Syndiquer tout le site

Article

Alfredo Cutufla y Su Charanga Nueva

Publié le 14 mai 2004, par : Chabelita

Pour ceux qui ne la connaîtraient pas encore, la Charanga Nueva est un orchestre de musique Afro-Cubaine fondé à Paris à la fin des années 80 par des musiciens qui voulaient distinguer le style Charanga de ce que l’on appelle Salsa.
La Charanga Nueva puise dans la tradition en proposant ses propres adaptations et compositions. Les musiciens qui la composent ont tous une grande expérience acquise dans d’autres groupes renommés.
La Charanga Nueva s’est produite sur toutes les bonnes scènes parisiennes et dans la plupart des festivals de musique latine en Europe.

La Charanga Nueva a été le premier groupe de charanga créé à Paris, composé traditionnellement de violons, flûte, piano, basse, tumbas, timbales et trois soneros.

Ce style fait son apparition au début du 20ème siècle, mais son origine remonte à la contredanse française. Elle sera importée à Cuba par les esclaves haïtiens.

La charanga devient très populaire dans les années 50 avec l’engouement pour le "cha-cha-cha" dans le monde entier. Tous les grands noms de la musique latine ont joué ce genre particulièrement riche et dansant.

Pour plus d’informations sur le style Charanga : voir les articles de Pbouge :
- La contredanse
- Le Danzón, les premières Charangas
- Les charangas cubaines
- Les Charangas de New York

Le but était de faire connaître un autre style, proche de la salsa, tout en étant différent.

A l’époque l’orchestre était composé de neuf musiciens, aujourd’hui ils sont quinze, parmis eux :

Instrument/Poste Musicien
Timbales et direction musicale Alfredo "Cutufla" Franchesqui
Chant Yeci Ramos Escuela
" Javier Plaza
" Franklin Lozada
Basse José "Cuchy" Almeida
Piano Maurice Coppola
Violons Jean Luc Pino
Flûte Mario Masse
Trombones Jean Louis Damant
" Guy Figlionlos
" Thomas
Tumbadora Jesus Tantana Flores
Bongo et guiro Attilio Cardenas

Leur 1er album "Espiritualmente" du nom d’une chanson qu’Alfredo Cutufla a joué dans sa jeunesse au sein du Sexteto Juventud, comportait les titres : Oye ; Espiritualmente ; No pasa nada ; Pa los bailadores ; Somos tres ; Romantico ; Baila la rumba a hora ; El borracho del metro ; Que manera. Il passait en boucle sur Radio Latina à sa sortie et a fait danser les salseros.

JPEG - 47.7 ko
Alfredo Cutufla
Source : Press-book Alfredo Cutufla.

Pour en savoir plus sur les musiciens de la Charanga Nueva :

    • Alfredo "Cutufla" FRANCHESQUI

Joueur de Timbales, percussions
Alfredo Franchesqui plus connu sous le nom de CUTUFLA [1] est né à Caracas, Venezuela, en 1953.

Voir jouer Cutufla est un spectacle en lui même : sa figure souriante s’illumine au fur et à mesure que son corps se chauffe et que les timbales sonnent. Ses petits sauts, ses mimiques font la joie du public. Le bonheur de jouer et son sourire permanent se communiquent aux autres musiciens et à l’auditoire.

Son succès musical débute dans les années 70, où il est présenté par les médias comme le chef de file d’une génération de musiciens qui représentait le Venezuela dans le monde de la Salsa.
Grand virtuose des timbales, il s’est fait vite remarqué dans les descargas de los barrios [2] par les directeurs d’orchestre de salsa, très en vogue dans la Caracas de l’époque. C’est alors qu’il connaît le succès prodigieux avec le groupe Sexteto Juventud dont les titres seront des hits dans toute l’Amérique Latine. En particulier la chanson "Espiritualmente écrite par le jeune percusioniste, et dont il enregistrera une nouvelle version avec son propre groupe quelques années plus tard.
Il quitte le Venezuela pour se rendre à New-York en 1977, où l’attendent des engagements dans des formations telles que Conjunto Libre de Manny Oquendo, Oscar Hernandez, Ismael Quintana, Tito Puente, Daniel Santos.

