Syndiquer tout le site

Article

Bobby Valentín - Biographie IV

Publié le 22 mars 2004, par : Chabelita

"El Cano"

- El Cano

Bobby Valentín doit combler le poste laissé vacant par Luigi Texidor. Il a été impressionné par un jeune chanteur albinos de 19 ans : Carlos Estremera -surnommé El Cano- lors d’un concert avec Marvin Santiago, où les deux chanteurs rivalisaient d’improvisations. Il le recrute en 1978. Les succès arrivent vite avec La Boda de Ella de Roberto Angleró et El Muñeco de la ciudad enregistrés sur l’album La Boda de Ella (Bronco 107), on y trouve aussi Ingratitudes de Margarita Rivera (la mère d’Ismael, chanson enregistrée par Ismael Rivera avec Cortijo y su Combo en 1957). Canta mi Gallo du répertoire de Rolando la Serie, où on s’aperçoit que le coq chante "kikirikiki" à Puerto-Rico. Libro de Amor sur le thème de la bible et la religion d’Israel Pérez, chantée par Johnny Vázquez avec un solo de trombone de Rodwin Cintrón.

JPEG - 12.7 ko
Bronco 107 - 1978
La Boda De Ella

Il était prévu que Luigi Texidor enregistre La Boda de Ella mais à cause de problèmes de contrats le liant à Fania Records il n’a pu le faire. Ce qui explique qu’El Cano l’ait remplacé au pied levé.
Ce disque a été le premier à être enregistré au MRS -Masterpiece Recording Studio-, nouvelle entreprise de Valentín.
Quelques années plus tard, El Cano jugeait qu’il chantait trop vite à l’époque de son passage dans l’orchestre de Bobby Valentín [1].

Fin 1978, sort Spanish Fever avec la Fania All Stars qui comprend Coro Miyare -chanson nominée aux Grammy en 1979- Sin Tu Cariño -écrite et interprétée par Rubén Baldes- Te pareces a Judas -chantée par Ismael Miranda-.

Le duo Johnny Vázquez-Cano Estremera fait les beaux jours de l’orchestre. Les voyages à l’étranger ne cessent pas. Le groupe est très sollicité.

En 1979, sort Bobby Valentín - El Gato - (Bronco 114).

JPEG - 16.5 ko
Bronco 114 - 1980
El Gato

où El Cano interprète : Si Me Caso Mejoro, El Gato, La mujer y la Primavera et Así, Así. Et Johnny Vázquez : Mi amistad pa’l bailador avec un grand solo à la basse de Bobby Valentín. Rafael Warner vient complèter les deux voix principales. No quiero morirme todavia de Chiquitin Garcia avec un solo de Mario Roman (piano).

Bobby Valentin (Bronco 111) sort en 1980. Album sans nom sur la pochette que certains appellent "La Espinita" et d’autres "Callate Corazon" en fonction de la chanson qu’ils apprécient le plus à l’intérieur.

  • Les chansons avec Cano Estremera en voix principale :
    - Callate corazón et le solo d’Edwin Cintrón ;
    - Cayó el Telón de Roberto Angleró avec une flûte et une fin très théâtrale ;
    - l’histoire de Manuel Garcia commence par un solo à la flûte et se poursuit par un solo de Mario Roman (piano) très remarquable au piano ;
    - Si las vacas volaran, un merengue rapide ; Ayer te vi con otro
  • Celles chantées par Johnny Vázquez :
    - Indestructible marque par ses premières notes au sax baryton, son accélération irresistible pour les danseurs et ses rimes en "ible" ;
    - La Espinita un doux succès sur un amour qui se termine(originellement un boléro écrit par Nico Jimenez en 1954 et popularisé par le trio « Los Embajadores »).

Valentín participe à California Jam (1980) de la Fania All stars.

1981 sort Siempre En Forma (Bronco 120) avec Cuando uno se enamora premier succès de Rafael Warner, un thème romantique avec une basse très présente. Et ausi : Tu Rica Boca, Que Te Paso, La Tinajita, El Prendedor,Donde Ira, No Me Conoces, La Gitana, Los Celos De Maria.

Le succès d’El Cano a été énorme pendant ses six premières années dans l’orchestre de Valentín. Celui-ci décide de le promouvoir encore plus avec deux disques qui lui sont dédiés :

JPEG - 20.3 ko
Presenta Al Cano Estremera - 1982
Bronco 124
  • et En acción (1984) qui comprend La Novia Automática, La gringa, Voy a perder la cabeza por tu amor, Me quede con las ganas. Avec Charlie Sepulveda, Jose Rios, Jose Manuel Lugo, le conguero Wilfredo Lopez, et le timbalero Cuqui Santos.

Ensuite El Cano entame sa carrière solo. Toutefois le 22 août 1997 au premier Congrès Mondial de la Salsa à San Juan, ils se réunissent au Coliseo Luis Muñoz Marín pour interpréter leurs plus grands succès, cela donnera naissance à Encuentro Histórico : Bobby Valentín & Cano Estremera (Bronco 167) (1997).

JPEG - 39.3 ko
Encuentro Histórico - 1997
Bronco 167

Así, Así, Awilda, El Compromiso, El Caimán, El Muñeco De La Ciudad, Manuel García, El Gato, Que Te Pasó, Canta Mi Gallo, La Boda De Ella, Si Me Caso Mejoro.

à suivre...



[1] Latin Beat Magazine février 2002.