Syndiquer tout le site

Article

Amor Y Control

Rubén Blades

Publié le 19 mars 2003, par : pbouge

"Amor Y Control", une belle chanson réaliste pleine de tristesse sur les peines familiales, composée et interprétée par Rubén Blades.

Amor Y Control

Auteur : Rubén Blades

Album : Amor Y Control

Référence : SONY 80839 (1992)

Musiciens :

- Rubén Blades : Voix et guitare acoustique
- Oscar Hernández : Piano
- Mike Viñas : Basse
- Ralph Irizarry : Timbales
- Eddie Montalvo : Congas
- Robbie Ameen : Batterie
- Arturo Ortiz : Synthétiseurs
- George González : Bongós et maracas
- Reinaldo Jorge : Trombones
- Porfirio Fernández : Güiro
- Sammy Figueroa : Percussion
- Tito Allen, Néstor Sánchez, Rubén Blades : Choeurs

Original Traduction
Saliendo del hospital
Después de ver a mi mamá
Luchando contra un cáncer
Que no se puede curar
Ví pasar a una familia.
Al frente iba un señor de edad,
Una doña, dos muchachas
Y varias personas más.
De la mano del señor
Un hombre joven caminaba,
Cabizbajo y luciendo arrepentido
El era la causa de una discusión familiar.
De la que nos enteramos al oir al señor gritar :
Quittant l’hôpital
Après avoir vu ma maman
Lutter contre un cancer
Qui ne peut être guéri
J’ai vu passer une famille.
En tête un monsieur d’un certain âge,
Une dame, deux fillettes
Plus d’autres personnes.
À côté du Monsieur
Un jeune homme marchait,
Tête basse et repentir voyant
Il était le sujet d’une discussion familiale.
De ce que nous comprenions aux cris du Monsieur :
"Aunque tú seas un ladrón, y aunque no tengas razón,
Tenemos la obligación de socorrerte.
Y por más drogas que uses,
Y por más que nos abuses
La familia y yo tenemos que atenderte.
Oh oh oh
Sólo quien tiene hijos
Entiende que el deber de un padre
No acaba jamás
Que el amor de padre y madre
No se cansa de entregar.
Que deseamos para ustedes
Lo que nunca hemos tenido.
Que a pesar de los problemas,
Familia es familia y cariño es cariño."
"Bien que tu sois un voleur et que tu n’aies pas raison
Nous avons l’obligation de te secourir.
Et malgré toutes les drogues que tu prends
Et malgré toutes tes tromperies
La famille et moi devons veiller sur toi.
Oh oh oh
Seuls ceux qui ont des enfants
Comprennent que le devoir d’un père
Ne finit jamais
Que l’amour d’un père et d’une mère
Ne se fatigue jamais d’être donné.
Nous désirons pour vous
Ce que nous n’avons jamais eu.
Malgré les problèmes,
La famille reste la famille et l’affection reste l’affection."
Oh oh oh Oh oh oh
Los vi marcharse con su llanto,
Su laberinto enfrentando,
En la buena y en la mala
Juntos, caminando.
Y pensé mucho en mi familia,
Los quise tanto aquel momento
Que sentí que me ahogaba en sentimiento.
Aquel muchacho y mi pobre madre :
Dos personas distintas,
Pero dos tragedias iguales.
Les voyant marcher avec leurs pleurs,
Faisant face à leur labyrinthe,
Dans le meilleur et dans le pire
Ensemble, en marchant.
Et j’ai tellement pensé à ma famille
Tant aimée à ce moment
Que je me suis senti noyé dans mes sentiments.
Ce garçon et ma pauvre mère :
Deux personnes différentes,
mMis deux même tragédies.
Coro :
Cuánto control y cuánto amor
Tiene que haber en una casa !
Mucho control y mucho amor,
Para enfrentar a la desgracia.

Combien de contrôle et combien d’amour
Il faut avoir dans une maison !
Beaucoup de contrôle et beaucoup d’amour,
Pour faire face au malheur
Por mas discusiones que haya dentro de tu casa
Por mas que creas que tus amores causan perdida
Ten la seguridad de que Dios te quiere
Y que ese cariño dura toda la vida
Il y a eu beau avoir des discussions dans ta maison
Tu as beau croire que tes amours causent ta perte
Prend la sécurité que Dieu t’apporte
Et cette tendresse qui dure toute la vie
Coro
...

...
Dando la espalda no se van los problemas
Ni la impaciencia resuelve los sufrimientos
Les problèmes ne s’en vont pas en leur tournant le dos
Pas plus que l’impatience efface la souffrance
Coro
Amor y Control
...

Amour et contrôle
...
  • Message 1
    • par Enrique Ramírez, 23 juin 2008 - Amor Y Control

      Ce n’est pas "Ten la seguridad de que Dios te quiere"

      C’est : "Ten la seguridad de que ellos te quieren" "Prends la securité qu’ils/on t’aiment/aime"