Syndiquer tout le site

Article

Batazo en quelques mots

Publié le 1er novembre 2007, par : guayacan

Entrevue de Alessandro Nivola, fondateur directeur et timbalero de Batazo. Cette entrevue a été réalisée lors du concert de juin 2007 à La Boca Chica.

BuscaSalsa : Alessandro bonsoir, ça fait combien de temps que tu travailles sur Batazo

Alessandro Nivola : Depuis fin 2001, on a fait la maquette en fin d’année, et depuis décembre 2001 on tourne.

BS : Quelle est la composition actuelle du groupe ?

AS : En ce moment 11 musiciens, 4 cuivres (deux trompettes deux trombones), piano, basse, trois percussionnistes conga bongo et timbal, plus deux chanteurs Ricardo Iglesias qui a joué à l’époque avec Pachito Alonso, et Juan Ricardo Santana qui est un vieux de la vielle à Paris

BS : Une grosse originalité du groupe sur la scène française c’est la recherche des compositions, si j’ai bien compris tu vas les chercher à Cuba.

AS : En fait ce répertoire s’est monté en grande partie en 2001, j’ai connu un compositeur qui s’appelle Rodolfo Arrozarena qui en fait est médecin mais qui écrit des chansons pour pas mal de groupes à cuba, et il m’a fait le plaisir de me donner quelques morceaux que j’ai fait arranger par Roberto Linares qui a été arrangeur d’Adalberto Alvarez parce qu’on voulait cette couleur un peu sonera avec un peu de Timba, on est allé directement à la source, avec ces arrangements. Ensuite on a eu des compositeurs comme Rolando Vergara qui est un grand compositeur de la Trova Cubana arrangé par Michael García et Nelson Nieto qui sont des arrangeurs assez reconnus à Cuba. J’ai ramené tout ça en France, on a monté le groupe, les morceaux , on y a mis du notre aussi, on a ajouté des petits arrangements dessus, là bas il ne travaillaient pas avec Cubase on n’a ramené que des partitions papier, et donc en montant les morceaux il a fallut comprendre la dynamique, deviner ce que les arrangeurs voulaient dire, et puis on est allés plus loin en personnalisant, en rajoutant des chœurs et des breaks et le répertoire c’est fait comme ça.

BS : Et ça a fini par une nouvelle démo qui est sortie il y a quelques mois

AS : Ça fait un an qu’on a fait cette démo de 4 titres que l’on a choisis : Me Anda Buscando El Son, No Vengo A Hablar, Trovador Bardo Sonero et Mas Sabrosa Que Un Helado, quatre morceaux qui sont assez représentatif du répertoire, et on se prépare à faire un album à la fin de l’année avec une douzaine de titres

BS : Un beau projet ça !

AS : Le but c’est de faire un disque, c’est de se faire écouter, de tourner avec, de coller des morceaux sur une petite galette avant d’en faire un autre !

BS : Pour l’instant vous avez plutôt des dates en dehors de paris, à Paris c’est assez rare que vous ayez des dates.

AS : A Paris en fait à part les salles aux entrées comme la Guinguette il n’y a pas beaucoup de salles pour des groupes comme le notre, on va jouer à Disney le 22 juin au festival Latina, après on joue en Suisse, en province... Sur Paris, on a déjà un peu écumé les endroits comme la Guinguette [1], la Java mais c’est un peu serré et bon...

BS : Bon et bien on attend l’album avec impatience,

AS : Et bien on y travaille et j’espère qu’il plaira !

BS : Merci beaucoup Alessandro, à bientôt

AS : De Nada, chao !


[1] Devenue le Bateau Pirate