Syndiquer tout le site

Article

2005 Tempo Latino Grupo Caribe

Le compte rendu du concert

Publié le 1er octobre 2005, par : pbouge

JPEG - 66.4 ko
Grupo Caribe, Vic 2005

Grupo Caribe est un groupe habitué du festival Tempo Latino et le bonheur des musiciens à retrouver le public de Vic était bien visible et partagé. L’orchestre ouvrait la soirée "New York" et précédait le Big Three , reconstitution du big band légendaire du Palladium. Grupo Caribe est un groupe qui joue la salsa "dura", celle des quartiers hispaniques de New York, la salsa de la rue qui s’est maintenue contre la salsa sans saveur, la salsa romantique, dite "monga" qui était programmée par les radios et les discothèques à partir du milieu des années quatre-vingt. Alors la scène et le public ils adorent.

JPEG - 61.6 ko
Herman Olivera et Luisito Ayala

Le concert a débuté sur "Ay que bueno", chanté par Luisito Ayala , une salsa flamboyante, bien soutenu par le pianiste et les cuivres. Puis vint ensuite "Un Congo Me Dio La Letra", superbe chanson, interprétée par Herman Olivera qui ponctue ses sonéos de "hanhannn" ou encore demande régulièrement au public "ça vaaaaaaaa ?". Le contraste entre les deux voix est saisissant. La voix d’Herman O. est aiguë, celle de Luisito A. grave et rauque comme celle d’un griot africain. Tous les deux improvisent avec aisance et le courant est vite établi avec le public.

La troisième chanson est "Cambiare" qui interprétée par Luisito Ayala. Grand succès du groupe, c’est une salsa classique avec un mambo de cuivres particulièrement percutant. Franchement les sonéos de Luisito A. avec les choeurs d’Herman O. valaient encore une fois cette année, un détour de vacances par Vic-Fezensac. Puis le hit du CD "Un Congo Me Dio La Letra"", "Cambiare" avait alors été enregistré par Frankie Vazquez , invité pour le CD.

Ensuite, le groupe a interprété un cha-cha-cha arrangé par José Madera , composé par Rafael Segundo, "Todo Es Cha-cha-cha" avec un superbe solo d’ Albert Acosta à la flûte. A partir de cette chanson, l’orchestre était vraiment bien en place. Il faut mentionner le bon travail des ingénieur du son car la balance était bien réglée avec le bon niveau sonore. C’est juste après cette chanson, que les musiciens nous ont été présentés :

JPEG - 67.2 ko
Grupo Caribe, Vic 2005
  • Luisto Ayala et Herman Olivera, voix
  • Albert Acosta, saxophone et flûte
  • Tony Barrero, trompette
  • Roberto Suttman, trombone
  • Bernie Minoso, basse
  • Sergio Rivera, piano
  • Louis Bauzo, congas, bongo
  • José Madera, timbales

Les musiciens de ce groupe ont baigné dans la culture salsa toute leur vie et ont joué avec les plus grands. Le directeur musical de Grupo Caribe, Sergio Rivera [1], est né le 3 Janvier 1953 à New York de parents Portoricains. Il a grandi dans une famille de musiciens avec comme univers sonore celui des Eddie Palmieri, Ray Barretto, Ricardo Ray, Tito Puente, Machito et Graciela ...etc. Son premier instrument fut la basse mais son acharnement pour le piano a finalement abouti. Ses premiers groupes furent La Conspiración , le groupe de Kako, la Ritmo Tropical De Cuba , Conjunto Melao avec il enregistra plusieurs disques...etc.. En 76 il participe à Vilató y Los Kimbos un essaimage de la Típica 73. Et après déjà une longue carrière il contribua à la formation de Grupo Caribe en 1996 pour un répertoire de salsa "traditionnelle" avec des arrangements de José Madéra, Louis Bauzo ou encore Oscar Hernández [2].

La composition de l’orchestre est optimisée. Les cuivres sont composés d’une trompette, d’un trombone et d’un saxophone ténor pour représenter dans sa forme minimum la section de cuivres d’un big band. Cette taille réduite créé aussi de meilleures conditions économiques pour les musiciens. Al Acosta au saxophone avait joué avec Sergio Rivera avec Cortijo. Tony Barrero, à la trompette avait fait parti de Los Kimbos comme Sergio Rivera. Quand aux percussions, Louis Bauzo aux congas, José Madéra aux timbales, elles donnent une polyrythmie bien calée sur la clave et qui bien sur réveille tous les danseurs. Il faut aussi savoir que José Madera est un grand arrrangeur qui a travaillé pour Tito Puente, Machito, Eddie Palmieri, Gilberto Santa Rosa, Azuquita . Alors ce groupe c’est vraiment un concentré d’histoire de la salsa new-yorkaise.

JPEG - 64.6 ko
Grupo Caribe, Vic 2005

Après un Grupo Caribe pa’gozar y bailar clamé plusieurs fois par Luisito A., la chanson Chango ta beni, avec un mambo alternant riffs aux cuivres et solo de congas. Les chanteurs ont enchaîné ensuite les questions réponses sur fond d’improvisation du trompettiste, dans un arrangement très réussi. Viennent ensuite Yo No Se Nada composé par Pedro Flores. Et sutout Desilución, une plena, avec une improvisation d’Herman O. accompagné seulement par les tambours. Le rythme caractéristique de la plena a enthousiasmé un peu plus les arènes. Lindo Palomar a été ensuite chanté par Herman O. avec un joli duel congas, timbales. Normal pour un morceau sorti par Tito Puente dans l’album Pà Lante / Straight (1970, Tico). Un faux départ sous les réclamations du public, puis un retour sur scène pour un très bon morceau, Preparate. C’est une bomba chantée par Luisito Ayala, qui a enflammé les arènes avec la culture de Porto Rico et tout le talent du groupe où a particulièrement brillé une fois encore, le trompettiste.

Salsa dura, cha-cha-cha, bomba, plena, le répertoire varié de Grupo Caribe nous a bien ouvert les oreilles sur la grande culture musicale des portoricains de New York. Avec des musiciens généreux et qui ont des convictions, le groupe n’a pas cédé aux modes. Il est resté fidèle à la salsa du barrio latino de New York, pour le plus grand plaisir du public de Vic.


Discographie de Grupo Caribe :

  • Son De Melaza
    CMS Records 0053, 2000
  • Un Congo Me Dio La Letra
    CMS Records 0055, 2002 ;

Photos ©pbouge/BuscaSalsa.com prises le 29 juillet 2005 au festival Tempo Latino de Vic-Fezensac (Gers).


[1] A lire en anglais, une interview passionnante sur sa vie

[2] Une interview en anglais

  • Message 1
    • par Cristo, 3 octobre 2005 - > Grupo Caribe à Vic-Fezensac 2005

      petit coucou pour ton superbe article sur ce concert que je n’ai pas vu.

      Voir les photos sur Bordeaux Salsa.

      Sur le Web Bordeaux Salsa