Syndiquer tout le site

Article

Festival Tempo Latino 2010

Programme complet

Publié le 15 avril 2010, par : Chabelita

Le FESTIVAL TEMPO LATINO a concocté sa 17ème édition qu’ils nous détaillent ci-dessous. Ces orchestres étant pour certains inédits en France à ce jour, BuscaSalsa publiera dans les prochaines semaines des biographies détaillées de ces groupes qui vont nous enchanter sous la chaleur de l’été.

Place à la jeunesse, le festival TEMPO LATINO à Vic-­‐Fezensac (32 Gers) ouvre ses portes à une nouvelle génération de musiciens qui mélangent traditions et sonorités contemporaines pour le plaisir des nombreux festivaliers qui se préparent à envahir les arènes de Vic-­Fezensac les 22, 23, 24 et 25 juillet 2010.

TOUTES les musiques latines seront présentes au festival cette année encore !
Et les cuivres, percussions, guitares, batteries et chanteurs viendront du Texas, de Puerto Rico, de New York, d’Ecosse, d’Espagne, de Colombie et aussi de France pour permettre à cette 17ème édition de faire battre le coeur et le corps des 50 000 salseros attendus aux rythmes latinos. C’est l’Espagne qui aura l’honneur d’ouvrir le bal avec :

Jeudi 22 juillet 2010 @ 21h30 SEBASTIAN AVISPA (Espagne – France)

LA MUSICA DEL SOUL !
Guitares acoustiques, cajon, contrebasse et voix, c’est toute la subtilité et l’originalité du groupe de Sebastian Avispa : un univers blues version italo-­andalouse. Sebastian Avispa c’est d’abord « La Pasion Por La Fusion » et la fusion c’est lui qui l’incarne ! Auteur, compositeur et interprète, il puise son originalité de ses racines métissées entre l’Italie et l’Andalousie ce qui fait de Sebastian un artiste puissant et passionné. Son regard moderne sur le flamenco ou la musique latine en général s’inspire de son âme musicienne de Gospel. Le groupe de Sebastian Avispa est un savoureux mélange de toutes ces musiques puisées au coeur d’un Paris cosmopolite, surprenant de rencontres et de voyages... Voyage à travers le sud ou les influences du monde percutent tendrement la Soul. De ce brassage culturel est né un caméléon dont les mots sont dominés par la poésie de Pablo Neruda, de Federico Garcia Lorca ou de Carlos Gardel... Ses mélodies traversent les genres.

Jeudi 22 juillet 2010 @ 23h30 OJOS DE BRUJO (Barcelone)

Le projet Ojos de Brujo naît à Barcelone en 1996 après la rencontre dans des jam sessions de plusieurs musiciens de la scène barcelonaise du moment. C’est en 1999, lors de ces sessions qu’ils composent les chansons de leur premier disque Vengue. Celui-ci est diffusé en Espagne, mais aussi en Belgique, Hollande, France, Italie et Allemagne, assurant leur promotion dans des festivals à travers toute l’Europe.
Le bouche à oreille joue un rôle vital pour la diffusion du disque qui se vend à quarante mille exemplaires. Le second album Bari sort en 2002 et est produit par La Fábrica de Colores, un label que les musiciens créent et gèrent pour la production et l’édition de leurs propres travaux. Ce disque sera le signal de leur décollage définitif au niveau international et leur tournée promotionnelle les entraînera dans des festivals au Mexique, Canada, Japon, Colombie, Maroc, Hongrie, France, Allemagne, Hollande et Italie entre autres. Aocaná est leur dernier projet discographique, sorti en mars 2009.

Vendredi 23 juillet 2010 @ 21H30 : CALAMBUCO (Bogota, Colombie)]

La salsa colombienne, énergique et dansante, explose à Bogota !
Après la 33, voici Calambuco !
Leur nom fait référence au moyen de transport des coupeurs de canne à sucre vers les plantations.
Depuis 2005, ils ont conquis la scène internationale avec une sonorité qui remet au goût du jour la salsa des années 70 tout en conservant les trompettes des formations cubaines de type conjunto.
Leur second album, Rompiendo el Cuero, est sorti en septembre 2009 et confirme la maturité musicale du groupe. Ils composent eux-­mêmes leurs répertoire, leurs textes renouent avec les chroniques de la vie quotidienne, celle des quartiers populaires remplis de personnages pittoresques.
Et leur salsa pure et dure n’hésite pas à recourir aussi aux rythmes classiques de la musique latine du XXème siècle : son, guajira, mambo, descarga, boléro, cha-­cha-­cha... En quelques années, Calambuco a réussi à imposer son identité : une structure musicale qui met en valeur percussions et cloche, le brillant des trompettes et les deux excellentes voix des chanteurs principaux, deux vrais soneros.

