Syndiquer tout le site

Article

Bobby Valentín - Biographie V

Publié le 29 mars 2004, par : Chabelita

Les boléros de Vicentico Valdés, le départ de Cano Estremera et les 20 ans de l’orchestre.

- Vicentico Valdés

Vicentico Valdés, grand chanteur de boléros cubain né en 1921 [1], surnommé " la voz elastica de Cuba " était l’idole de Bobby Valentín. Ils se réunissent en 1982 sur Vicentico Valdes Y La Orquesta Bobby Valentín (Bronco 121) [2] puis en 1986 sur Clasicos De Vicentico Valdes Con La Orquesta De Bobby Valentín (Bronco 140) [3].

- Le départ d’El Cano.

Cano Estremera quitte le groupe pour lancer sa carrière en solo, Rafael -dit Rafu- Warner assure l’intérim.

En 1983, un nouvel album sort : Bobby Valentín - Ayer - (Bronco 126).

JPEG - 14.9 ko
Brujería - 1983
Bronco 126

On y entend les chanteurs Rafael Warner et Johnny Vázquez : Brujería qui n’a rien à voir avec le succès du Gran Combo, Tírandote Flores d’Eddie Palmieri, les douces Luna mensajera et Ayer, les humoristiques Juan José et Los celos de María (chantée par Johnny) et Quiero Tenerte. El Cano était dans les choeurs avec Frankie Ruiz.

Pour remplacer El Cano, Simón Pérez, puis Orlando Castillo feront un bref séjour dans l’orchestre. Mais c’est Luisito Carrión qui apportera une nouvelle fraîcheur.

Pour le 20ème anniversaire du groupe sort : Algo Exceptional (Bronco 135) (1985)

JPEG - 12.4 ko
Bronco 135

où Rafael Warner chante : Cantare Con Una Orquesta, Justo Ahora -de Pedro Arroyo-, Johnny Vázquez chante : Niña Mala, et Luisito Carrión rejoint le groupe avec : Me Diste De Tu Agua. La pochette représente une basse qui est formée des lettres : Bobby.

Le disque suivant Bobby Valentín -Part Time Lover - (Bronco 143) (1986) et comporte une version de Part time lover de Stevie Wonder chantée par Rafael Warner qui interprète aussi : Mujer de Chico, Alejandro, El Volcan. Johnny Vázquez chante : Tu mejor amiga de Gloria Gonzáalez, Te lo juro de Pedro Flores et Santificación de Tite Curet Alonso. Luisito Carrión popularise Tributo a Cali, El señor y la señora de Charytín Goyco et Ramo de flores de Roberto Angleró. Disque romantique jusque sur la pochette où Bobby Valentín marche pieds nus sur une plage , sa basse en bandoulière, et à contre-jour devant un coucher de soleil.

Dans la mouvance de la salsa romantique sort en 1988 : Bobby Valentín - Gigolo - (Bronco 148).

JPEG - 12 ko
Bronco 148 - 1987
El Gigolo

Qui comporte une version de I just can’t stop loving you de Michael Jackson qui devient Yo no te dejo de amar par Rafael Warner et Luisito Carrión. "Matame", "Toque-Toque", "Tu Sin Mi", "Gigolo", "Alma-Corazon y Vida", "Si Vivir Contigo", "Amame", "Aprende A Querer".

Peu après Rafael Warner quitte le groupe.

Bobby Valentín participe à l’enregistrement de : Bamboleo avec la Fania All Stars.

En 1989, sort : Más Amor (Bronco 153). Joaquín Peña entre dans le groupe et chante Más Amor de Roberto Lugo. C’est la fin de la collaboration avec Luisito Carrión qui part vers les orchestres Don Perignon et La Sonora Ponceña. Pour le remplacer Giovanni Lugo est recruté.

Bobby Valentín participe à Guasasa avec la Fania All Stars.

à suivre...




[1] Vicentico Valdés est décédé le 26 juin 1995 à New york.

[2] "Vicentico Valdes Y La Orquesta Bobby Valentín" comprend les chansons : "Entre Este Mundo Y Dios", "Plazos Traicioneros", "Eres Feliz", "Que Sabes Tu", "Ha Surgido Un Amor", "Te Compro Mi Libertad", "Fidelidad", "Conversacion En Tiempo De Bolero", "Derroche De Felicidad", "Todo Eso Y Mas".

[3] "Clasicos De Vicentico Valdes Con La Orquesta De Bobby Valentín" comprend les morceaux : "Los Aretes De La Luna", "Camino Del Puente", "Medley : La Gloria Eres Tu", "Me Faltabas Tu Todo Aquel Ayer La Dueña De Mi Corazon Una Aventura", "La Montana", "Envidia", "Mis Noches Sin Ti", "Medley : Tus Ojos", "Aquel Amor (Honey) Extraños En La Noche Voy A Apagar La Luz Como Fue", "Añorado Encuentro".