Syndiquer tout le site

Article

2006 Féria de Cali - 49ème Edition

Colombie

Publié le 1er avril 2007, par : Tito Diaz

PNG - 72.1 ko
Affiche officielle

Officiellement appelée « Feria de la Caña de Azucar », la Féria de Cali 2006 s’est déroulée du 25 au 30 décembre 2006.

La première édition date de 1957 et était au départ organisée par les leaders industriels et agricoles. Cette première fut organisée durant la période de boom économique provenant de la modernisation de raffineries de sucre et des industries du domaine textile de la Valle del Cauca. La raison de ces dates précises est encore assez floue et ne correspond pas au Saint Patron de la ville, Santiago.

Le programme des premières années jusqu’aux environs de 1965 était de facture assez classique. A l’affiche, des artistes tels que Lucho Bermudez, Los Melodicos (Venezuela), Los Cavales de Madrid (Espagne) et Machito And His Afro-Cubans (New-York). La programmation de la moitié des années 60, vit des groupes plus Pop. On pense notamment aux Teenagers et aux Graduados.

PNG - 101.2 ko
Public

Une première date marquante est à retenir : 1968. C’est cette année que pour la première fois se produisent Richie Ray et Bobby Cruz à la Féria de Cali. Ils donnèrent leur concert à la Caseta Panamericana devant un public beaucoup plus nombreux qu’espéré. En effet, l’endroit était prévu pour 7000 personnes mais on estima les publics à 10000 personnes. On vous laisse deviner les problèmes logistiques et de sécurité en découlant. L’anecdote veut que Richie Ray et Bobby Cruz durent revoir leurs partitions juste avant de monter sur scène, le public caleño étant exigeant et demandant des rythmes plus rapides. En effet, les caleños avaient pour habitude de passer les 33T à la vitesse des 45T, accélérant significativement le tempo. Le concert fut un succès total. Ce concert constitua le début du raz-de-marée déclenchant l’arrivée de la Salsa à Cali. Ils revinrent l’année suivante. Cette fois-ci dans un endroit beaucoup plus adapté pour un public un peu plus parsemé.

En 1975, ce fut le tour du Gran Combo et de La Dimension Latina. En 1980, Jairo Sanchez eut une idée de génie. Il décida d’organiser le Festival Des Orquestas qui consistait à mettre côte à côte des groupes locaux avec des groupes de statures internationales. Johnny Pacheco et Celia Cruz furent membre du jury du concours.
On se souviendra également des performances de la Sonora Mantancera et du concert gratuit donné par Celia Cruz en 1980.

Beaucoup plus près de nous, en 1991, Gary Dominguez organisa pour la première fois l’Encuentro de Salsotecas y Collecionistas. Source de nombreuses discussions, ce rendez-vous des collectionneurs et amateurs de Salsa a encore lieu aujourd’hui au bien nommé Parque de la Música. C’est un lieu de rencontre des Djs, de passionnés de musique ou tout simplement d’amateurs passionnés. Entrée gratuite et ambiance assurée. Un podium avec un immense système sono diffusant de la salsa avec chaque jour un thème différent, une historia musical, entrecoupée de commentaires de collectionneurs de disques. Los Hermanos Lebrón, chou-chou du public caleño s’y sont rendus cette année en toute discrétion.

PNG - 195 ko
dans la presse

Cette année encore, les amateurs de Salsa ont eu plus que l’embarras du choix. Il y avait un grand choix de petits concerts gratuits organisés par les comunas et barrios jusqu’au Superconcierto dans le stade . Traditionnellement, le concert d’ouverture de la Féria est assez prisé. Un groupe coréen était au programme, Cobana. Ils étaient attendus de pied ferme par un publique sceptique mais plus que tout, curieux de voir et d’écouter ce groupe (on a tous encore en tête l’ Orquesta De La Luz et sa chanteuse Noria). A la surprise générale, le concert fut excellent et mit le feu à la salle.

Cela nous amène tout naturellement au concert donné par Los Hermanos Lebrón le 28 décembre au Teatro Jorge Isaacs, en plein centre ville. Depuis de nombreuses années, les Lebrón, comme on les appelle là-bas, ont une relation toute spéciale avec la Colombie et, plus spécifiquement, avec Cali. Public un peu parsemé mais de qualité comme diront les Lebrón durant le concert. Ils démarrèrent sans échauffement avec Mi Morena. Surprise pour le public caleño : le chanteur les accompagnants n’était autre que Frankie Vazquez. Le public chauffé à blanc se lève et accompagne le groupe : Temperatura, Sin Negro No Hay Guaguanco et bien d’autres. Pour terminer la première partie, Salsa Y Control. Apparaissent alors sur la scène en invités surprise : Tito Nieves, Cheo Andujor, Kim de los Santos (Guayacan). Présent dans le public, au premier rang, Yuri Buenaventura est également invité à les rejoindre pour improviser chacun à leur tour. Inutile de donner plus de détails. Grand moment de Salsa à Cali. Après la pause, les rideaux s’ouvrent et la deuxième partie peut commencer. Et en face de nous, changement de configuration. Les Lebrón sont accompagnés de l’Orchestre Symphonique de Cali. Au centre de la scène, en chaise roulante, Pablo Lebrón. Le concert sera un hommage à Pablo devant son public. Grand moment d’émotions. Pena, Diez Lagrimas, et beaucoup d’autres. Cela restera comme un grand moment de cette Féria.

PNG - 191.8 ko
dans la presse

Autre concert tant attendu cette année, le mano a mano entre Guayacan Orquesta et Grupo Niche au Poliedro. Salle archicomble et ambiance des grands jours. Inutile de préciser, si vous n’avez pas acheté vos tickets à l’avance, cela s’annonce assez difficile. C’est le grand retour de Guayacan avec Kim de los Santos. Grupo Niche est en pleine forme. Les commentateurs et le public déclareront Grupo Niche vainqueur. Comme d’habitude, tout est question de subjectivité.

Cette année encore, les amateurs de Salsa ont eu plus que l’embarras du choix. Il y avait des petits concerts gratuits organisés par les comunas et barrios jusqu’au Superconcierto dans le stade.

Vivement la prochaine Féria. Ce sera la 50ème. Et on peut faire confiance au public caleño pour nous concocter une édition de la Féria qui fera date.


- Photo du logo municipalité de Cali
- les autres photos sont cortesía AMISALSA