Vendredi 23 juillet 2010 @ 23H30 SALSA CELTICA (Edinbourg, Ecosse).

Salsa Celtica

Salsa Celtica est un groupe qui s’est formé en 1995 en Ecosse.
Il réunit des musiciens écossais et irlandais de musique traditionnelle celtique et des musiciens latins et non latins, de la scène jazz, world et salsa du Royaume Uni. Ils sortent leur premier album Monsters and Demons, qui sera très bien reçu par le public et la critique. Ils entament alors une tournée dans tout le Royaume-­Uni et participent à divers festivals de musique celtique, de jazz et de folk.
Ensuite, ils feront le grand voyage à Cuba pour enrichir leur musique de nouveaux rythmes et découvrir l’univers des cultes d’origine africaine. A leur retour, ils tourneront en Europe, en Amérique du Nord et en Asie du Sud-­Est.
En 1998, ils participent à la fête d’Hogmanay à Édimbourg devant 40 000 spectateurs, événement diffusé en direct par la télévision britannique.
En 2003, leur album El Agua De La Vida atteint la 5ème place des ventes de musiques du monde en Europe et est classé dans le Top 10 des meilleurs disques de l’année par la prestigieuse revue Billboard aux Etats-Unis. En 2006, ils sortent le disque El camino et sont nommé pour la meilleure chanson folk en 2008. [1]

Samedi 24 juillet 2010 @ 21H30 GRUPO FANTASMA

Grupo Fantasma

En mélangeant salsa, cumbia et funk avec une pointe de psychédélisme, GRUPO FANTASMA prolonge depuis dix ans une tradition initiée par Carlos Santana avec ou sans la Fania au début des années 70. L’orchestre s’est formé au Texas avec une majorité de musiciens d’origine mexicaine. Le timbalero n’est autre que le neveu du percussionniste du premier orchestre de Santana. Le résultat de ce métissage présente une musique qui apporte un mélange de tradition et de sonorités contemporaines, avec un « groove » latino. Leur dernier album qui témoigne de ce croisement musical, Sonidos Gold, sera selectionné pour le Grammy 2009 dans la catégorie Latin rock/Latin altrenative. Le disque compte des invités prestigieux tel que Larry Harlow, l’ancien pianiste et arrangeur des Fania All-­Stars, ainsi que le tromboniste Greg Boyer connu pour ses collaborations avec les Parliaments ­Funkadelic et Prince. D’ailleurs, l’orchestre d’Austin a eu le privilège d’officier au côté de ce dernier lors de ses deux mois de résidence à Londres l’an passé. Une façon plutôt élogieuse de se faire remarquer pour une première apparition hors des Etats-­Unis.

Samedi 24 juillet 2010 @ 23H30 CHOCO ORTA

C’est une artiste complète et l’une des grandes voix féminines actuelles de la salsa qui nous arrive de Puerto Rico. Elle chante, elle danse, joue des percussions, avec ce swing et cette capacité d’improvisation qui lui viennent de “l’université de la rue” et qu’elle a su conserver à coté du savoir acquis dans ses études de musique et d’art dramatique. Elle est une artiste reconnue du théâtre musical où elle a débuté en 1979.
Parallèlement, elle a mené une carrière de chanteuse et a partagé la scène avec les plus grands, comme Tito Puente qui l’a surnommée la “ Reina del Sabor”, ou Oscar D’Leon, Célia Cruz et José Alberto “El Canario” au Madison Square Garden de New York.
Son nouvel album paru en 2009 "Ahora Mismo", où elle rend hommage aux grandes artistes féminines de la salsa et de la musique cubaine, a été produit par Gilberto Santa Rosa et Charlie Donato.
Tempérament de feu, voix splendide, sensibilité extrême, c’est une partie essentielle de l’âme caribéenne que nous fait partager Choco Orta.

Dimanche 25 juillet 2010 @ 21H30 La Sucursal S.A.

