Syndiquer tout le site

Article

José -Cheo- Navarro

Percussionniste vénézuélien

Publié le 1er janvier 2007, par : Douglas Alvarez

Douglas Alvarez nous fait (re)découvrir un artiste rare, dont le nom ne résonne guère aux oreilles des salseros parisiens.

José “Cheo” Navarro est né à San Agustín quartier populaire du Venezuela.

Son père collectionnait les disques, de ce fait la famille écoutait en abondance : Tito Rodríguez, la Sonora Matancera et tous ces orchestres des années 60.

Il fut tellement impressionné après avoir vu et entendu l’orchestre de Tito Rodríguez à la télévision, qu’il commença lui-même à jouer.

A l’âge de 14 ans il commançat des cours de musique d’obédience Gaita. Bien sûr, il existait des groupes de salsa dans le quartier et il était un assistant assidu de leurs répétitions. L’un de ces groupes était dirigé par Omar Diaz. Ce dernier l’intégra à son groupe "Omar y su Grupo" devenu par la suite "Los Tercos".

Phidias Danilo Escalona faisait venir dans son programme sur Radio Tropical des groupes qui jouaient en live, parmis eux : Federico y su Combo Latino et Los Dementes de Ray Pérez. Un jour de 1968 où jouait le groupe "Sabor Tropical" du percussionniste Efraín Bolivar, Cheo remarqua l’absence de bongo dans l’orchestre. Il en profita pour demander après la représentation à intégrer la formation en tant que bongocero. Ce qu’il fera après une audition. Sans instrument à lui, il dut louer un bongo à Carlos Emilio “Pan con Queso” Landaeta [1].

Il a aussi joué dans :

JPEG - 48 ko
Juniors
JPEG - 23.1 ko
Mango 1979
JPEG - 55 ko
Mango 1979

Dans ce dernier groupe il a pu corriger et améliorer de nombreux aspects de sa façon de jouer.

Grupo Mango était une belle brochette de musiciens géniaux et virtuoses, en totale osmose. En effet, leurs arrangements se construisaient collectivement et sans partitions le matin, ils enchaînaient par les répétitions dans l’après-midi et ils les jouaient sur scène le soir même.

Cheo affirme : “Des musiciens comme ceux du Grupo Mango c’est une rencontre qu’on ne fait pas tous les jours, c’est comme un phénomène naturel cyclique qui se produit tous les 15 ou 20 ans. Quand ils arrivent, ils laissent un apport, un son. Je ne vais pas dire que Mango n’a pas eu de chance, la grande chance que nous avons eu fut de nous réunir pour ouvrir notre propre école d’apprentissage mutuel, connaître la musique dans toute son amplitude, nous connaître comme amis, savoir ce qui nous attendait.

Ca nous a beaucoup apporté, chacun d’entre nous voit où il en est actuellement et sait ce qu’il doit à Mango”.

Il a exprimé son talent dans les orchestres :

  • El Sabor de Coco (Coco Ortega y su Sabor Matancero),
  • La Renovación de Nico Monterola,
  • La Crítica de Oscar de León,
  • Naty y su Orquesta,
  • Orquesta Óyeme de Carlos Hurtado,
  • El Trabuco Venezolano de Alberto Naranjo,
  • Edgard Leandro,
  • Los Incorregibles de Gerardo Lugo,
  • Caribe Libre de Domingo Hérnandez

Selon Cheo Navarro “Le Cachet” une salle située à Chacao et inaugurée le 21 octobre 1987, fut le meilleur site de salsa à caracas. Grâce à cette boîte il fonde le groupe "Sensación", formation qui généra le groupe "Repicao".

Sous les bons auspices d’Alfredo Naranjo, Cheo a laissé son empreinte dans la formation "Guajeo".

En 1995 il fonde Bailatino, le groupe de salsa le plus en vue au Venezuela actuellement. Formé par d’excellents et fidèles musiciens.

JPEG - 28.4 ko
Ante los ojos del mundo
JPEG - 5.3 ko

Véritable légende de la percussion au Venezuela, il ne faut pas oublier qu’il est aussi compositeur avec 20 morceaux de sa création dont : Bravo Rumbero, Soñaré, La Orquesta de Moda, Peligro en la Vía, Baila Salsa et Pa’ Guapachá, dédié au fameux percussionniste cubain basé à San Agustín del Sur, professeur d’un nombre infini de percussionnistes vénézuéliens.

L’album de la maturité sortira prochainement sur le marché, explicitement nommé "tributo... Al Ayer”. Ce sera son premier album en tant que directeur de projet et il comptera sur la collaboration de 25 excellents musiciens.

Douglas Alvarez
Cimarroneando
Mardi de 19 à 21h
Radio Libre Negro Primero 101.1 FM (Venezuela)


[1] "Pan con Queso" = percussionniste et artisan d’art fabricant d’instruments de percussion renommé au Venezuela