JPEG - 6.5 ko
Alfredo Cutufla et Tito Puente

Après avoir séjourné en 1983 aux Pays Bas et en Belgique, il décide de s’installer en Europe. C’est Paris qu’il choisira pour poser définitivement ses bagages. Très rapidement il rejoindra "Los Salseros", "La Manigua", "le Combo Ven Tu", "Alfredo Rodriguez".
En 1985, il décide de monter son propre orchestre la Charanga Nueva.
Il participe parallèlement à des orchestres tels que Zaca percussion, accompagne David Coven et Rachid Barhi et enregistre pour Vladimir Cosma, Serge Lama et bien d’autres.

    • Maurice Coppola

Né en 1965 à Paris. Pianiste , arrangeur, compositeur.
Fondateur de l’orchestre de salsa « Grupo Caïman », en compagnie de Ricardo Lopez et Yuri Buenaventura. Depuis 1987, il a joué avec "Chiquita Boum Boum", "Mambomania", Camilo Azuquita, Angela, "Paris Latin Salsa", Diego Pelaez, el Sexteto de Cutufla, Alma Rosa, Dinamita Salsa (Singapour), Javier Plaza y son « Sonrisa », Monica Lypso, Roberto Iglesias, Bonbon Tropical, Orlando Watusi, Los Nemus del Pacifico...

    • Mario Masse

Né en 1962 à Fort de France (Martinique), Mario Masse débute en tant que bassiste et guitariste, mais c’est la flûte qui deviendra son instrument de prédilection. Après avoir fait des études au conservatoire, il sera rapidement sollicité dans le milieu musical et collaborera avec des artistes ou groupes d’horizons différents en tant qu’interprète, compositeur et arrangeur [3]Flûtiste de grand talent, Mario Masse fait partie de La Charanga Nueva depuis sa création.

    • Jean Luc Pino

Né à Paris en 1958, violoniste. Doté d’une formation de 10 ans de violon avec son père lui-même violoniste classique ; 4 ans d’études de trompette au conservatoire. A 18 ans il se tourne vers le jazz et la musique latine. Il joue avec le groupe "Ultramarine", en trio avec Emmanuel Bex, avec Didier Lockwood pour le 11tet de violons, le Groupe Sonido, avec la Manigua, la Charanga Sazon, Sabor a Son, le groupe Malavoi, Barbara Luna, Mario Canonge, Nguyen Lê, Etienne m’bappé, Yves Teslar, Mokhtar Samba, Allen Hoist, Anga Diaz, Alfredo de la Fé, Nana Vasconcelos, Bibi Louison, Fino Gomez, Gerardo di Giusto. Membre de la Charanga Nueva depuis sa création en 1987.

    • Javier Plaza

Né à Caracas en 1952 (chant percussions). Javier débute sa carrière comme percussionniste. Ce n’est qu’à la fin des années 70 qu’il basculera définitivement vers une carrière de vocaliste. Il aura l’occasion de développer son talent au sein de formations venezueliennes de premier plan telles que le "Trabuco Venezolano", "Orquesta Café" et bien d’autres. Dans les années 80 il compte parmi les chanteurs venezueliens les plus primés aux côtés de Joe Ruiz, Carlos Exposito, Orlando Watusi. Il s’installe en Europe en 1988 où il rejoindra son comparse du fameux "Sexteto Juventud" : Alfredo Cutufla. Engagé par le grand orchestre européen "Conexion Latina". Il vit aujourd’hui à Cologne (Allemagne), où il enregistre plusieurs albums et accompagne des artistes tels que Luis « Perico » Ortiz, Tito Allen, Ismael Miranda, Larry Harlow,... etc. En 1995, il intègre le "Grupo Caïman" comme chanteur où il rivalise de talent avec Cuchi Almeida et Yuri Bedoya (Buenaventura).

