Syndiquer tout le site

Article

Chuito Narvaez - Biographie

Un pianiste de grande Dimension

Publié le 1er mars 2006, par : Chabelita, Gherson Maldonado

Article écrit par Gherson Maldonado ; traduction : Chabelita.

Chuito Narvaez éminent pianiste vénézuélien, fut célèbre tout spécialement par son travail du clavier au sein du premier orchestre salsa du Venezuela d’envergure internationale : la Dimension Latina.

Jesús Chuito Narváez naît à Margarita le 26 août 1950, s’initiant musicalement aux instruments à cordes, tels que la guitare, le Cuatro et la basse.

Sa prédilection va vers la guitare grâce à laquelle il débute avec “Los Tremendos” à La Guaira et sous la direction d’Edgar Evers à la fin des années 60 et au début des années 70.

En 1971 les fameuses "Etoiles Latines (Estrellas Latinas) du compositeur Cheo Palmar (groupe dans lequel passeront Canelita Medina, Joe Ruiz, Calavén, el Flaco Bermúdez, Cheo Navarro, entre autres), réalisent un disque où Chuito enregistre sa guitare sur une des faces du 45 tours.

La formation Los Tremendos achète un piano pour que Chuito apprenne à en jouer, jusqu’à ce que se présente l’opportunité de substituer Nano Ladera le pianiste de l’orchestre los Satélites. Ils enregistrent l’album : “Saltando el Muro” en 1972, disque qui est arrivé aux premières places des hits de New York surtout grâce au morceau : “Traicionera”.

JPEG - 34 ko
Cheche Mendoza y Los Satélites
Los Satelites de Cheche Mendoza : Brincando El Muro (Jumping the Wall). Discolando 8128. 1973.

Los Satélites de Chéché Mendoza après avoir sauté le mur [1] vers la célébrité sous d’autres cieux, voyagent constamment pour consommer le succès qu’on leur refuse sur leur propre territoire.

Un de ces fréquents voyageurs n’est autre que Chuito, fait qui l’empecha sûrement d’enregistrer de façon complète le premier disque de la Dimension Latina, sur lequel il a fallu sur la chanson "Julia" utiliser le piano du professeur Franklyn Stuart ou Eddie Frankie ou autrement dit Tony Monserrat, (...).

De ce fait au retour d’un voyage passant par Aruba, Curazao et Bonaire Chuito doit prendre la difficile décision de quitter los Satélites (avec lesquels il avait enregistré un autre disque : “Erupción”) pour la Dimension Latina.

JPEG - 441.6 ko
Los Satelites
Pochette du second disque enregistré avec los Satélites en 1972. © Eleazar Marrero (Colectivo Musical de Venezuela).

Chéché lui-même déçu par le faible intérêt de sa musique sur ses concitoyens l’incite à partir vers la Dimension où il commence un fructueuse carrière de 14 albums :

JPEG - 41.9 ko
El Clan de Victor / Dimension Latina
Année - production Label - n°
1973 El Clan de Victor + Dimension Latina
1973 Dimension Latina
1973 Triunfadores
1974 En la Dimension Latina
1974 Dimension Latina 75
1975 Salsa Brava 76
1976 Dimension Latina en NuevaYork
1976 Dimension Latina 77
1977 Los Generales de la Salsa
1977 Dimension Latina 78 - 780 kilos de salsa
1978 Inconquistable
1978 Dimension Latina 79
1978 Tremenda Dimension
1979 Dimension Latina
Top Hits 1057
Top Hits 1077
Top Hits 1087
Top Hits 1097
Top Hits 1117
Top Hits 1147
Top Hits 1177
Top Hits
Top Hits 1197
Top Hits 1217
Color 1581
Color 1591
Velvet LPV-1782
Velvet 1870
JPEG - 35 ko
Dimension Latina
Photo d’un des premiers voyages de la Dimensión Latina dans les caraïbes (autours de 1972), on y voit Joseito Rodríguez, Elio Pacheco, José Antonio “Rojitas” et Chuito Narváez. (©José Antonio Rojas “Rojitas”)

La Dimension Latina avait subi le départ d’Oscar D’León en juillet 1976, suivi de celui de Wladimir (parti rejoindre Oscar en février 1978. Celà fut suivi d’une série de rumeurs jusqu’à ce qu’en 1979 Chuito et Rodrigo Mendoza abandonnent aussi le groupe en respectant leurs contrats jusqu’au 15 mars, date à laquelle le pianiste est substitué par l’excellent pianiste colombien Samuel Del Real.

Les motifs de son départ tiennent selon ses propres paroles au fait qu’il se sentait “relégué alors qu’il participait à la majorité des arrangements de la Dimension avec Oscar D’ León et jamais ils ne lui en ont donné les crédits”.

Chuito Narváez avec Rodrigo Mendoza forment la Orquesta Amistad à partir d’avril 1979, ils enregistrent trois albums : “Presente y Pasado” en 1979, “El Poder de la Amistad” (1979), et “Calavén y Yo” en 1981, avec le légendaire Negrito Calavén [2], qui remplace Rodrigo parti vers La Salsa Mayor.

JPEG - 188.3 ko
Rojitas y sus Amigos
Présentación télévisée, où on voit entre autres (Hungria Rojas au bongo, Rojitas à la direction, Rubén Fajardo au trombone –à droite-, le timbalero serait Robert Vilera, Rodrigo Mendoza et Cheo Valenzuela au chant, Elio Pacheco aux congas et Chuito au piano.

Avec l’Orquesta Amistad Chuito change la structure de son orchestre par rapport au format de la dimension : il incorpore trois puis quatre trompettes, deux trombones et la flûte du tout jeune Natividad Martínez. Parfois Chuito a déclaré : "Je ne suis pas pédant, car je n’aime pas ça, mais mes aspirations sont d’arriver à avoir l’un des meilleurs orchestres et réussir à alterner avec ceux qui se disent être les meilleurs". Dans son premier disque l’effectif des chanteurs est complété par : Rodrigo et Tito Gómez sur l’un de ses grands succès : "Ritmo de Azúcar" (1979).

Plus tard il retourne vers la Dimensión Latina et enregistre “Producto de Exportación” en 1984 ; “El Sonido Original” en 1986 ; “Canto para ti” en 1989, en 1992 sort un nouveau disque en tant que directeur, pianiste et arrangeur : Chuito Narváez y su Orquesta : “A mi hermana República de Colombia”.

JPEG - 233.3 ko
Dimension Latina 1972
Une des premières photos prises à la brasserie “La Distinción” en 1972.

Se présentent les fameux problèmes légaux de la Dimension Latina, suite auxquels les fondateurs ne peuvent plus utiliser leur nom qui a été approprié par un homme d’affaires extérieur au groupe, situation qui perdure à l’heure actuelle.

Chuito meurt à la Guaira [3] (Venezuela) âgé à peine de 55 ans, le lundi 16 janvier 2006 à cause d’une maladie du foie.

JPEG - 19.7 ko

Gherson Maldonado, membre du Centre de documentation et de recherche COLLECTIF MUSICAL DU VENEZUELA.


[1] NDT : en référence à leur premier album “Saltando el Muro” = en sautant le mur.

[2] El Negrito Calaven (cliquez sur l’image pour l’agrandir)

JPEG - 46.1 ko
El negrito Calaven
© album de Federico

(+) le 3 mai 2003.

[3] NDT : La Guaira est le principal port vénézuélien et capitale du Vargas.