Syndiquer tout le site

Article

Cada Loco Con Su Tema

Betun Negro

Première publication 1er avril 2003, Publié le 1er mai 2003, par : guayacan

Chère lectrice, cher lecteur.

JPEG - 815.7 ko
Cliquer pour agrandir

Divers produits ont pu servir de base pour une pochette de Salsa. Par exemple, Azuquita Y Su Melao avaient utilisé la lessive Azuquita. Marvin Santiago avait choisi les allumettes "las que siempre encienden !". En l’occurrence, tu peux contempler une boite ronde de fort belle facture, une boite de "Shoe Polish" Luigi, une boite dont le bilinguisme nous rappelle qu’elle est portoricaine. Cette boite donne d’ailleurs son titre au disque : Betún Negro ou le cirage noir.

Cet album est le troisième album d’un excellent chanteur, qui avait commencé sa carrière solo avec El Negrito Del Sabor, la couleur noire était déjà présente dans le titre.
Il se trouve que Luigi texidor est lui même très sombre. En clair, il est noir comme du goudron ! Et le jeu de mot est valable en espagnol : betún veut aussi bien dire goudron que cirage, d’où le produit utilisé pour le disque, et sa couleur.
Si ce genre de jeux de mots est, ici et maintenant, à la limite du politiquement correct, il ne l’était certainement pas à la fin des années 70 à Puerto Rico.

C’est ainsi que Luigi pouvait revendiquer sa peau, comme sa saveur. Et cette revendication est d’autant plus touchante que l’homme est d’une grande modestie, et c’est bien l’une des seules choses qu’il ait osé affirmer et revendiquer.
Car enfin, avant d’obtenir le droit de faire quelques CDs sous son nom, ce monsieur aura quand même chanté pour : la Sonora Ponceña, Bobby Valentin, Tito Puente, la Puerto Rican All Stars…

Plusieurs facteurs peuvent expliquer la trop faible notoriété de Luigi au regard de son immense talent, entre autres sa relation à la FANIA durant une mauvaise période, mais c’est pour moi sa modestie qui en est la cause principale.
Repenses-y quand tu réentendras en soirée ou chez toi "El Pío Pío", ou "Linda Teresa", écoute bien la voix qui se cache derrière ces grands succès, et tu en conviendras.

Sur ce, je te souhaite une excellente soirée.


Références de l’album :
Luigi Texidor
Betún Negro
Couverture : Jorge Millet
Nuestra 108, sorti en 1981

Documents joints

  • La chronique telle qu’elle est parue

    (JPEG – 191.5 ko)