Syndiquer tout le site

Article

Hace Furo

Paroles et traduction de Hace Furo, chanté par Cheo Feliciano

Publié le 9 août 2004, par : Carlomambo, guayacan

L’ami dont parle le titre du disque dont est extraite cette chanson n’est autre que Tite Curet Alonso, qui a non seulement produit le disque mais aussi composé toutes les chansons.

Sur cette chanson, Tite a écrit de très jolis mots pour décrire le guaguanco. Grammaticalement, les vers sont parfois presques totalement intraduisibles "en bon français". Nous avons donc parfois choisi d’effectuer une traduction mot à mot sans grande signification, tout en proposant en note une interprétation plus intelligible que vous êtes invités à commenter en cliquant sur "répondre à cet article".

Auteur : Tite Curet
Interprète : Cheo Feliciano
Album : With A Little Help From My Friend, Vaya 21, 1973

Musiciens
Ray Barretto Conga
Vinnie Bell Guitarre
Dave Carey Vibraphone
Larry Harlow Piano
Ismael Miranda Maracas
Charlie Rodriguez Tres
Johnny Rodriguez Bongo
Pete Rodriguez Maracas
Bobby Valentin Basse
Orestes Vilato Timbales

Original Traduction
La palabra del Blanco
Con el ritmo del Negro
Ya le llaman así :
guaguancó
Siempre cuando
Que sobre toda belleza
Haya siempre una tristeza
Para cantar
La parole du blanc
Avec le rythme du noir
On le nomme aujourd’hui ainsi :
guaguanco
Il y a
sur chaque beauté
toujours une tristesse
à chanter [1]
Negro y Blanco
Profunda naturaleza
Simple como le interesa,
Oye lo bien,
A un unico corazon
Sigan hoy
Diciendo al mundo
La simpatica belleza
Pues no hay otra como esa
del guaguanco
Noir et Blanc
Nature Profonde
Simplement comme ça n’interesse
Ecoute bien
Qu’un seul cœur [2]
Continuez aujourd’hui
A dire au monde
La sympathique beauté
Car comme celle là il n’y en à pas d’autre
Du Guaguanco
Coro
Hace furo señores que hace furo
Cœur
Ca fait fureur Messieurs ça fait fureur
pregones
Blanco y Negro cuando se ponen juntitos en la salsa tremenda combinación

Blanc et noir, quand ils se mettent ensemble dans la salsa, terrible combinaison !
Siempre que haya una belleza para que haya tristeza y al cantarle al guaguancó A chaque beauté, pour qu’il y ait une tristesse et a lui chanter le Guaguanco [3]
Por la sazón que me pide, te traigo la salsa ahora, Te traigo mi guaguancó Pour la saveur qu’il me réclame, je t’amène la Salsa maintenant, je t’amène mon guaguanco
Hace furo señores que hace furo furo, pa’ la salsa rumbero bueno, aquí te la traigo yo Ca fait fureur Messieurs ça fait fureur, pour la salsa rumbero, ici je te l’apporte

[1] on pourrait traduire : Il faut toujours que sur toute beauté il y ait de la tristesse à chanter

[2] on pourrait traduite : simple car elle s’intéresse, écoute moi bien, à un soeul coeur

[3] on pourrait traduire : Il faut toujours que sur toute beauté il y ait de la tristesse pour chanter le guaguanco