Syndiquer tout le site

Article

2006 Tempo Latino / Entretien avec Eric Duffau, Pré Programme

à Vic Fezensac (Gers) du 27 au 30 juillet 2006

Publié le 4 mars 2006, par : pbouge

Entretien réalisé le 28 février 2006

BuscaSalsa : Bonjour. Comme l’an passé à la même époque, nous allons nous entretenir du pré programme de la 13ème édition de Tempo-Latino. Le Jeudi, la première soirée c’est une soirée de découverte.

Eric Duffau : Pour l’instant le groupe Free Hole Negro mais tout dépendra de l’artiste avec qui nous discutons. Si tout va bien ce sera un énorme événement, préparé par deux ans de travail. Réponse finale à notre prochaine assemblée générale et si possible avant.

BS : Pour Vendredi un retour aux sources de la salsa portoricaine.

JPEG - 11.5 ko
Plena Libre
©Archives journal Primera hora

ED : Oui, une bonne salsa très orchestrée, bien soutenue par beaucoup de cuivres, une mise en place impeccable. Comme nous l’avions annoncé : cette 13 ème édition de Tempo-Latino sera celle de Porto Rico et d’un style particulier, la plena avec l’orchestre Plena Libre. Cet excellent groupe avait fait une telle prestation il y a trois ans que nous avons choisi de le ré inviter. Plena Libre vient d’ailleurs de sortir un CD disponible chez les bons disquaires. Nous fonctionnons souvent comme cela à Tempo-Latino, la fidélité, l’entente, l’honneur sont des valeurs auxquelles nous croyons.

Mais nous avions un rêve, celui d’avoir sur la scène le très grand Cheo Feliciano, une légende de cette musique. Nous préparons toujours ce concert et c’est en bonne voie. Cheo Feliciano devrait se présenter avec l’excellent orchestre Mercadonegro qui avait accompagné Richie Ray à Vic il y a quelques années.

JPEG - 6.3 ko
Cheo Feliciano
©José Reyes García / PRIMERA HORA

C’est donc un plateau de rêve pour ce vendredi soir, pour un tarif très accessible par rapport à d’autres styles comme le Jazz par exemple. Environ 25 € environ, pour une soirée exceptionnelle.

BS : Superbe soirée mais les surprises ne sont pas terminées le samedi.

ED : Non en effet. En première partie nous avons encore deux options ouvertes.

- D’abord Jose Mangual Junior et nous aimerions beaucoup qu’il puisse venir mais pour l’instant nous sommes toujours en discussion car à cette heure il n’ a pas d’autres dates en Europe [1].

- Ou Jimmy Bosch qui est un grand ami de Tempo Latino, pour ces qualités de musicien mais aussi pour ce qu’il est en tant que personne. Nous l’apprécions beaucoup.

JPEG - 17.4 ko
Bobby Valentín
© 2005 CouleurSalsa.com

En deuxième partie, Bobby Valentin et son orchestre. J’ai vu beaucoup de monde ces derniers quatre jours, et je n’ai eu que des réactions très positives. Alors les gens qui aiment la glorieuse époque de la Fania pourront venir au moins pour ces deux soirées du vendredi et du samedi. Tous les admirateurs de cette musique seront comblés par cette affiche, pour ces artistes qui nous font rêver, qui font vivre cette musique depuis tant d’années, ils valent vraiment le déplacement.

JPEG - 16.3 ko
Bobby Valentín
© 2005 CouleurSalsa.com

Il faut prêcher pour les musiciens qui ont une situation parfois très difficile, il faut acheter des CDs et assister aux concerts, c’est une éthique. C’est très important pour l’actualité et le futur de cette musique. C’est pourquoi par exemple, nous mettons à disposition une place privilégiée, pour vente et dédicaces de CDs après les concerts à Tempo Latino par les artistes, à chaque fois que c’est possible.

BS : Et enfin la soirée de dimanche avec un habitué et un ami du festival.

ED : Oui nous sommes très attachés à Oscar D’Leon qui déjà venu deux fois à Vic-Fezensac, d’abord en 97 pour chanter avec une telle générosité pendant trois heures et demie. On peut dire qu’il avait à cette occasion mis le festival sur orbite.

BS : Cela va être un défi pour Oscar D’Leon après son concert de 97 et aussi son merveilleux hommage à Celia Cruz en 2003.

JPEG - 14.6 ko
Oscar d’Léon
(©Colección Robert Padilla)

ED : Pour l’anniversaire des dix ans de Tempo-Latino il avait tellement ému les arènes. Mais il devrait venir avec une surprise et de toutes façons c’est un homme qui aime les défis et qui est suffisamment gaillard pour les affronter.

Pour la première partie nous donnerons la scène des arènes à des musiciens de Toulouse qui sont des musiciens de grande valeur, à des musiciens au grand cœur, tout cela pour honorer et faire une grande fête autour de la salsa vénézuélienne.

BS : Vous avez rencontré des difficultés pour faire vivre ce festival. Comment tous les passionnés peuvent-ils contribuer au succès de Tempo-Latino ?

ED : Déjà les encouragements que nous recevons c’est formidable. Mais au delà, on peut aussi en parler dans son entourage familial ou de travail, le bouche à oreille c’est un premier moyen. Il y aussi le réseau de 180 correspondants dans toute la France qui font connaître le festival qui diffusent ses informations. On peut aussi faire connaître le festival et son programme sur Internet.

