Syndiquer tout le site

Article

2008 festival Latinossegor

Publié le 1er décembre 2008, par : Chabelita

Le festival Latinossegor 2008 et sa scène idyllique face à la mer n’a pas été de tout repos pour ses organisateurs. Les mauvaises nouvelles ont commencé par l’annulation du concert des Federico Betancourt ’junior et senior’ à cause d’un tourneur peu scrupuleux mais cela ne devrait être que partie remise pour la prochaine édition. On croise les doigts.

Puis un orage a empéché le déroulement des deux concerts du samedi. Et enfin l’absence inexpliquée de l’orchestre de Barcelone devant remplacer Federico le dimanche.

Toutes ces péripéties auront vite été oubliées grâce aux prestations des orchestres présents.

JPEG - 122.5 ko
Alfredo "Cutufla"
CKS La Banda / Latinossegor 2008

D’abord CKS La Banda qui nous a fait la surprise d’avoir Alfredo ’Cutufla’ dans ses rangs. Un concert agréable sous un temps magnifique. Cutufla et son bérét égal à lui-même, assurant le show à lui tout seul, avec son jeu hyper expressif aux timbales. Un repertoire peut-être un peu trop classique à mon goût mais très apprécié par le public d’Hossegor.

JPEG - 108.4 ko
Jésus "Tantana" Flores
CKS La Banda / Latinossegor 2008

Le concert suivant "Anga El Indio" un ex-chanteur d’Elio Revé, et frère de feu Miguel ’Anga’ Diaz, une des plus belles voix de Cuba. D’abord gênée par un son trop fort et des basses à déraciner un arbre, j’ai pu apprécier cette voix après avoir reculé de quelques mètres de la scène. Leur répertoire était large, avec des thèmes plutôt romantiques où le synthétiseur a élargi les possibilités de l’orchestre.

JPEG - 67.2 ko
Diabloson
Hossegor 2008

La clôture et l’apothéose du festival a eu lieu le dimanche avec Diabloson. L’orchestre cosmopolite de Marseille -que je rêvais de voir depuis des années- a répondu à toutes mes attentes. Des musiciens complices et complémentaires qui se donnent à fond sur scène. Malgré l’absence d’une trompette et d’un chanteur, ils ont enflammé le public.

Leur répertoire comprend leurs propres compositions issues de leur album enchanteur "Linda Caribeña" et deux reprises : "Mi Gente" et "La Cacharra". Saluons d’abord Rafael Quintero le poète-chanteur, dont l’humour, le militantisme et le sourire permanent ont ébloui le public. Et Alejandro Spina qui gére l’orchestre d’une main de maître.

Comment ne pas comprendre que Diabloson est un groupe militant, lorsqu’on entend les paroles de : "Mujer de mi visa, mujer de mi vida" écrite sur mesure par le pianiste, compositeur et directeur musical Max Lizana, qui y narre un épisode de sa propre vie.

Le tromboniste Didier Duchesne et le timbalero Rafael Genicio ont beaucoup de puissance dans leur jeu et savent venir mettre le feu sur le devant de la scène en dansant et en chantant un reggaeton en plein milieu de la nouvelle chanson du groupe "Señor salsa". Prétexte à un grand moment de folie des musiciens face à un public médusé et qui en redemande.

JPEG - 126.9 ko
Didier Duchesne et Rafael Genicio
JPEG - 121 ko
Didier Duchesne et Rafael Genicio

Voir ici le show en video La saveur de Diabloson c’est le saxophone tenor de Jean Charles Parisi qui est un véritable régal pour les oreilles, et on peut en dire autant sur la trompette jouée par le cubain Luis Rivero.

JPEG - 88.2 ko
Jean Charles Parisi

Un seul regret : ne pas avoir entendu Cesar de Santiago chanter "Gracias a la vida". Chanson qui me provoque des frissons quand j’écoute le CD, mais qui là était interprétée par le cubain Gustavo Osorio car le beau César était au Mexique. Même si Gustavo a bien interprété le morceau, on m’a fait tellement d’éloges sur le sonéro mexicain que j’aimerais voir sa prestation de mes propres yeux.

Qui sait l’année prochaine reviendront-ils à Hossegor au complet ? En effet, ils le méritent car ils ont largement prolongé leur concert pour palier au pied-levé à l’absence du groupe qui devait se produire avant eux ce soir là.

JPEG - 87.2 ko
Diabloson
Hossegor 2008

Diabloson prépare son second album, on attend cela avec impatience !