Syndiquer tout le site

Article

2007 Tempo Latino / Les 3 premiers jours du festival

Publié le 1er septembre 2007, par : Chabelita

Tempo Latino 14ème édition

Kekele jeudi 26 juillet 2007

La Rumba congolaise de Kékélé est marquée par l’association d’un accordéon, une clarinette, un saxo et de guitares acoustiques. Une musique simple et élégante, qui a déjà envouté les parisiens lors de leurs passages dans la Capitale, ils ont récidivé pour leur 1er concert à Tempo Latino.

JPEG - 60.2 ko
Chanteur du groupe Kékélé
Tempo Latino 2007
Photo ©Pbouge.
Cliquez sur la photo pour agrandir.

Leur son est chaud et rafraichissant à la fois. Cela nous rappelle notre folklore, une musique douce, qui nous berce. Un enchantement pour le public du début à la fin. Une bonne introduction pour le festival. Bravo à ces musiciens :

JPEG - 48.3 ko
Chanteur du groupe Kékélé
Tempo Latino 2007
Photo ©Pbouge.
Cliquez sur la photo pour agrandir.
Laurent NYBOMA MUAN DIDO, Chanteur
Marcel LOKO MASSENGO, Chanteur
Mayianda WUTA YUNDULA, Chanteur
Mingiedi M’BENZA, Chanteur et Guitariste
Viviane ARNOUX, Accordéon
Komba MAFWALA, Batterie
Vangu TUNGLIA TATY, Guitare
Jimmy MVONDO MVELE, Saxophone
Vincent HAMANDJIAN, Basse
Deba SUNGU KUMBI, Percussions

Juan Formell y Los Van Van jeudi 26 juillet 2007

JPEG - 45.9 ko
Los Van Van
Tempo Latino 2007
Photo ©Pbouge.
Cliquez sur la photo pour agrandir.
JPEG - 57.8 ko
Los Van Van
Tempo Latino 2007
Photo ©Pbouge.
Cliquez sur la photo pour agrandir.

Si j’apprécie certaines vieilles chansons de Los Van Van, il faut avouer que ce n’est pas vraiment ma tasse de thé, et que leurs disques ne passent pratiquement jamais sur ma platine. Je ne vais donc pas m’étaler. Un son visiblement mal équilibré, c’est le seul concert où j’ai dû mettre des protections auditives. Je souligne quand même que le public cubanofile était aux anges, connaissant les chansons par cœur du début à la fin. Même si selon les spécialistes du groupe, on était loin de ce qu’ils peuvent faire de mieux, un concert contractuel sans doute dû au remplacement de dernière minute [1].

Maraca vendredi 27 juillet 2007

y Los Gigantes del Son : Candido Fabre et Tiburon Morales.

JPEG - 43.5 ko
Tiburón Morales
Tempo Latino 2007
Photo ©Pbouge.
Cliquez sur la photo pour agrandir.

Le concert a été introduit par l’épouse d’Alfredo Rodriguez : Miké Charropin, qui a laissé un tableau du grand pianiste sur le devant de la scène durant le concert (voir photo) pour lui rendre hommage.
Le flûtiste Orlando “Maraca” Valle a invité dans son orchestre deux grands Sonéros Cubains, les chanteurs et compositeurs Candido Fabré et Tiburón Morales, solistes inoubliables des orchestres "Original de Manzanillo" et "Son 14" respectivement.
Le look de Tiburón était sensationnel (voir photo), tous les artistes se présentant sur un grand festival devraient faire cet effort vestimentaire (si on se souvient de Célia Cruz pour sa voix, ses tenues ont aussi marqué les esprits).

JPEG - 16.2 ko
Candido Fabre
Tempo Latino 2007
Photo ©Pbouge

Candido Fabré -après que nos oreilles se soient adaptées à sa voix- est toujours un improvisateur remarquable. Les deux solistes ont alterné leurs passages sur scène. Laissant la place à l’orchestre de Maraca pour l’hommage à Alfredo Rodriguez sur son morceau : "Tumbao a Peruchin". Un excellent concert qui nous a fait regretter de ne pas avoir vu plus souvent le génial pianiste Alfredo Rodriguez sur cette grande scène vicoise.

JPEG - 380 ko
Candido Fabre
Tempo Latino 2007.
Cliquez sur la photo pour agrandir.

Israel "Cachao" Lopez vendredi 27 juillet 2007

Ce grand maître qui fait chanter sa contrebasse comme personne nous avait offert en 2004 un concert sublime : lire ICI. Il a récidivé cette année, toujours accompagné d’un orchestre de haute volée :

JPEG - 10.1 ko
Cachao
Tempo Latino 2007
Photo ©Pbouge
Israël "Cachao" LOPEZ, Contrebasse
Alfredo VALDES Jr., Piano
Kiwko FUMERO, Trompette
Jimmy BOSCH, Trombone
Mark GREGORY, Trombone
Rafael PALAU, Saxophone
Frederico BRITOS, Violon
Edwin BONILLA, Timbales
Richie FLORES, Congas
Daniel PALACIO, Chanteur
Anthony COLUMBIE, Choeur

Si Jimmy Bosch était plus effacé que d’habitude (cette année les 3 trombones de l’orchestre de Willie Colon et Orlando PEÑA qui accompagnait Yomo Toro auront bien plus marqué nos oreilles), Frederico Britos était égal à lui-même dans ses échanges brillants avec Cachao. Un concert de Cachao est toujours un régal, de pures descargas. A noter le passage de Cachaito du Buena Vista Social Club (le fils d’Orestes López et le neveu d’Israel ’Cachao’ López) qui a été invité à jouer quelques mesures de contrebasse, tandis que Cachao accompagnait une de ses nièces au piano. Une ambiance familiale et chaleureuse.

