Syndiquer tout le site

Article

La Conspiration d’Ernie Agosto

Publié le 1er avril 2009, par : Chabelita

CONSPIRATION n. f. : action concertée contre l’Etat : tramer une conspiration. | Entente secrète dirigée contre quelqu’un.

Le nom de l’orchestre n’a pas été choisi au hasard, il revendiquait la face révoltée, irrévérencieuse voire subversive dès débuts de l’orchestre.

César Miguel Rondon -animateur radio au Venezuela- a même vu son émission censurée en 1975 pour avoir diffusé cet orchestre.

La conspiración est fondée en 1970 par le trompettiste Ernie Agosto et le bongocero Marty Galagarza.

Leur premier disque s’appelle simplement « La Conspiración » (Vaya), il sort la même année produit par Willie Colón.

JPEG - 24.4 ko

Les musiciens de ce disque :

Ernie Agosto : 1ère trompette ; direction musicale
Nelson Sanchez : piano
George Gentile : 2nde trompette
Gilberto Rodriguez : timbales
Papo Sierra : congas
Marty Galagarza : bongos
Miguel Quintana : voix

Pablo Rosario est co-auteur (avec Ernie Agosto) des morceaux “El Dia Que Naci Yo” et “La Conspiración” de ce premier disque. Les autres chansons ont été composées par Ernie Agosto et Nelson Sanchez.

Cet album contient la chanson “La Voz” qui parlait de la voix de la jeunesse :

  • “la juventud que no quiere al establecimiento (la jeunesse n’aime pas l’establishment" ( à noter l’utilisation du spanglish)
  • "la juventud tiene la voz y va a ser escuchada..." (la jeunesse a de la voix et sera écoutée...).

Une autre chanson de l’album “Tengo Poder” proclamait :

  • "yo tengo poder, poder para vencer"... (j’ai du pouvoir, du pouvoir pour vaincre).

En 1972 l’orchestre se divise : Marty Galagarza, bongocero et co-director, part former son propre orchestre avec trombones : La Conquistadora.

Ernie Agosto continue et enregistre un second disque : “Ernie’s Conspiracy” (Vaya 1972, réédité par Fania / Emusica n°130 124 en 2006).

JPEG - 44.7 ko

Les musiciens de ce disque :

Ernie Agosto : 1ère trompette ; direction musicale
Nelson Sanchez : piano
George Gentile : 2nde trompette
Benito Gomez : timbales
Gene Golden : congas, percussions
Willie Cintron : basse
Israel "Sabu" Martinez : bongos
Miguel Quintana : voix
Adalberto Santiago : choeur
Justo Betancourt : choeur

Toujours produit par Willie Colon, arrangé par Ernie Agosto et Nelson Sanchez. Moins politisé, mais une salsa toujours aussi savoureuse. L’orchestre avait une pépite en son sein : le chanteur cubain à la voix d’or, Miguel Quintana.

Les titres :

  • Magdalena (DR)
  • La Culebra (DR) (une couleuvre ambitionnant d’interdire Miguel Quintana d’aller travailler au petit matin en se plaçant en travers de son chemin, une seule alternative restera à Miguel : l’occire. Dans ce morceau Nelson Sanchez se fait taquiner par les musiciens : "Nelson est l’unique pianiste qui se permet de jouer avec des gants de boxe.".
  • Se Acaba El Mundo (Ernie Agosto - Nelson Sanchez)
  • El Negrito (J. Mangual - Ernie Agosto - Nelson Sanchez)
  • S.E.R.A. (Ernie Agosto - Nelson Sanchez) récit d’un petit caïd des barrios New Yorkais tenant sous sa coupe un quartier où il effectuait ses trafics à son aise jusqu’au jour où une voix lui dit : "cesse tes fantaisies" ; "tu vivras désormais dans la vérité" ; "cela te sauvera la vie". Le refrain "Será negativo, será positivo, yo no sé lo sue será".
  • Sangre Son Colora (Ernie Agosto - Nelson Sanchez)
  • Fracaso (Ernie Agosto - Nelson Sanchez)
  • Es Tu Vida (Ernie Agosto - Nelson Sanchez)

Leur troisième disque « Cada loco con su tema » (Vaya, 1974) a déjà été commenté dans l’article de Guayacan : la chronique parue dans le Latina Mag d’octobre 2001

Cada Loco Con Su Tema {JPEG}

Les musiciens de ce disque :

Ernie Agosto : direction musicale, choeur
Willie Rodriguez : Piano
José Febles : 1ère trompette
Hector Zarzuela : 2nde trompette
Hector Alomar : Timbales
Willie Cintron : Basse
Cruz de Jesus et Angel Maldonado : Bongos
Gene Golden : Congas
Charlie Rodriguez : Tres
Milton Cardona & Gene Golden & John Amira : tambours bata sur "Silencio"
Miguel Quintana : Voix
Hector Lavoe : Choeur
Willie Colón : Choeur

Les titres :

  • Silencio (DR)
  • La Puerta (DR)
  • No Te Dejaré (Ernie Agosto)
  • Avé Maria que Rumbon (Ismael Miranda)
  • Controlate (DR)
  • Te lo dije (Ernie Agosto/Nelson Sanchez)
  • Ojos Verdes (Ernie Agosto)
  • Cuando te fuiste de mi (Bobby Manrique)
  • La Culpa (DR)

Leur quatrième disque « Afecto y Cariño » (Vaya, 1976). Produit par Willie Colón.

JPEG - 19.1 ko

Les musiciens de ce disque :

Ernie Agosto : choeur, direction musicale
Hector Zarzuela : 1er trompette
Julio Sedeño : 2nde trompette
Fernando Millan : Piano
Hector Alomar : Timbales
Eddie Resto : Basse
Benito Gomez : Bongos, choeur
Gene Golden : Congas
Benny Pabon : Tres
Miguel Quintana : Voix
Adalberto Santiago : Choeur
Pupy Torres : Choeur

Les titres :

  • Se Que Tu (DR ; arr. Papo Lucca)
  • Bonita (Julio Sedeño ; arr. Julio Sedeño)
  • Que nos Pasa (DR ; arr. José Febles)
  • Estate Tranquilo (Ernie Agosto ; arr. Ernie Agosto)
  • El Miedo (Julio Sedeño ; arr. Julio Sedeño)
  • Organizate (DR ; arr. Ernie Agosto)
  • Cantando mi Son (DR ; arr. Papo Lucca)
  • Saludo Nacional (DR ; arr. Ernie Agosto)

La conspiración fut dissoute en 1977. Ernie Agosto poursuivit sa carrière avec un disque solo : "Ernie’s journey".

Ernie Agosto est décédé le 12 mars 2003 et Miguel Quintana en octobre 2004.

Sources

  • Cesar Miguel Rondón « El Libro de la Salsa »