La Sucursal S.A. est née au coeur du quartier populaire du Raval, plus connu sous le nom de Barrio Chino, au coeur du vieux Barcelone. L’idée de faire un groupe pour retrouver l’ambiance des soirées «  au pays », ce sont les quatre fondateurs colombiens qui l’ont eue en décembre 2004. Et de fête en soirée de quartier, avec d’autres musiciens, ils ont monté un répertoire original autour de ce qui les unit : la salsa pure et dure du Barrio. Ils lui apportent une sonorité particulière en utilisant le tiple, héritier de la vihuela espagnole, sorte de guitare à douze cordes regroupées par trois. A force de travail et de volonté, ils ont produit en 2009 leur premier album " Lo Nuestro, qui leur a ouvert les portes au niveau international et, honneur suprême, ils ont été invités à participer au festival Salsa al Parque de Bogota.

A Vic, ils avaient déjà mis le feu à La Conga, les voici sur la grande scène avec une expérience et un répertoire renouvelés.

Dimanche 25 juillet 2010 @ 23H30

ESPECIAL SALSA DURA
Jimmy e Amigosss
USA, New York – PUERTO RICO

L’occasion donnant du rebond, Tempo Latino a saisi l’opportunité de présenter un plateau exceptionnel, exclusif et à la carte pour clôturer sa 17ème édition.

Depuis 2003, l’ami Jimmy ‘’trombonait’’ son impatience de revenir à Tempo… Engagé, depuis l’automne dans une tournée avec l’une des plus grandes Figuras de la scène latine et plusieurs ‘’grandes pointures’’ de la Salsa New Yorkaise et Portoricaine, il devait revenir pour cette édition au pupitre de cuivres.

D’une situation imprévue est né un nouveau projet, rassembler tous ces musiciens, libérés de leur tournée mondiale pour se retrouver sur la scène des Arènes et présenter un concert événement. Avec une exigence : il nous fallait les meilleurs pour jouer de la Salsa Dura et trouver un nom à cette soirée avec cette formation de circonstance…

Ce sera, ‘’Espécial salsa Dura’’, Jimmy e Amigosss, tout simplement mais généreusement et ‘’copieusement’’ !

C’est un super All Stars qu’a rassemblé pour cette soirée exceptionnelle le tromboniste JIMMY BOSCH, grand ami de Tempo Latino.

Une soirée 100% Salsa dura, avec le gratin des musiciens de New York et de Porto Rico. Au chant, celui qu’Eddie Palmieri a couronné du titre de sonero du XXIème siècle, Herman Olivera.

Improvisateur hors pair, il a fait ses classes avec le Conjunto Libre du regretté Manny Oquendo, l’un des écoles les plus exigeantes de la salsa. Il a continué avec Eddie Palmieri…et ne s’est plus arrêté depuis !

La section rythmique de rêve, qui rappellera aux connaisseurs le grand art des albums de Seis del Solar dans les années 90, est emmenée par Ralph Irizzary, reconnu de longue date comme l’un des meilleurs joueurs de timbal (Son Café, Timbalaye…). Né à Puerto Rico et reconnu par le maestro Cachao comme virtuose du très cubain, Nelson González, a remporté de multiples Grammy Awards.

Et que dire des cuivres !

À la trompette, de Puerto Rico, Elias López a été de toutes les aventures de la salsa (Mario Ortiz, El Gran Combo, Roberto Roena y su Apollo Sound, Bobby Valentín, Puerto Rico All Stars…).

Au saxophone baryton et à la flûte, l’immense Mitch Frohman, qui après 25 ans passés dans le Latin Jazz Ensemble de Tito Puente a continué avec Mambo Legends (ex-­Latin Giants of Jazz) et Spanish Harlem Orchestra.

Au sax ténor et soprano, Jeff Lederer a fait partie pendant 14 ans de l’orchestre de Jimmy Bosch.

Le maestro Jimmy Bosch est en personne au trombone, ainsi que Tokunori « Kaji » Kajiwara, le tromboniste japonais du groupe La Excelencia.

Un régal pour les jambes des danseurs et les oreilles des mélomanes !

FESTIVAL TEMPO LATINO BP 25 - 3, rue du Général Delort
32190 VIC-FEZENSAC
Tél : 05 62 06 56 66


[1] Salsa Celtica sera en concert à Paris le 25 avril : http://www.guayaba.eu