Son Reinas samedi 28 juillet 2007

Les pom-pom girls de la salsa étaient de retour. Elles ont fait leur entrée sur « La Pantera Mambo / La Panthère rose », permettant à l’orchestre la 33 de retentir furtivement dans les arènes. Un trombone et des percussions inaudibles, mais un look de personnages de manga, une énergie qui ravissent incontestablement le public gersois. C’est aussi ça le spectacle. Chacune a voulu apprendre une phrase en français, effort que ne font pas les autres musiciens. Il leur suffit de dire : "je ma pel Mi KI" pour que le public soit en transe. Très bon public... Leur interprétation se fait dans un espagnol appris phonétiquement, ce qui ne laisse aucune place à l’improvisation, qui est l’essence même de la salsa.
Leur merengué était sympa et cela m’a fait penser que voir une star de ce genre musical sur la scène de Tempo Latino, ne serait pas déplacé. Puisque les organisateurs semblent vouloir élargir leur horizon à d’autres rythmes caribéens, oserions-nous espérer un Juan Luis Guerra sur scène ou un Johnny Ventura [2] ?

JPEG - 27.8 ko
Son Reinas

Yomo Toro samedi 28 juillet 2007

JPEG - 13.5 ko
Yomo Toro
Tempo Latino 2007
Photo ©Pbouge

C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures ! L’espiègle Yomo Toro, grand maître du Cuatro est venu avec un orchestre de premier choix :

Yomo TORO, Cuatro
Frankie MORALES, Chanteur
Carmen LABOY, Saxophone Baryton
Ray VEGA, Trompette
Guido GONZALEZ, Trompette
Al ACOSTA, Saxophone
Joaquin DIAZ, Piano
Jerry MADERA, Basse
Chino RAMOS, Timbales
Ray COLON, Bongo
Orlando PEÑA, Trombone

Si le concert a commencé par une chanson du dernier album de Frankie Morales "A toda velocidad", alors que le guitariste était assis en coulisse, il a fallu attendre la 1ère intervention de Yomo Toro pour emballer le public. Son sourire permanent lorsqu’il joue du Cuatro est communicatif. Quelques notes de "c’est si bon" et tout le public s’est mis à chanter. Il a poursuivi ses improvisations par des hommages aux "arènes taurines". Des improvisations tellement enlevées que l’orchestre s’est arrêté de jouer et a lui aussi profité du spectacle !
A lui seul Yomo Toro a fait de la soirée un immense succès. Ils ont rendu hommage à Hector Lavoe [3] avec les chansons "La Murga" et "Alejate de mi". Frankie Morales a pu nous démontrer toutes ses qualités vocales sur un boléro chanté à l’origine par Santitos Colon dans l’orchestre de Tito Puente. Le tromboniste Orlando Peña avec un souffle incroyable était particulièrement impressionnant. La présence de la saxophoniste Carmen Laboy a ravi les spécialistes. Tout comme celle d’Eddie Montalvo, conguero de Rubén Blades et d’Hector Lavoe (entre autres) [4].

JPEG - 15.9 ko
Eddie Montalvo et Yomo Toro
Tempo Latino 2007
Photo ©Chabelita

Cachao est venu assister au concert dans les tribunes, ce qui lui a valu une ovation de la part de l’ensemble des arènes. Lui et Yomo Toro ont un point commun : ils n’utilisent pas seulement les cordes de leur instrument pour jouer mais aussi le bois ! Leurs regards s’illuminent quand ils jouent, et ils font le spectacle à eux seuls car leur art de l’improvisation est immense.

JPEG - 20.1 ko
Yomo Toro
Tempo Latino 2007
Photo ©Pbouge

Fait rare mais à renouveler, les musiciens des autres orchestres sont venus pour une descarga : Frederico Britos (violoniste de Cachao), Eric Velez (congas), Lucho Cueto (piano), Oscar Chumbiray (basse) -ces 3 derniers de l’orchestre de Willie Colon-, leur envie de jouer fait plaisir à voir.

JPEG - 17.2 ko
Descarga avec Frederico Britos (violon) et "Chino" Ramos (timbales)
Tempo Latino 2007
Photo ©Chabelita

La soirée s’est terminée trop vite sur l’excellente chanson : "Nina y Señora" que Frankie Morales avait l’habitude de chanter dans l’orchestre de Tito Puente.

JPEG - 43.4 ko
Orlando PEÑA, trombone
Orchestre de Frankie Morales et Yomo Toro
Tempo Latino 2007
Photo ©Pbouge.
Cliquez sur la photo pour agrandir.

[1] Yerba Buena était programmé à l’origine à la place de Los Van Van

[2] Trop tard pour Johnny Ventura, qui aurait pris sa retraite musicale en 2005.

[3] Frankie Morales a fait partie de l’orchestre d’Hector Lavoe durant 2 ans ; Yomo Toro a enregistré les disques « Asalto Navideño » et partagé d’innombrables scènes avec lui.

[4] Espèrons qu’Eddie Montalvo incite Rubén Blades à venir jouer en terres gersoises à la fin de son mandat ministériel en 2009...ou pendant ses vacances de ministre si elles tombent fin juillet...on peut toujours rêver !