Syndiquer tout le site

Article

Acángana

El Gran Combo

Publié le 24 novembre 2002, par : Chabelita

Et si la réincarnation n’existait pas ?
Telle est la question posée par la chanson, qui conseille de façon très drôle de profiter de la vie ! Carpe Diem.

Acángana

El Gran Combo
CD (Disco Hit 1831)
Année : 1999

Original Traduction
Vamos a seguir bailando
Vamos a seguir contentos
Y sigamos vacilando
Vamos a seguir en esto
Porque un día de estos,
Ya lo verás que va a llegar
Un demonio atómico
Y pracatán, acángana [1],
Y nos va a limpiar (x2)
Nous allons continuer à danser
Nous allons continuer dans la joie
Et nous continuons à faire la fête
On va continuer à faire ça
Parce qu’un de ces jours
Tu veras qu’arrivera
Un démon atomique
Et patatras [2]
Et il va nous nettoyer (x2)
Después de muerto
No se puede gozar
Aunque dicen que uno vuelve a reencarnar
Por si acaso eso es mentira
Oye, y si no reencarno na’ ¿ ah ?
Après la mort
On ne peut plus s’éclater
Bien qu’on dise qu’on se réincarne
Si c’était un mensonge
Ecoutes, si on ne se réincarnait pas, ah ?
Después de muerto
No se puede gozar
Esta vida yo la gozo
Aunque tenga siete más
Por si acaso no lo sabes
Oye, si me quedo par allá ¿ ah ?
Après la mort
On ne peut plus s’éclater
Cette vie j’en profite
Même si j’en ai sept de plus
Au cas où tu ne le saurais pas
Ecoutes, si je restais par ici, ah ?
Después de muerto
No se puede gozar
Y si reencarno en un lechón
Y el día de la nochebuena
Me limpian la cacharra
Me trepan en un vara
Y me comen las morcillitas
O me fríen las orejitas
Para hacer un vacilón ¿ ah ?
Après la mort
On ne peut plus s’éclater
Et si je me réincarne en un cochon de lait
Et le jour de Noël
On me nettoie les entrailles
On m’embroche
Et on me mange en petits boudins
Ou on me fait frire les oreilles
Pour faire la fête, ah ?
Después de muerto
No se puede gozar
Ysi reencarno en un cabro
Y me comen en fricasé
Y luego cogen mi cuero
Para ponerselo a un bongó
Y le caen arriba de esta manera
Prucucutá, tuclá, tuclá ¿ ah ?
Après la mort
On ne peut plus s’éclater
Et si je me réincarne en chèvre
Et on me mange en fricasé
Et ensuite on prend mon cuir
Pour le mettre sur un bongó
Et qu’on me frappe dessus de cette façon
Prucucutá, tuclá, tuclá, ah ?
Después de muerto
No se puede gozar
Y si reencarno en una damisela
Y caminando por las calles de San Juan
Me encuentro con una cosa así
Como Martín Quiñones
Que me dice
Mira pollito, vente conmigo
Que te voy a comprar un palacio
¡ Caballero, mejor me muero !
Mira, mejor no reencarnar na’
Me quedo por allá
Après la mort
On ne peut plus s’éclater
Et si je me réincarne en jeune fille
Et qu’en marchant dans les rues de San Juan
Je rencontre une chose comme ça :
Comme Martín Quiñones
Qui me dit
Regarde poulette, viens avec moi
Je vais t’acheter un palace
Monsieur, plutôt mourir !
Regarde, mieux vaut ne pas se réincarner
Je reste par ici
¿ Y si no reencarno, n’, ah ? Et si je ne me réincarne pas, ah ?

[1] ¡Acángana ! = Onomatopée = bruit de quelque chose qui tombe avec fracas

[2] voir exposition ¡ Acángana !

Mots-clés

Calendrier

<<  novembre 2017   >>
lumamejevesadi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123