Syndiquer tout le site

Article

La Guagua

Celia Cruz

Publié le 29 septembre 2003, par : Chabelita

Cuba, la Période Spéciale, la pénurie d’essence font que les transports en commun sont un passage obligé quotidien. Comme le montre la chanson, c’est un sujet brûlant : files d’attente pour monter dans un hypothétique bus, qui arrivera bondé, fumant, délabré,... bref y’a matière à faire une chanson pour dénoncer le problème de la "guagua" (prononcez : oua-oua).

La Guagua

- Celia Cruz
- Album : At The Beginning
- Référence : Universal 160 505
- Année : 2001

Original Traduction
(hablado)
Un pasito pa’lente varón
(parlé)
Un petit pas en avant garçon
No se porque alguna gente no se puede soportar cuando la guagua que espera no acaba de llegar. Je ne sais pas pourquoi certaines personnes ne peuvent se contenir quand le car qu’ils attendent n’en fini pas d’arriver.
Algunos preguntan : ¿ último ? Certains demandent : "C’est qui le dernier ?"
Otros no hacen la cola y hay quien a veces le falta el respeto a una señora. D’autres ne font pas la queue, voire manquent de respect à une dame.
A fijarse que la guagua ya viene por la rotonda, sale arrollando la gente como si fuera una conga En voyant le bus arriver par la rotonde, les gens sortent en se bousculant comme si ’était une conga (?)
Para subir a la puerta, se empujan unos a otros
Y a veces sufre la guagua, desfiguración de rostro
Pour monter à travers la porte, ils se poussent à qui mieux mieux
Et parfois la car souffre d’une défiguration de la face
Y en la proxima parada, nadie se quiere correr
Y muchos miran las caras, cuando se irita el chofer
Y muchos miran las caras, cuando se irita el chofer
Et à l’arrêt suivant, personne ne veut s’écarter
Tout le monde se regarde, quand s’énerve le chauffeur
Tout le monde se regarde, quand s’énerve le chauffeur
Coro 1 :
Córrase ahí, caballero
Echen un paso pa’ tras
Chœur 1 :
Poussez-vous par ici Monsieur
Faites un pas en arrière
Porque no dan el asiento a la vieja Caridad Car personne ne cède sa place à la vieille Caridad [1]
Yo lo que quiero, es que la gente se corra, para poderme montar. Ce que je veux, c’est que les gens se poussent, pour que je puisse monter.
Que se echen para atrás, que en el fondo caben más. Qu’ils aillent en arrière, au fond il y a plus de place.
Dale el asiento a Panchita, que tiene la pata coja. Cèdez un siège à Panchita qui est boiteuse.
Si no se corre la gente, esta guagua no esta en na’ Si les gens ne se pressent pas, ce bus n’est pas prêt de partir !
Si no se corre la gente, esta guagua no esta en na’ Si les gens ne se pressent pas, ce bus n’est pas prêt de partir !
Que tú va ver, que tú verás. Tu vas voir, tu verras.
Coro 2 :
Echen un paso pa’trás
Chœur 2 :
Faites un pas en arrière
Echa un pasito pa’trás mi gente Faites un petit pas en arrière, mes amis
Para que se acomoden los del frente Pour que ceux de l’avant se placent
No se cuelguen afuera más Ceux de dehors : ne vous accrochez plus !
Que esperen la otra que viene atrás Attendez le suivant
Que tengan paciencia que viene ya Prenez patience il arrive
Un pasito para atrás por favor Un petit pas en arrière s’il vous plaît
Un pasito para atrás por favor Un petit pas en arrière s’il vous plaît
Estoy pidiendo permiso al público presente : ayúdenme por favor, caballeros, ustedes que son mi gente Je demande aux présents : aidez-moi s’il vous plaît vous qui êtes mon public.
Señoras y señores, consideren mi trabajo, para que pueden subir, los que quedaron abajo Mesdames et messieurs, considérez mon travail, pour que puissent monter ceux qui sont restés sur le trottoir.
Hay una señora, que tiene una enagua, y se le cayó, entrando en la guagua, Il y a une dame qui porte un jupon, il est tombé quand elle est entré dans le car.
Córranse ahí, córranse ahí
Córranse ahí, córranse ahí
Córranse ahí, córranse ahí
Poussez-vous par là, poussez-vous par là
Poussez-vous par là, poussez-vous par là
Poussez-vous par là, poussez-vous par là
Pongan atención ahora, a lo que voy a cantar :
El problema de la guagua, ese tiene que cambiar
Faites attention maintenant à ce que je vais vous chanter :
Le problème des transports doit changer !
Yo sé que la gente buena, tiene cultura, es por eso que a la guagua, no le rayan la pintura Je sais que ce bon peuple a de la culture, c’est pourquoi il ne raye pas la peinture du bus.
Cuando lleguen a la parada, hagan la cola, no se le metan adelante, a la niña que va sola Quand ils arrivent à l’arrêt, ils font la queue, et ne passent pas devant la fille qui voyage seule.
Con las manos arriba Tout le monde les mains en l’air…
Coro 3 :
Ay mamá, esto se ha puesto caliente
chœur 3 :
Aïe -chérie- le sujet est devenu brûlant
No te vayas a meter, a jugar con la corriente Ne vas pas y fourrer ton nez, ni jouer avec le courant.
Esto se ha ûesto caliente, porque subió mucha gente C’est devenu brûlant, car beaucoup de gens sont montés.
Caliente, caliente, caliente, caliente Chaud, chaud, chaud, chaud
Pórtese bien caballero, porque ha subido un teniente. Comportez-vous bien, Monsieur, car un Lieutenant est monté.
No suban más, no caben ya Ne montez plus, il n’y a plus de place.
En esta guagua no caben na’ Dans ce bus rien ne peux plus rentrer
No, no, no,… Non, non, non,…
Como sardina en lata la gente va Les gens se retrouvent comme dans une boîte de sardine
Mejor me bajo en la calle 20 Mieux vaut que je descende dans la rue n°20

[1] Caridad = prénom de femme ; charité.