Lauryn Hill et Alicia Keys.

Récemment, Luisito a sorti l’album intitulé : “Percussion Maddness” (2006) produit par Louie Vega. Luisito y revisite des succès de Tito Puente et Fela Kuti. “Four Beat Mambo” de Tito Puente est repris avec le piano d’Hilton Ruiz en invité. “Gbagada, Gbagada, Gbogodo, Gbogodo” de Fela Kuti est restructuré avec Francis Mbappe à la guitare et à la voix. Luisito a travaillé avec Blaze sur “Love Remains the Same". “Tumbao” est plus afro-Cubain avec Luisito aux timbales auprès de Nestor Torres, Anané et Josh Milan (Blaze).

La suite de cet album est sorti un an après : "Percussion Madness Revisited" (2007) toujours produit par Louie Vega. La plupart des morceaux sont des remixes du premier album, réalisés pour la plupart par Louie Vega. Seuls quelques titres sont inédits : un classique de la Soul latine revisité : "Skinny Papa", avec Jose Mangual et Milton Cardona que l’on retrouve aussi sur "El Jibarito Y Cubanito".

Luisito est aussi co-directeur musical et percussionniste pour Kevin Jones et "Tenth World".

On retrouve Luisito lors des tournées de Willie Colon ou de Marc Anthony. Et dans l’orchestre new-yorkais Black Sugar Sextet, entre autres.

Luisito se transforme aussi parfois en professeur pour les jeunes percussionnistes du monde entier, à l’occasion de Master Classes.

Il devrait être en tournée cet été, s’il passe près de chez vous n’hésitez pas à aller voir le phénomène "en vivo", vous ne le regretterez pas.