    • Yeci Ramos

Antonio "Yeci" Ramos a commencé à chanter à l’âge de 6 ans dans son Venezuela natal. Il fait ses débuts dans les orchestres de Salsa à l’âge de 15 ans. Et deux ans plus tard est membre de la Salsa Mayor une des meilleures formations du pays (crée par Oscar d’Léon lorsqu’il s’est séparé de la « Dimension Latina »).

C’est un véritable sonero [4], grâce à cela il a enregistré avec Andy Montañez, Carlos Pinero, Luisito Quintero, ... et s’est produit avec les meilleurs groupes du Venezuela tels que la Dimension Latina d’Oscar d’Léon, Venezuela All Stars, Gerardo Rosales, Orlando Poleo, Grupo Mango, Noche Caliente et la Mafia avec Andy Montañez. Les nombreux concerts d’artiste internationaux qui ont lieu à Caracas lui donnent l’opportunité de partager la scène de groupes plus prestigieux les uns que les autres (Irakere, Larry Harlow,....)

A Paris depuis plusieurs années, il a enregistré des albums que le public a plébiscité tels : « Quimbombo con salsa » d’Eduardo Vals, « A Bailar La Rumba » de Franklin Veloz [5], et il a partagé la scène avec son ami Alfredo Cutufla y su Charanga Nueva [6], Orlando Poleo y Chaworo, Swing Latino, Alfredo Rodriguez, Ernesto Tito Puentes, Carlos de Nicaragua y Familia, Orlando Watusi,... Il est l’un des meilleurs improvisateurs à Paris.

    • José « Cuchy » Almeida

Né à Caracas, Venezuela en 1958. Basse , chant, percussions, composition, arrangements. Dés son enfance, il baigne dans un milieu musical car plusieurs des membres de sa famille sont musiciens, à commencer par son père qui est ténor. A l’âge de douze ans, c’est en cachette qu’il accompagne de nombreux artistes dans les cabarets de Caracas car la loi réprime le travail des mineurs. En dépit du risque encouru, les musiciens insistent pour qu’il soit engagé tant ses compétences et son talent sont déjà bien aguerris. Quelques années plus tard, il est sollicité par des grands orchestres venezueliens tels que "Vuelta a la Patria", "Federico y su Combo" et "Yacambu" considéré alors comme l’un des meilleurs et des plus modernes groupes de salsa. En 1980, il accompagne quelques artistes de la Fania All Stars tels que Justo Betancourt, Cheo Feliciano, Adalberto Santiago et Ismael Miranda. A son arrivée à Paris, il intégre le "Melao" d’Azuquita, "Son Caribe" et son grand succés "La Colegiala". Il accompagne lors de leur passage à Paris des stars comme Celia Cruz, Hector Lavoe, Patato Valdés, Chocolate Armenteros, Tito Allen et bien d’autres. Capable de jouer de plusieurs instruments en même temps on le surnomme "el pulpo".

Bailen Mi Charanga

Retrouvez Alfredo Cutufla et sa Charanga Nueva sur le DVD : "Festival Latino Paris 2003" où plusieurs titres de la Charanga Nueva ont été filmés lors d’un concert à La Locomotive (Paris). Le titre "Somos Tres" où les 3 soneros sont mis en valeur en hommage à la "tipica 73" est particulièrement réussi.

Le dernier album du groupe va sortir en juillet 2005 intitulé "Bailen Mi Charanga". Il regroupe les chansons : Bailen Mi Charanga ; Con La Punta Del Pie ; Cuco y Olga ; Tu Gueltica No Esta En Na ; Cutufla Especial ; Ya Lo Ves ; Cantarle A La Vida.

Cutufla a écrit une chanson : "El primo del muñeco de la ciudad".