La souscription a été nécessaire et les commerçants de Vic ont senti le danger qui pesait sur le festival. Nous l’avons lancé et elle est toujours ouverte [2]. Nous avons obtenu également un soutien supplémentaire du conseil général du Gers. On cherche toujours activement de nouveaux partenaires, pour soutenir le festival.

Nous avons aussi pris une initiative à partir de cette année pour le commerce équitable. Nous travaillons aussi à un projet de parrainage d’une école en Amérique Latine. Et enfin nous travaillons pour maintenir le projet musical impliquant les écoles et la Banda de Santiago. Nous attendons le retour du chanteur pour mettre en place un atelier de chant et de percussions (avec un percussionniste de Toulouse qui s’appelle Maldonado).

Tout cela est important mais c’est le public qui fait vivre le festival, la billetterie représentant 70% du budget festival et qui sera ouverte vers le milieu du mois de mai en même temps que l’affiche du festival.

BS : Le prochain rendez vous ?

ED : L’assemblée générale du 7 avril où nous annoncerons j’espère le programme final de Tempo-Latino.

BS : Merci beaucoup à vous pour cette édition de Tempo Latino qui sera exceptionnelle

ED : Et merci à vous aussi car tout cela fonctionne parce que des amis comme BuscaSalsa, nous soutiennent, sont là tout le temps, sans aucun intérêt, juste celui de partager une passion.

Communiqué officiel du Festival : Programmation Tempo Latino 2006

Festival Afro Cuban - Salsa - Latin music

  • Jeudi 27 Juillet : 21 h 00
    • FREE HOLE NEGRO (Cuba)
    • SERGENT GARCIA (France - Cuba)
  • Vendredi 28 Juillet : 21 h 30 / Special Puerto-Rico
    • SON BORICUA with Jose MANGUAL Jr and Jimmy SABATER
    • Cheo FELICIANO y MERCADONEGRO
  • Samedi 29 Juillet : 21 h 30 / Special Puerto-Rico
    • PLENA LIBRE
    • Bobby VALENTIN y su Orquesta
  • Dimanche 31 Juillet : 21 h 30 / Vic - Venezuela : 10 ans d’amitié
    • La CHARANGA CONTRADANZA (Toulouse)
    • Oscar D’LEON (Venezuela)
  • Jeudi 27 Juillet : 1 h 00 à La Conga
    • Surdó Reyes = Samba Funk experience
  • Vendredi 28 Juillet : 1 h 00 à La Conga
    • Azote
  • Samedi 29 Juillet : 1 h 00 à La Conga
    • Mecanica Loca = une formation toulousaine qui a gagné son billet de retour par ses prestations dans le Tempo Barrio de 2005.
  • Dimanche 31 Juillet : 1 h 00 à La Conga
    • Tambores de mi Pueblo = Cette formation de référence, par son esprit et son talent musical mais aussi par le métissage de ses musiciens originaires de Cuba, Venezuela, Argentine, Espagne, Equateur et France, vient symboliser l’amitié profonde qui lie Tempo Latino à tous ces artistes de la scène latine. Qualité musicale et prestation scénique sont les ingrédients artistiques de cette formation de 8 musiciens qui vont chercher jusqu’aux origines de la musique Afro-Vénézuélienne.

Ecrivain invité : Santiago Gamboa (Colombie).

Les 13ème Migrations Latines

De fin juillet 2006, "4 Tempo(s) en 1"
Vic-Fezensac ‘’Cité Rythmique’’ s’ouvre au monde et accueille, depuis 13 ans maintenant, la planète latine et tous ceux qui se retrouvent autour des valeurs humaines, des sonorités et rythmiques incomparables de cette culture si chaleureuse qui nous apporte autant... Tempo Latino est un engagement à défendre ce métissage culturel en provoquant des rencontres musicales d’exception, hors des circuits commerciaux, avec ces artistes qui font le voyage pour se retrouver sur la scène des Arènes, de la Conga ou du Barrio Latino à la fin du mois de juillet pour partager 4 jours de Tempo. Que chacun y trouve son bonheur, y puise l’énergie, apprécie le talent et la générosité des artistes invités pour ce plateau artistique 2006, aux sonorités cubaines pour l’ouverture avec Free Hole Negro et le retour de Sergent Garcia, aux rythmes de la Bomba, de la Plena et la Salsa de Puerto Rico avec Son Boricua, Cheo Feliciano, Plena Libre et Bobby Valentin (en exclusivité Européenne), avec un final magistral autour d’une rencontre anniversaire entre La Charanga Contradanza de Toulouse et le grand Oscar D’Leon pour fêter 10 ans d’amitié avec le festival Tempo Latino. Les bénévoles de Tempo Latino vous remercient de votre fidélité et de vos encouragements à poursuivre l’aventure !

PDF - 20.7 ko
Bon de Commande

[1] pour trouver un meilleur prix

[2] Pour adresser vos dons, rien de plus facile, joignez un petit courrier avec votre règlement au bureau du festival Tempo Latino, 3 rue du Général Delort, BP 25 , 32190 Vic-Fezensac

  • Message 1
    • par Chabelita, 27 avril 2006 - Programme Tempo-Latino 2006 !!!!!!!!!!!!!!!!!!

      27 avril 2006 : nous venons de recevoir la programmation officielle du festival : à lire dans l’article "Entretien avec Eric Duffau, Pré Programme Tempo-Latino 2006".

      Ca va être ENORME !!!!!!!!!!!!!!!!