Syndiquer tout le site

Article

Abuelita

Hector Lavoe

Publié le 1er juillet 2006, par : Chabelita

Hector Lavoe était connu pour improviser en puisant dans son ample recueil de proverbes populaires. Cette chanson est basée là-dessus.

LaVoe n’a pas connu sa grand-mère, mais il avait une mamie de substitution en la personne de Doña Monse du quartier Belgica de Ponce, qu’il a très souvent évoqué dans ses chansons.

Album : The Big Break / La Gran Fuga
Références Fania 394
Année : 1976
Produit par Jerry Masucci

Milton Cardona, Conga
Willie Colon, Leader, 1st trombone
Louis Romero, Timbal
Hector Lavoe, Singer
Jose Mangual, Bongo
Joe Torres, Piano
Santi Gonzalez, Bass
Willie Campell, 2nd trombone

Original Traduction
Recordando a mi abuelita
Los refranes que ella decía me hacían reir
Y ahora soy yo quien lo digo
Escucha que tú tambien los vas a decir
Escucha que tú tambien los vas a decir

Palo que nace dobla’o, jamás su tronco endereza
En me rappelant ma grand-mère
Les proverbes qu’elle me disait me faisaient rire
Et maintenant c’est moi qui les dit
Ecoute car toi aussi tu vas les dire
Ecoute car toi aussi tu vas les dire

Un arbre qui pousse tordu, jamais ne redressera son tronc
Lleva eso en la cabeza,
Que ella solía decir
Garde ça en tête
Avait-elle l’habitude de dire
Dime con quien andas, y te diré quien tu eres Dis-moi à côté de qui tu marches, je te dirai qui tu es
Ten cuidado mi nietecito,
Cuidate de las mujeres
Fais attention mon petit-fils
Protège-toi des femmes
Ojo por ojo, diente por diente Œil pour œil, dent pour dent
Ay que el corazón es ciego
Y también es mucha gente
Le cœur est aveugle
Comme le sont beaucoup de gens
Coje consejo, llegara a viejo
Escucha bien mi consejo
Para que llegues a viejo
Prend conseil, tu vivras longtemps
Ecoute bien mon conseil
Pour devenir vieux
Coro :
Abuelita tus refranes me hacían reir
Chœur :
Grand-mère tes proverbes me faisaient rire
¡Ay ! abuelita de mi vida
Como te recuerdo a ti
Ah grand-mère de ma vie
Comme je me souviens de toi
Yo te quiero yo te adoro
Es que tu eres mi único tesoro.
Je t’aime, je t’adore
Tu es mon unique trésor
Aquel que abuela tiene
Oye mi voz que retumba
Y si muerta tu la tienes
Vete llorale y rezale a la tumba
Celui qui a une grand-mère
Ecoute ma voix qui retentit
Et si la tienne est morte
Va la pleurer et prier sur sa tombe
¡Ay ! abuelita de mi vida
Como yo te quiero a ti
Ah grand-mère de ma vie
Comme je t’aime
Abuelita y abuelita, por mi madre, por mi madre
Que tu eres la mujer mas bonita
Grand mère, grand mère, par ma mère, par ma mère
Tu es la femme la plus jolie
Agua que por la ribera
Mira que bonita va
Eau qui s’en va sur le rivage
Regarde comme c’est joli
Asi es el pelo de abuela blanquito
Y bonito de verdad abuelita
Les cheveux de grand-mère sont tout blancs
Et vraiment jolis grand-mère