Instrument/Poste Musicien
Timbales, clave et direction musicale Alfredo "Cutufla" Franchesqui
Timbales Ludwig Franchesqui
Chant Yeci Ramos Escuela
" Javier Plaza
Basse José "Cuchy" Almeida
Piano Maurice Coppola
" Franklin Lozada
Violons Jean Luc Pino
Flûte Mario Masse
Trombones Thomas Henning
" Stephane Montigny
" Miguel Sanchez
" Jeff Quellee
Tumbadora, bongo Jesus Tantana Flores
Tumbadora quinto Miguel Gomez
Tumbadora Joel Pibo Marquez
Campana Atilio Cardenas
Tambour Bata Miguel Puntilla
Choeurs Jose "Cuchy" Almeida, Mauricio Coppola, Yeci Ramos, Alfredo Franchesqui "Cutufla"

Ingénieur : Philippe Labroue. Production : Alfredo "Cutufla" et Philippe labroue. Enregistré au eSTel@/StudioLabroue (Paris).

La pochette est de Ricardo Lopez.

JPEG - 193.3 ko
Pochette Bailen Mi Charanga

Pour plus de renseignements sur l’orchestre : contactez l’auteur.


[1] La légende veut que la première fois qu’Alfredo a touché un bongo , il l’a prit à l’envers ! Et le son qui en est sorti était : CU-TU-FLA.

[2] Créée en 1978 : réunion occasionnelle de divers musiciens qui jouaient en plein air dans les quartiers de Caracas.

[3] Pakatak, Boy G Mendes, Dédé St Prix, Rido Bayonne, Joby Bernabé, Gospel Voices, Ralph Thamar, Edith Lefel, Orishas, Tonton David, Tony Chasseur, Bwa Brilé, James Germain...

[4] Sonero : chanteur qui improvise entre les chœurs.

[5] Avec Orlando Poleo aux congas et Alfredo Rodriguez au piano - CDS 9139 Sono / Next Music 2003.

[6] On peut les voir sur le DVD "Festival Latino Paris 2003" enregistré à LA Locomotive.

  • Message 1
    • par Madame Annick VAINSTEC, 21 février 2007 - Alfredo Cutufla y Su Charanga Nueva

      Bonjour Mr Alfredo Cutufla y Su Charanga Nueva. Je tiens tout particulièrement à vous remercier pour la soirée du 17 février 2007 au New Morning, c’était merveilleux, magique, exceptionnelle, vous m’avez fait vibrer, je suis très sensible à cette musique - je danse tout le temps, chez moi, sur ces rythmes. Vous avez un orchestre fabuleux, flûte et violons, ce que je préfère. Je dansais, lorsque j’étais jeune sur des disques de l’Orchestra ARAGON en 1958. J’ai été très sensible à l’anniversaire de votre fils Ludwig, j’ai versé ma petite larme... Actuellement, j’écoute votre CD Espiritnalmente que j’ai acheté sur place.

      J’avais enregistré un dimanche à Radio Latino, un Domingo Salseros, et vous étiez l’invité de Roberto Burgos. Vous êtes très sympathique, vous avez beaucoup d’humour. C’est moi Annick qui vous a félécité ainsi qu’à Mario Masse pour votre spectacle, j’ai dansé toute la soirée aux côtés de vos deux petite filles superbes. C’est également moi qui vous a demandé le bon Mail de FELIPE POLANCO, j’ai son DVD c’est merveilleux de le voir danser. Pouvez-vous me faire rentrer en contact avec lui pour des cours. J’écoute en ce moment le n°5 -Somos tres (j’adore) Encore un grand bravo, si vous revenez à Paris, faites-le moi savoir. A l’entrée ils ont pris mes coordonnées. J’aime également les photos de famille que vous avez mises dans l’album.

      Je parle, je parle, maintenant il est temps que je danse !!!!!

      Sur le Web http://www.buscasalsa.com

      • par , 22 février 2007 - Alfredo Cutufla y Su Charanga Nueva

        BuscaSalsa fera parvenir votre message à Cutufla.

        Pour contacter Felipe Polanco cliquez ICI